Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Rencontre à Evian de George Bush et de Jacques Chirac

Rencontre à Evian de George Bush et de Jacques Chirac

Sommet des Chefs d'Etats et de Gouvernements du G8. Déclaration à la Presse de Monsieur Jacques Chirac, président de la République française, et de Monsieur George W. Bush, président de la République des Etats-Unis d'Amérique à l'occasion de leur entretien à Evian le lundi 2 juin 2003. Sources: Texte: Présidence de la République, Palais de l'Elysée, Paris et Photo (service Photo de la Maison-Blanche à Washington D.C.

Photo Eric Draper

Le président George W. Bush: D’abord, je remercie Jacques Chirac pour son hospitalité chaleureuse. La réunion s’est très bien passée. Ce matin, nous avons parlé de nos souhaits communs pour la croissance de nos économies. J’ai trouvé que la réunion avait été fantastique, très intéressante. Aujourd’hui, je vais avoir une réunion avec Jacques, ici, dans peu de temps, et je vais lui demander son conseil sur le sujet du Moyen Orient. C’est un homme qui sait beaucoup de choses sur le Moyen Orient, son jugement est bon en ce qui concerne le Moyen Orient. Nous allons discuter de cela.

Je sais que beaucoup de gens, dans nos deux pays, se demandaient si on pouvait vraiment s’asseoir et avoir une conversation agréable. Et la réponse est tout à fait oui. Nous pouvons nous trouver en désaccord mais cela ne veut pas dire qu’il faille être désagréables les uns avec les autres. Alors, je suis très content d’être venu ici. Je dirai que cette réunion a été très utile et positive. Je remercie Jacques CHIRAC pour son hospitalité.

Le président Jacques Chirac: C’était évidemment pour nous, et pour moi, un plaisir que d’accueillir aujourd’hui, dans le cadre du G8, le Président George Bush. Nous avons eu ce matin une réunion très positive qui a bien marqué notre conviction commune sur la capacité du monde de demain à assumer une croissance accrue.

C’était donc un message de confiance et j’ai observé que c’était exactement le même message qui émanait des Etats-Unis, des autres pays européens, du Japon ou de la Russie. Cela est encourageant.

Deuxièmement, nous avons évoqué effectivement un certain nombre de problèmes, nous allons le faire encore, avec le Président BUSH. Puisqu’il a évoqué le Proche Orient, je voudrais simplement exprimer un vœu très fort : c’est que l’importante réunion que le Président BUSH va tenir ce soir à Charm El Cheikh, en Egypte, soit un succès. Nous regretterons, naturellement, qu’il soit obligé de partir plus vite que prévu mais c’est pour une cause à laquelle nous sommes tous profondément attachés, celle de la paix au Proche Orient. Et, donc, je voudrais exprimer mes vœux très sincères de succès à la réunion que George BUSH va présider ce soir à Charm El Cheikh.

Question: Qu’attendez-vous du sommet sur le Proche-Orient ?

Le président George W. Bush: D’abord, permettez-moi de parler de mes attentes en ce qui concerne le G8. Elles sont satisfaites. J’espérais venir en Europe pour dire qu’une Europe unie qui travaille avec les Etats Unis peut faire beaucoup de bien dans les dossiers comme la lutte contre le terrorisme et en travaillant sur les questions comme la prolifération. On fait beaucoup de bien pour aider ceux qui souffrent dans le monde. Donc, les attentes, au moins mes attentes, sont satisfaites.

Mes attentes en ce qui concerne le Moyen Orient sont d’appeler toutes les parties à assumer leurs responsabilités pour construire la paix et de dire clairement que mon pays et moi-même, personnellement, allons consacrer le temps nécessaire pour atteindre la vision de deux Etats vivant côte à côte dans la paix. Je sais que le processus sera difficile. Je sais que nous devons travailler avec nos amis, comme la France, pour réussir. Je sais que nous ne pouvons pas faire de progrès si chacun n’assume pas ses responsabilités. Le premier message est que je vais consacrer le temps et l’énergie qu’il faut pour faire progresser le processus et je pense que nous allons faire des progrès En fait, je sais déjà qu’on fait des progrès.

Le président Jacques Chirac: Je n’ai pas besoin de dire notre soutien, celui de la France mais aussi de l’Union européenne et, on peut le dire également, de la Russie, puisque le Président Poutine l’a clairement exprimé, à l’action engagée, poursuivie ce soir par le Président américain. Nous avons un soutien sans réserve à cette action.

Question: Une question à vous deux, Messieurs les Présidents. Comment allez-vous travailler ensemble, pour l’avenir, sur l’Iraq ?

Le président Jacques Chirac: Nous avons une base solide qui s’appelle la résolution 1483.

Le président George W. Bush: Oui, je tiens à remercier le Président CHIRAC pour son soutien concernant la dernière résolution aux Nations Unies.

Ecoutez, soyons francs ! On est passé par une période difficile. Je comprends sa position. Il me l’a dite très clairement dès le début. La position de Jacques Chirac était tout à fait claire et, moi-même, j’ai clairement dit quelle était ma position. C’est pour ça que je peux dire que nos relations sont bonnes car nous pouvons être très honnêtes l’un avec l’autre. Mais, s’agissant de se concentrer sur un Iraq libre, un Iraq sain et un Iraq prospère, nous sommes d’accord et nous avancerons ensemble pour assurer que le peuple iraqien ait la capacité de gérer son propre pays. Cela va prendre du temps pour y arriver. La situation en Iraq est difficile mais nous nous sommes engagés à atteindre la liberté en Iraq. Ensemble, nous pouvons faire en sorte que cela arrive plus vite que s’il y avait encore des différences entre nous sur ce dossier.

 

Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact