Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

La leçon magistrale de Jean Ping



Adieu au Dupleix…
 

par Richard Labévière

Paris, le 26 mai 2014. Source : Esprit@corsaire.com.[1]

Sentir la trépidation caractéristique des machines sous ses pieds. Quelle sensation ! A l’est, la presqu’île de Giens s’éloigne. Plus au sud, celle de Saint-Mandrier barre la pleine mer. Nous y sommes, on se libère lentement de la terre. Les creux d’eau sont plus profonds, mais la passerelle ne bronche pas. Toujours régulière, la trépidation s’est densifiée et une tranquille détermination émane de la proue où le ciel tombe à pic vers le grand large. Après ses différentes phases d’ordres, de manutentions et d’enchaînements parfaits, l’appareillage arrive à maturité. On s’en va…

Il existe une impalpable sensation qui peut enclencher, écrit si bien Jean-Philippe Toussaint, l’amorce d’une « disposition océanique » : « Marie avait ce don, cette capacité singulière, cette faculté miraculeuse, de parvenir, dans l’instant, à ne faire qu’un avec le monde, de connaître l’harmonie entre soi et l’univers, dans une dissolution absolue de sa propre conscience ».[2]

Disposition océanique : sensation profonde de faire corps et âme avec le bateau qui, désormais, prend à sa charge toutes les préoccupations terrestres antérieures, non pas pour une improbable fuite, mais dans l’immanence d’une rationalité hégélienne de survie et de grandeur sereines : Honneur, Patrie, Valeur, Discipline. Quel bonheur… d’être à bord du Dupleix !

La frégate Dupleix en manœuvre en rade de Toulon

Appuyé au bastingage dans une combinaison de travail de la Marine nationale, l’ambassadeur Bernard Valero - le porte-parole du Quai d’Orsay -, échange avec le Pacha au sujet de l’intervention qu’il doit faire le lendemain devant l’équipage. Le capitaine de vaisseau Luc Raynal - qui succède à Bernard Velly -, nous a accueillis avec chaleur et professionnalisme : la principale mission du Dupleix est la lutte anti-sous-marine. Le bâtiment dispose également de capacités d'action au-dessus de la surface.[3] Il peut être engagé aux côtés du groupe aéronaval. C’est un bateau magnifique. Dans quelques heures, sera engagé l’exercice de lutte anti-sous-marine auquel nous participons.

Depuis la passerelle, rien n’échappe au chef de quart. Dans les couloirs étroits éclairés par des néons, les marins se croisent sans jamais se bousculer selon une chorégraphie maîtrisée. Au « Central opérations », d'épais fauteuils de cuir noir s'alignent devant une succession d’écrans radars et de boutons lumineux. « Il s'agit des consoles de contrôle des aéronefs et d'écoute du spectre », précise le Commandant. À côté, une porte à digicode abrite une partie de l’armement : des torpilles fabriquées à l'usine DCNS de Saint-Tropez.

Du poste de commandement qui assure la protection rapprochée du navire, une série de rectangles vitrés surplombe la proue qui découpe la surface de l’eau, plus agitée depuis quelques minutes. La nuit s’annonce doucement. A la lueur d’une série de projecteurs, sur la plateforme de poupe, le groupe aéronaval s’affaire autour de l’un des deux hélicoptères embarqués (WG13 Lynx), particulièrement efficace pour repérer toutes espèces de sous-marins. Un exercice anti-feu est prévu dans 25 minutes.

Exercice anti-feu

Le sonar remorqué (VDS) et son mécanisme (MSR) vont être mis à l’eau. Gestes précis, paroles adaptées scandent le mouvement. Le quartier-maître Cédric - jeune Lorientais -, est particulièrement fier d’effectuer cette manœuvre essentielle à la mission. Aux machines, le chef mécanicien me parle de ses grands-parents qui vivent toujours à Essaouira. Il est secondé par une petite chamoniarde dont je connais bien la lignée de guides de haute montagne.

Le Dupleix, c’est 244 hommes d’équipages dont 46 femmes. Du Commandant et ses 21 officiers en passant par les 145 officiers mariniers aux 77 officiers quartier maîtres et matelots, chacun assurant ses tâches avec dignité, parce que celles-ci sont toutes absolument nécessaires à la bonne marche de cette utopie sociale. Les membrures de la coque grincent avec régularité, assurant une douce mélopée. Les dernières fulgurances du soleil, qui se noie, irradient les reliefs bienveillants du bord. La frégate assure ainsi un service actif sans faille depuis 1981. Depuis cette date, elle a participé à de nombreuses opérations de maintien ou de restauration de la paix dans des régions de crise, notamment au large du Liban, en mer adriatique ou dans l’Océan indien. Belle fidélité ! Presque 33 ans après son admission au service actif (juin 1981), la frégate anti-sous-marine Dupleix effectue maintenant son ultime sortie en mer. Le bâtiment, qui vient de rentrer d’une mission de plusieurs mois en Méditerranée orientale, appareille une dernière fois.

La frégate ASM Montcalm a été prolongée jusqu'en 2016

Après le Georges Leygues (1979) l’été dernier, le Dupleix est la seconde des sept frégates du type F70 ASM à tirer ainsi sa révérence. Alors que ces bâtiments vont être remplacés par les nouvelles frégates multi-missions (FREMM), Montcalm (1982) a été prolongé jusqu’en 2016 en attendant l’arrivée à Toulon de la Provence, première FREMM. Les deux premières, l’Aquitaine et la Normandie, seront basées à Brest, qui a perdu depuis 2011 les Tourville, De Grasse et Georges Leygues. Cela, alors que les premières FREMM ne sont toujours pas admises au service actif.

C’est dire que la situation est relativement tendue pour la Marine nationale, qui doit continuer à assurer l’ensemble de ses missions, au plus juste, avec une flotte réduite en attendant que ses nouvelles unités soient totalement opérationnelles.

Adieu, donc cher Dupleix, adieu à ta si belle silhouette, ainsi qu’à ton caractère inimitable. Les hommes et les femmes qui t’ont si bien servi connaîtront, bien sûr, d’autres affectations. Mais espérons que ce beau nom de Joseph-François Dupleix - indéfectiblement liée à la mémoire de la France à Pondichéry -, et sa ville marraine de Morlaix, baptiseront bientôt d’autres équipages et d’autres aventures…

(*) Richard Labévière est rédacteur en chef d'Esprit@corsaire.

[1] espritcors@ire, lancé le 18 juin 2012, est un réseau d’experts des questions de défense et de sécurité. Ils partagent les mêmes valeurs et les mêmes objectifs: déchiffrer, produire et diffuser de l’information sur ces sujets dans un cadre pluraliste, un esprit de liberté, une optique de débat.
[2] Jean-Philippe Toussaint : « Nue ». Les Éditions de Minuit, septembre 2013.
[3] Lutte anti-aérienne : 1 système Crotal EDIR - 8 missiles sur rampe + 18 en réserve ; 2 systèmes Sadral avec 6 missiles Mistral chacun ; 1 canon de 100mm CADAM ; 2 affûts de 30mm antiaérien Breda Mauser ; 2 affûts pour mitrailleuses de 12.7 mm. Lutte anti-surface : 4 missiles Exocet MM38.

Chroniques de Richard Labévière en 2014 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact