Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

"Grce à vous tous", la France a tenu toute sa place dans la coalition

"Grâce à vous tous", la France a tenu toute sa place dans la coalition

"Il est nécessaire de mobiliser notre pays pour son effort de défense" selon le chef du gouvernement français. Jean-Pierre Raffarin a tenu à rendre un hommage appuyé aux forces françaises engagées en Afghanistan de retour à Nancy avec le détachement français de Manas (Kirghizistan). Base aérienne 133 de Nancy-Ochey Source: Armée de l'air.

Le Premier ministre salue un futur pilote… (Photo Armée de l'air)

Je vais vous prononcer un discours solennel.

Je commencerai par les mots du cœur, parce que dans la vie de Premier ministre, sans doute le meilleur moment que j'ai pu avoir, personnellement en le partageant avec vous, c'est quand j'ai vu un petit garçon sauter dans les bras de son papa. Je crois que ce message de retour, ce message de l'accueil qui nous touche tous et met cette rencontre dans une dimension humaine qui est je crois très importante.

Je suis très heureux que ma première visite à l'Armée de l'air en tant que chef du gouvernement se déroule ainsi à l'occasion d'un moment fort que représente le retour d'un détachement en provenance d'un théâtre d'opérations.

Je suis venu ici au nom du gouvernement rendre hommage aux équipages, aux mécaniciens et à tous les personnels qui se sont succédés sur la base de Manas au Kirghizistan, et qui ont rempli avec brio, une compétence reconnue par tous et un dévouement sans faille, la mission difficile que la France leur avait confiée.

Vous le savez c'était au lendemain du 11 septembre, le Président de la République a souhaité que la France prenne une part active et immédiate dans la lutte contre le terrorisme.

Photo Armée de l'air

L'arme aérienne a pris une part fondamentale dans cette action: avec les Mirage de reconnaissance à la mi-octobre, puis le groupe aéronaval à la mi-décembre, et enfin avec votre détachement à Manas depuis la fin du mois de février.

Après un mois de travaux d'infrastructure remarquablement réalisés par le génie de l'air, dans des conditions climatiques souvent extrêmes, les 6 Mirage 2000 et les 2 ravitailleurs ont pu s'intégrer au dispositif aérien allié.

Au total, les aéronefs français de l'Armée de l'air et de la Marine nationale ont réalisé plus de 10 000 heures de vols opérationnels dans les différents domaines. 26 objectifs, sanctuaires de terroristes, ont été traités. Et la mission a été accomplie avec un professionnalisme que l'on peut qualifier d'exemplaire.

"Grâce à vous tous", la France a tenu toute sa place dans la coalition. Les principaux foyers du terrorisme ont été démantelés en Afghanistan.

Mais il reste beaucoup à faire pour éradiquer ce fléau !

Et je voudrais saluer tout ce qui a été grâce à vous accompli.

Le retour du détachement de Manas ne signifie pas évidemment le retrait de la France de la lutte contre le terrorisme. Bien au contraire, notre pays s'inscrit dans la durée en faisant relever ses aéronefs par d'autres moyens européens.

Ce sont donc maintenant des Danois, Norvégiens et Néerlandais qui nous succèdent. C'est une illustration positive du partage de la mission entre Européens !

Nos moyens sont d'ailleurs encore présents: Transall et Hercules du transport aérien militaire continuent à assurer le soutien logistique de la force déployée sur le théâtre. Nos forces terrestres restent engagées dans la mission internationale de paix à Kaboul et dans la formation d'une nouvelle armée afghane. La Marine elle aussi maintient dans la zone un dispositif de surveillance maritime.

En ce qui vous concerne, vous venez d'apporter une contribution importante et reconnue pour cette mission d'envergure.

Le Mirage 2000D que vous mettez en œuvre est un outil militaire de très haute technologie et je me félicite des choix techniques de l'Armée de l'air.

Vous avez su maintenir un haut niveau de disponibilité des matériels, malgré les difficultés que je sais nombreuses: c'est pour remédier à cette insuffisance des crédits d'entretien que le gouvernement vient de décider de déployer des efforts considérables pour faire face à la pénurie des pièces détachées et aux problèmes techniques.

Je sais les aviateurs, comme leurs camarades des autres armées, profondément attachés à leur outil de travail, conscients de la mission qui leur a été confiée par notre pays.

Attendu depuis longtemps, essentiel à votre moral, le renouveau des équipements et de leur entretien est l'une des composantes importantes de la loi de programmation militaire qui a été adopté par le conseil des ministres ce 11 septembre 2002. Les crédits dégagés ainsi nous permettrons d'y parvenir.

Dès cet été, à l'occasion de la loi de finance rectificative 2002, ce sont 80 millions d'euros qui ont été attribués à l'armée de l'air pour l'entretien de ses appareils.

  • La Défense doit être au niveau de ses ambitions.

Pour l'Armée de l'air, il est évident que cette loi mettra aussi l'accent sur les fabrications. Les investissements consentis amélioreront donc directement l'équipement des armées.

Votre armée verra la mise en service du Rafale, du Cougar resco, de deux nouveaux avions à très long rayon d'action et l'arrivée tant attendue des premiers A400M. "Mon général, j'ai entendu tout à l'heure votre impatience". Les capacités de frappe dans la profondeur seront par ailleurs accrues avec notamment la livraison de munitions Air/sol modulaires. Et ce n'est pas à vous que je démontrerai toute l'importance de ces munitions de précision dans nos engagements récents ou passés.

La France entend continuer à tenir un rôle moteur ainsi dans la perspective d'une défense européenne. Pour entraîner nos partenaires dans cette voie, nous devions mettre nos actes en cohérence avec nos discours. Cette loi redonne au pays les moyens de sa défense en pleine harmonie avec la dimension européenne dans laquelle s'inscrivent nos choix.

  • Cet effort financier profitera également à toute la nation.

Il redonne des perspectives aux industriels français de la défense et contribue au maintien des compétences dans des filières stratégiques, garantissant ainsi notre indépendance. Enfin, il permet d'augmenter nos investissements dans le domaine de la recherche et de la technologie. Les 170 000 hommes et femmes qui travaillent dans les entreprises concernées sont bien sûr conscients de cet effort.

Cette loi consolidera la professionnalisation voulue par le chef de l'Etat. Les attentes manifestées par le personnel, et exprimées par les conseils de la fonction militaire, ont été prises en compte.

Les mesures destinées à l'amélioration de la condition militaire sont confirmées et celles garantissant l'attractivité du métier militaire permettront de continuer à recruter le personnel hautement qualifié qu'exige le combat moderne.

Dans ce moment passé avec vous, dans ce moment de retour, je voudrais vous dire l'engagement du gouvernement pour faire en sorte que les Français comprennent et partagent la nécessité de se mobiliser pour notre défense, nous sentons bien le monde dangereux, nous sentons bien la nécessité de la sécurité dans notre pays et partout dans le monde, là où il y a des intérêts français mais aussi là où le monde est si fragile.

  • Nous sentons aujourd'hui, qu'il est nécessaire de mobiliser notre pays pour son effort de défense.

Je suis fier d'être à la tête d'un gouvernement, qui s'est engagé sur les questions de la sécurité intérieure comme sur celles de la sécurité extérieure, pour mettre les moyens au service de cette sécurité.

Je dis à toutes les Françaises et tous les Français que ces efforts ne sont pas faits pour seulement la défense et les militaires, ils sont faits pour tous les Français et toutes les Françaises. Parce que cette défense aujourd'hui est nécessaire pour que la voix de notre pays soit entendue dans le monde.

Marquons que nous garderons notre place au conseil de sécurité de l'ONU. Notons que l'on continuera à écouter la voix de la France quand elle appelle à préparer la paix. Notons que cette voix sera entendue si nous ne savons pas, par les efforts de défense lui donner la consistance et la détermination nécessaire. Nous voyons bien aujourd'hui que la voix de la France dépend aussi de son action pour assurer sa défense et pour mobiliser son énergie pour son effort de défense.

L'effort budgétaire, l'effort financier est considérable. Il est nécessaire pour que la France fasse entendre sa voix dans le monde. Il est aussi nécessaire pour que nous notions notre secteur industriel et technologique des avancées utiles pour notre défense mais aussi pour de nombreuses industries.

Cette mobilisation pour la défense est aussi une mobilisation pour la recherche, pour la libération, pour l'industriel technologique. C'est un effort d'investissement pour l'avenir nécessaire pour tout le pays. Et puis c'est aussi un effort, je vous le disais à l'instant, pour convaincre l'ensemble des partenaires européens, que nos pays doivent ensemble envisager l'effort de défense et nous ferons ensemble, que les efforts que fait la France soient compatibles avec ceux faits par les autres pays pour avancer sur cette voix nécessaire et utile de l'Europe de la défense. Cette mobilisation, vous pouvez en être certains sera poursuivie dans le temps.

Cette loi de programmation militaire sera exécutée comme nous devons le faire et sous l'autorité du président de la république qui y est particulièrement attaché. C'est pour ça que notre défense et nos armées aujourd'hui ont le pouvoir de s'engager sur une voix nouvelle, celle qui aujourd'hui est une nouvelle mobilisation dans l'intérêt du pays et dans l'intérêt de la paix. Je tiens à vous dire que j'ai été particulièrement marqué par cette visite aujourd'hui au sein de l'Armée de l'air et par ces circonstances particulièrement émouvantes que nous venons de vivre autour de nos pilotes, autour des mécaniciens qui ont fait preuve de tout leur professionnalisme et toute leurs capacités techniques et humaines.

Je salue l'esprit solide de corps qui vous anime et je vous laisse profiter de l'acuité familiale qui a sans doute pour vous été quelque peu retardée et sachez que ça vaille la peine qu'il y ait ce contact entre la nation que je représente et l'armée que vous êtes, pour vous dire toute notre confiance, pour vous dire combien le pays à de l'estime pour le professionnalisme de ses militaires et combien nous sommes déterminés, ensemble, à construire pour notre pays un avenir de paix. Mais nous savons aussi que cet avenir de paix et de sécurité nécessite de toute la part de la nation, des efforts pour se préparer à toutes les éventualités.

Alors merci à chacune et chacun d'entre vous.

Liens utiles:

 

Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact