Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Snecma et Royal Air Maroc en Afrique: une communauté d'intérêts

Snecma et Royal Air Maroc en Afrique: une communauté d'intérêts

Incontestablement, les grandes vedettes de ce salon du Bourget 2003 ont été le Concorde d'Air France qui a effectué son dernier vol officiel et Airbus qui a signé une commande de 45 A-380 avec la compagnie Emirates. Mais qui dit avion doit aussi dire moteur et Snecma après avoir remporté avec ses partenaires européens le marché du moteur de l'A400M, l'Avion de Transport Militaire européen, a décroché avec les filiales de son groupe au Salon de très nombreux contrats. Le public pense souvent aux pilotes et aux avions, mais que vaut le meilleur des avions, avec le meilleur des équipages sans le meilleur des moteurs ? La réputation de la famille des moteurs CFM56 n'est plus à faire. Son succès est considérable à la fois sur les plans civil et militaire de par le monde. Elle illustre qui plus est la coopération exemplaire entre le français Snecma et l'américain General Electric. Entretien avec Monsieur Antoine Vosluisant, directeur général de Snecma Morocco Engine Services au Salon du Bourget le 20 juin 2003.

Joël-François Dumont: Monsieur le Directeur général, vous dirigez la filiale marocaine de Snecma Services. En quoi consiste essentiellement l'activité de votre entreprise basée à Casablanca ?

Antoine Vosluisant (Photo Ó European-Security)

Antoine Vosluisant: Notre activité c’est la maintenance et la révision des moteurs d’avions et essentiellement des CFM-56, dont vous avez un exemplaire derrière moi. Des moteurs qui sont utilisés par de très nombreuses compagnies aériennes de par le monde et en Afrique notamment.

Il faut savoir que le CFM-56 est un "best-seller" dans le monde. L’un de ces moteurs a battu tous les records de fiabilité en restant jusqu’à 37 000 heures sous l’aile d’un avion d’une compagnie aérienne. Mais quelle que soit sa fiabilité qui n’est plus à démontrer, il arrive, malgré tout à un moment ou à un autre que ses moteurs doivent être révisés. Les pièces qui le nécessitent sont alors changées, ou réparées, et c’est là que nous intervenons.

Les ateliers de réparation (Photo Ó Snecma Morocco Engine Services)

Joël-François Dumont: Vous constituez en quelque sorte le Service après-vente, le SAV de Snecma au Maroc?

Antoine Vosluisant: Nous faisons partie du réseau industriel mis en place par Snecma Services pour réviser les moteurs des clients de Snecma. Ces moteurs, nous les démontons en pièces élémentaires que nous contrôlons pour déterminer si ces pièces sont bonnes et peuvent être remontées ou bien doivent être réparées, ou encore doivent être rebutées et remplacées par des pièces dites "bonnes de vol", qu’elles soient neuves ou elles-mêmes révisées. Puis, après avoir été remonté, chaque moteur est testé au banc d’essai avant d'être relivré au client.

Le banc d'essai (Photo Ó Snecma Morocco Engine Services)

Joël-François Dumont: Quelle est la durée de vie d’un moteur ?

Antoine Vosluisant: La vie d’un moteur est fort longue. Il n’y a même pas à proprement parler de limite à la vie d’un moteur. Je vous parlais tout à l’heure d’une durée de vie sous l’aile, d’une première durée de vie sous l’aile de 37 000 heures pour un moteur. Mais une fois ces premières 37 000 heures effectuées, ce moteur a été révisé et il est reparti pour une deuxième vie, en quelque sorte, jusqu’à la révision suivante et ainsi de suite.

Vous voyez donc que le prix d’une révision qui dépasse le million de dollars reste raisonnable dans la mesure où cette révision redonne une "nouvelle vie" à un moteur dont le prix est de l’ordre de quatre millions de dollars

Joël-François Dumont: Pourquoi Snecma Services a-t-il choisi de s’implanter au Maroc ?

Antoine Vosluisant: Notre société a été créée à Casablanca pour deux raisons.

(Photo Ó Snecma Morocco Engine Services)

D’une part, face au nombre croissant prévisible de révisions de CFM56 (un avion équipé de moteurs CFM56 décolle quelque part dans le monde toutes les cinq secondes…), Snecma Services devait implanter de nouveaux moyens industriels pour accompagner cette augmentation de marché. Dans cette logique, le choix de Casablanca conjuguait plusieurs avantages parmi lesquels je mentionnerai le positionnement en Afrique où volent un grand nombre de nos moteurs et l’existence d’un banc d’essai performant et d’une équipe d’ingénieurs et techniciens expérimentés au sein de Royal Air Maroc.

D’autre part, Royal Air Maroc voulait améliorer les conditions de rentabilité de ses investissements industriels en s’ouvrant à de nouveaux marchés que Snecma Services pouvait lui apporter et cherchait par ailleurs à poursuivre la diminution de ses coûts de maintenance.

Il y avait donc là une communauté d’intérêts entre les deux sociétés. Cette communauté d’intérêts a été à la base de la création de Snecma Morocco Engine Services.

Joël-François Dumont: Ici sur le stand Snecma au Salon du Bourget, une très importante délégation marocaine a été reçue. Qu’est-elle venue voir ?

Le général Claude Chrétien Conseiller militaire du groupe Snecma reçoit une délégation marocaine

Antoine Vosluisant: Il y a eu plusieurs délégations marocaines qui sont venues nous rendre visite au Bourget. Vous faites probablement allusion à la délégation de Royal Air Maroc, mais il y a eu également de hauts fonctionnaires marocains qui sont très intéressés par le développement d’un secteur aéronautique dans leur pays et qui sont tout prêts à accompagner les industriels français dans le développement d’une telle industrie.

Joël-François Dumont: Monsieur le directeur, je vous remercie pour cet entretien.

Contact:

Snecma Morocco Engine Services: Zone Industrielle Royal Air Maroc, BP 87, Aéroport International Mohamed V, Nouasser- Casablanca, Maroc

Liens utiles:

 

Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact