Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

P.E.S.C.: Mobilisons-nous contre le terrorisme international

P.E.S.C.: Mobilisons-nous contre le terrorisme international

Le terrorisme international est la plus grande menace pour la Pais et la sécurité déclare le ministre espagnol de la Défense, M. Federico Trillo-Figueroa y Martínez Conde, dans un entretien avec l’équipe éditoriale de www.ue2002.es. Source : Site de la présidence espagnole, Madrid, le 22 mars 2002.

Question: La réunion informelle des ministres de la Défense, à Saragosse, est la première de ce type à se produire au sein de l’Union. Pensez-vous qu’au cours de la Présidence espagnole, un accord pour l’intégration définitive des ministres de la Défense au Conseil de l’Union européenne sera conclu?

Federico Trillo: L’objectif d’aboutir à l’institutionnalisation des réunions des ministres de la Défense a déjà été atteint grâce au soutien des Etats membres. Nous avons conçu une formule en tirant partie de l’expérience de la formation du Conseil des Affaires Générales, c’est à dire, que nous avons constitué un conseil pour les ministres de la Défense identique au Conseil des Affaires Générales. Nous prétendons établir un équilibre entre le respect total des institutions communautaires et la possibilité, pour les ministres de la Défense, de remplir leurs obligations pour le développement de la PESD et tout ce qui fait partie de leur compétence exclusive.

Question: Le président en exercice du Conseil de l’UE, Josep Piqué, avait déjà fait part à notre équipe éditoriale de son optimisme quant à la possibilité que dans les mois à venir, l’UE remplace l’OTAN dans la mission de protection des observateurs européens présents dans l’Ex-République Yougoslave de Macédoine.

Quelle est votre opinion à ce sujet ? Est-ce que l’UE est prête à déployer un contingent opérationnel capable de mener à bien cette mission ?

Federico Trillo: Pour que l’UE remplace l’OTAN dans sa mission en Macédoine ou dans d’autres missions menées actuellement dans les Balkans, il faut franchir une étape préliminaire indispensable : trouver un accord pour que l’UE puisse accéder aux moyens stratégiques de l’OTAN. C’est un aspect capital, car tout l’avenir de la PESD dépend de cela. Si au cours de ce semestre, on ne parvient pas à aucun accord, qui est comme je l’ai dit récemment devant le parlement espagnol un besoin " angoissant ", il sera très difficile d’y arriver au cours des prochaines présidences. Le Danemark, qui succèdera à l’Espagne, n’a pas repris les objectifs communautaires de défense et de sécurité, et la Grèce, qui présidera ensuite, est partie concernée puisque c’est justement son conflit avec la Turquie qui paralyse la question. La Présidence espagnole travaille actuellement pour surmonter cet obstacle et je n’ai pas d’autre solution que d’être optimiste à ce sujet.

Question: Le mandat de Laeken suppose l’obligation de remplir les engagements pris à Helsinki sur la mise en place d’un instrument réel et efficace en matière de défense et de sécurité pour l’UE. Dans ces circonstances, Quelle est votre opinion sur le rôle des armées européennes face au terrorisme international après les attentats du 11 septembre ?

Federico Trillo: Pour commencer, il faut rappeler que la menace terroriste n’est pas prise en compte dans les missions de Petersberg, qui se limitent au domaine des missions de paix, missions humanitaires et de sauvetage. Cependant, nous ne pouvons pas non plus ignorer le fait que le Traité de l’Union lui-même compte, parmi les objectifs de la PESC, la défense des intérêts et de la sécurité de l’Union sous toutes ses formes, et il ne fait aucun doute que de nos jours, le terrorisme international est devenu la plus grande menace pour la paix et la sécurité dans le monde. En ce sens, et pour revenir à votre question, la Présidence espagnole a l’intention de promouvoir des mesures qui favorisent la mise en commun des renseignements et la protection contre d’éventuelles attaques par armes de destruction massive et les NBC.

Question: La Présidence espagnole a également souligné les difficultés d’organiser une politique européenne de la défense, car c’est un domaine d’une importance stratégique pour les Etats membres. Vous attendez-vous à des progrès après la réunion des ministres de la Défense à Saragosse ?

Federico Trillo: Progresser dans le domaine de la coopération en matière de défense est l’un des objectifs de la Présidence espagnole. Nous sommes conscients des difficultés que présente l’évolution vers une politique de défense européenne, mais nous sommes profondément convaincus que sans une meilleure intégration des différentes politiques nationales dans ce domaine, il n’est pas possible de construire une réelle politique de sécurité et de défense dans le cadre du deuxième pilier. La Présidence espagnole agira conformément à un décalogue de principes permettant la formation d’un consensus pour les actions à venir. Ce décalogue est basé sur l’idée que l’industrie européenne de la défense doit agir au service de la PESD, en se basant sur les principes de volonté, transparence et de coordination avec d’autres organisations.

 

Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact