Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Les Emirats sont non seulement un pays ami, mais allié de la France

Les Emirats sont non seulement un pays ami, mais allié de la France

La situation économique et les opportunités d’investissement aux Emirats Arabes Unis. Colloque organisé par le MEDEF, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris et la Chambre de Commerce franco-arabe. Paris, le 25 juin 2003, Hôtel Four Seasons George V. Interview de Monsieur Alain Marsaud, Député de la Haute-Vienne et président à l’Assemblée Nationale du groupe d’amitié France-Emirats Arabes Unis accordé à Joël-François Dumont. Photos European-Security.

Joël-François Dumont: Monsieur le député, quelques jours après la signature par Emirates au Bourget d’un énorme contrat en faveur d’Airbus A340-800, comment interpréter cette réunion franco-émiratie à Paris? Et comment le président à l’Assemblée Nationale de l’association d’amitié France-E.A.U. définit-il les relations entre les deux pays ?

Alain Marsaud: Il y a tout d’abord un fort besoin de faire connaître les Emirats à la France. La France ne connaît pas les Emirats. Elle en a une idée assez floue. Lorsque l’on parle aux parlementaires français des Emirats, ils hésitent entre le Liban et l’Arabie Saoudite ! Ils n’ont pas du tout idée de la réalité de ce pays. Il aura fallu amener une commission française dans les Emirats pour que ses membres découvrent à quel point de développement extraordinaire, en l’espace de quelques années, ce pays était parvenu. Pour eux cela a été une surprise.

Je crois effectivement qu’il y a un déficit d’explication de la part des Emirats par rapport à la France et de la France par rapport aux Emirats. Donc aujourd’hui, ce type de réunion a pour objet de remettre en quelque sorte les pendules à l’heure et nous allons prendre des initiatives les uns et les autres pour mieux nous connaître.

Les relations entre le président de la République française, Jacques Chirac et Cheikh Zayed sont les meilleures qui puissent exister mais peut-être qu’il faut aussi que les Français aillent plus vers les Emirats et que les Emiratis viennent plus en France.

Joël-François Dumont: On pourrait presque parler de partenariat stratégique entre les deux pays, en rappelant qu’en 1990, lors de l’invasion du Koweit par l’Irak, la France avait immédiatement prépositionné des forces aéro-terrestres à Abu Dhabi pour garantir la sécurité des Emirats. Les Emiratis y ont été sensibles. Depuis la coopération entre les deux pays semble s’être développée sur tous les plans, y compris militaire. On l’a bien vu au Kosovo lorsque des forces émiraties ont été engagées aux côtés des forces françaises. Les relations bilatérales entre les deux pays sont excellentes, sur tous les plans, c’est votre avis ?

Alain Marsaud: Oui, c’est ce qui est un peu exceptionnel. On peut dire que les Emirats sont non seulement un pays ami, mais allié. Nous avons vu effectivement en quelque sorte les Emiratis placer leurs forces d’intervention sous commandement français dans les opérations qui ont été menées dans le centre de l’Europe.

C’est un peu exceptionnel. Les Emirats sont aussi un bon client en matière d’armement au profit de la France et nous sommes très présents dans ce domaine. Alors, c’est vrai que la concurrence aujourd’hui commence à être forte de la part de nos amis américains. Il nous appartient peut-être d’être beaucoup plus déterminés que nous ne l’avons été par le passé. Peut-être qu’autrefois c’était plus facile que maintenant, effectivement, il y a une mondialisation des Emirats qui se met en place….

Joël-François Dumont: Quelques jours après la décision d’Emirates, la compagnie nationale des Emirats Arabes Unis qui a fait grand bruit au salon du Bourget, vous avez entendu le commentaire qu’a fait le ministre émirati de l’économie, Monsieur Mohamed Khalfan Ben Khorbash, lors de son intervention à la tribune à vos côtés sur les raisons qui ont guidé ce choix. Quel est votre sentiment sur le sujet ?

Alain Marsaud: Oui, ce choix est sans doute politique, comme il l’a été lors de différents choix de gros contrats commerciaux en provenance des Emirats. Je crois que c’est effectivement un signe qui a été passé non seulement à l’égard de la France mais aussi à l’égard de l’Europe.

Aujourd’hui la compagnie Emirates décide de choisir l’Airbus. D’abord peut-être parce que en terme de rapport qualité-prix l’Airbus était le meilleur avion sur le marché, mais ceci témoigne aussi de la volonté des Emirats de se rapprocher effectivement de ce qu’est l’Europe, de se rapprocher de ce que nous sommes. Je crois que c’est la manifestation, ou plutôt le résultat de toute la politique qui a été suivie par la France, je dis bien par la France, au cours de ces dix dernières années.

Joël-François Dumont: Est-ce qu’il ne faut pas y voir aussi un petit clin d’œil à ce qu’il est convenu d’appeler la politique arabe de la France au Proche-orient ?

Alain Marsaud: Alors bien sûr, on ne peut pas ne pas être insensible à la position du gouvernement français dans l’affaire irakienne.

Il est vrai que je ne me permettrai pas de donner de leçons au gouvernement des Emirats, qui, compte tenu du positionnement géographique des EAU est forcément dans une situation un tout petit peu compliquée. Il était plus facile pour la France d’avoir pris la position qu’elle a prise que pour les Emirats.

Mais aujourd’hui , je crois effectivement que cette politique a été tout à fait comprise. L’occasion m’a été donnée de rencontrer Cheikh Zayed au mois de décembre dernier avec Renaud Muselier, le Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères. A cette époque, alors que nous étions - avant l’engagement en Irak - Cheikh Zayed nous a dit tout le bien qu’il pensait de la position française.

Joël-François Dumont: Monsieur le président, je vous remercie.

Liens utiles:

 

Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact