Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Dubaï "la cité des marchands"

Dubaï "la cité des marchands"

Source: Dubaï, Department of Tourism and Commerce Marketing, Paris Office (*). Extrait du dossier de presse remis lors du colloque sur "la situation économique et les opportunités d’investissement aux Emirats Arabes Unis", organisé par le MEDEF, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris, la Chambre de Commerce franco-arabe et l'Ambassade de la Fédération des Emirats Arabes Unis à Paris. Paris, le 25 juin 2003, Hôtel Four Seasons George V.

Photo Courtoisie Office du Tourisme de Dubaï à Paris

Premier centre d'affaires du Moyen-Orient, déjà reconnu au temps jadis comme la "Cité des Marchands", Dubaï a su conduire la diversification de son économie avec succès, grâce à l'utilisation avisée de la manne pétrolière et à une politique pragmatique de libre-échange.

Membre de la Fédération des Émirats Arabes Unis (E.A.U), Dubaï constitue plus que jamais, le centre d'échanges privilégié entre l'Europe, la corne de l'Afrique et l'Asie, permettant ainsi l'accès à un marché de près de 2 milliards de consommateurs.

Outre sa position géostratégique, Dubaï présente un environnement fiscal privilégié et s'appuie sur des infrastructures adaptées et performantes.

Jouissant d'un contexte politique stable sous l'impulsion d'un gouvernement libéral et d'une administration encourageant les affaires, Dubaï offre de véritables attraits pour les sociétés cherchant à s’implanter et y investir.

 Les milliers d'entreprises internationales déjà présentes à Dubaï sont là pour en témoigner.

  • Dubaï "Hub Commercial" - Caractéristiques du marché

Un marché important, en expansion

Dubaï, véritable "hub" commercial, est la porte d'entrée vers une région dont les importations annuelles s'élèvent à près de 100 milliards de dollars pour un marché constitué de 140 pays, représentant plus de 2 milliards de consommateurs. Les importations, quant à elles, ont plus que quadruplé en 10 ans.

En 2001, le commerce extérieur de l'Emirat (hors pétrole et gaz) s'élevait à 30,4 milliards de dollars: forte croissance des importations (+15%), des réexportations (+28%) et exportations (8%).

En 2001, l'Emirat de Dubaï assurait 82,9% du total des échanges (hors pétrole et gaz) de la Fédération des Emirats Arabes Unis.

Un marché diversifié

Une grande variété de produits est importée à Dubaï pour être largement réexportée vers des pays tiers.

Ø Importations - Pays fournisseurs:

La Chine et l'Extrême-orient dont le Japon cumulent 44% de part de marché.

En 2001, la France était le 8ème pays fournisseur. Hors aéronautique, la part des produits français est de 2,2% environ.

Ø Ré-exportations:

Les marchés voisins avec notamment l'Iran (1er débouché de Dubaï), le sous-continent indien, les pays membres du Conseil de Coopération des Etats Arabes du Golfe (C.C.E.A.G) sont les destinations principales des marchandises ré-exportées en 2001. Dix pays totalisaient près de 60% des ré-exportations de Dubaï: Iran (38%) – Inde (13%) – Koweït (8%) – Pakistan (7%) - Arabie Saoudite (7%) –Irak (7%) – Lybie (6%) - USA (5%) – Hong Kong (5%) – Royaume Uni (4%)

Dubaï jouant pleinement le rôle de plate-forme logistique de réexportation grâce notamment aux zones franches (Jebel Ali Free Zone et Dubaï Airport Free Zone) et aux ports, les réexportations ont connu une croissance de 28% (2000/2001).

Ø Exportations:

Dominante de 2 secteurs hors pétrole brut: les métaux de base et le textile sont les principales marchandises exportées en 2001. Les 10 principaux pays acheteurs en 2001 : USA, Corée du Sud, Japon, Royaume Uni, Pays-Bas, Inde, Taiwan, Chine, Thaïlande et Yémen.

Il y a en fait un marché pour une large palette de produits, notamment pour ceux à forte valeur ajoutée vers les pays du Golfe, mais également ceux de première nécessité, vers l’Iran et le sous-continent indien.

Un marché libre et exonéré

Dubaï présente un climat particulièrement favorable aux affaires, avec une absence d’impôts, de barrières douanières, de contrôle des changes. Les droits de douanes sont faibles, voire inexistants pour certains produits de base ou de première nécessité. Avec la mise en place, au 1er janvier 2003, de l'Union Douanière entre les Etats Membres du Conseil de Coopération des Etats Arabes du Golfe, 4 taux sont appliqués au tarif extérieur commun: 0% pour plus de 400 nomenclatures douanières, principalement des produits agricoles et agroalimentaires - 5% pour les autres produits - 50% pour les alcools et 100% pour les tabacs.

Un marché accessible

Avec 170 compagnies maritimes et 90 compagnies aériennes desservant l'Émirat sur plus de 140 destinations, Dubaï offre une accessibilité privilégiée. D'autre part, en termes de pratique d'affaires, l'environnement administratif facilite et privilégie le commerce. Le secteur tertiaire y est bien implanté avec près de 65 banques et, plus généralement, des services sophistiqués destinés aux entreprises (cabinets d'avocats, cabinets comptables, sociétés de communication, etc.).

Un marché cosmopolite

Il existe à Dubaï une forte communauté internationale, notamment iranienne, libanaise, indo-pakistanaise et britannique.

  • Investissements et Implantations: Solutions

Dubaï s'est doté d'infrastructures sophistiquées et très performantes, parmi les plus significatives :

  • Les zones franches

Elles proposent de nombreux avantages et parmi ceux-ci:

- Propriété à 100 % de sa société

- Exonération d'impôt sur les sociétés pendant 50 ans (renouvelables)

- Pas de barrière douanière ni de contrôle des changes

- Exemption de droits de douane

- Libre rapatriement du capital et des bénéfices

- Absence totale de prélèvements fiscaux (revenus et entreprises)

- Assistance pour l'obtention des visas et permis de travail

- Prix très compétitif de l'énergie, des télécommunications à la pointe de la technologie

- Possibilité de recrutement et de logement de la main d'œuvre

- Efficacité d’infrastructures de haute qualité

- Services hautes technologies les zones franches ('e-business portal'…)

-- La plus importante du Moyen-Orient, s'étendant sur 100 km² et adjacente au plus grand port artificiel au monde

- Sociétés dans la zone franche : plus de 3500 sociétés. Le nombre de sociétés a augmenté de 55% en 7 ans. On compte 70 sociétés françaises parmi lesquelles: Ducros, Sodexho, Pechiney, Schneider, Legrand…

- Secteurs: Commerce/distribution: 79% - Industrie: 17% - Services: 4%

- Secteurs : Services - Technologies de pointe – Luxe – Médias – Transports…. DAFZ bénéficie des structures de l'Aéroport International de Dubaï, du Dubaï Cargo Village

- Sociétés dans la zone franche : 175 sociétés (+280% en 2 ans) dont 10 françaises, parmi lesquelles: Chantelle, Clarins, Guerlain, SICMA, Thales, Pierre & Co, Parfums Christian Dior, Givenchy

- Secteurs: Sociétés Web - IT Support - Software Development – Conseil – ASPs - Back Office. C'est la 1ère zone de libre-échange sur Internet dans le monde, dédiée au commerce électronique, médias, télécommunications et services à distances. Elle offre des contrats de 50 ans renouvelables sur la location du terrain, des infrastructures de pointe et notamment un centre de recherches et une université.

- Sociétés dans la zone franche : 315 sociétés (+ 91% en 2 ans) parmi lesquelles: Gemplus, Cofacerating, Infosec, Sab Gulf, T-Surf, Mastercard International, Compaq, Microsoft…

- Secteurs: Edition - Marketing/Publicité - Production/Post-Production - Presse - Communication audiovisuelle - Sociétés de production musicale, de relations presse et de recrutement.

- Sociétés dans la zone franche: 560, parmi lesquelles: Reuters, CNN, Middle East Broadcasting Corporation (MBC), Pixy, Quantaflow, Dalet, Septième Sens Production Dubaï…

  • Dubaï Cargo Village

Ouvert en 1991, c’est le second centre de transit cargo conteneur au monde après Seattle, en volume de marchandises traitées. Dubaï Cargo Village détient le record mondial de vitesse de transshipment de conteneurs (air-mer en moins de 4 heures).Pports de Dubaï

Gérés par Dubaï Port Authorities (DPA), Port Rashid et Port Jebel Ali (le plus grand port artificiel au monde) sont les premiers ports du Moyen-Orient et se situent au 10ème rang mondial en volume de containers traités.

  • Dubaï International Financial Centre

Place financière intégrée (en cours de création), le D.I.F.C constitue une véritable connexion entre les marchés financiers occidentaux et extrême-orientaux et se positionne comme la porte d'entrée régionale des mouvements de capitaux et investissements.

  • S'implanter - Mode d'emploi:

Les sociétés étrangères peuvent choisir de:

• s'implanter, soit par l'intermédiaire d'un distributeur, soit en appointant un agent commercial, soit enfin, en créant une société à Dubaï (hors zones franches). Dans ce dernier cas, un agent local (sponsor) est requis. Il détiendra au moins 51 % des capitaux de la société ainsi créée.

• s'implanter dans une zone franche de Dubaï. Dans ce cas, aucun sponsor n'est requis et la société étrangère est propriétaire à 100 % de son entreprise.

S'implanter à Dubaï City

-- Toute société étrangère qui souhaite s'implanter à Dubaï (hors zones franches) doit avoir un sponsor local (personne physique ou morale des E.A.U) à hauteur de 51 % du capital.

-- La loi définit 7 formes différentes de sociétés, groupées en 3 catégories : les sociétés de personnes, les sociétés de capitaux et les sociétés de personnes et de capitaux. La Limited Liaibility Company (équivalent à notre SARL) répond le mieux aux besoins des sociétés ou investisseurs étrangers.

-- En plus de la réglementation générale de la constitution de sociétés aux E.A.U, la loi organise l'établissement de sociétés étrangères sous 2 formes :

• la Filiale ou Branch Office: elle opère les mêmes activités et exécute les mêmes objets que la société-mère.

• le Bureau de Représentation ou Representative Office: il permet la liaison entre la société-mère et la clientèle existante des EAU ou du Golfe.

S'implanter dans une zone franche de Dubaï

-- Toute société désireuse de s'implanter dans les zones franches doit faire acte de candidature auprès des autorités de celles-ci en remplissant un questionnaire préliminaire accompagné d'une description de la société et de ses projets.

-- Dans les zones franches de Jebel Ali (JAFZ) et de Dubaï Airport (DAFZ), une société étrangère peut, soit ouvrir une filiale, soit opter pour une entité légale indépendante et créer une Free Zone Company (FZCO)

L'accès à la propriété foncière

Assouplissement de la loi sur l'accès à la propriété depuis 2002: quelle que soit sa nationalité, un acheteur peut faire l'acquisition d'un bien immobilier avec un bail de 99 ans renouvelable et transmissible (Résidences à Emirates Hills et à Palm Jumeirah).

Une présence en constante augmentation

Du 11ème rang en 1997, la France est passée au 8ème rang des pays fournisseurs de Dubaï avec un volume d'exportations s'élevant à 1,3 milliards de dollars en 2001. Les principaux postes d'exportation étant les suivants : matériel de transport - machines/équipement - produits chimiques et dérivés – produits à base de pierre, ciment, céramique…– matériels de précision (optique, appareils et instruments médicaux..) - agroalimentaire - métaux de base/métallurgie - produits textiles.

  • Positionnement de la France: Les entreprises françaises installées à Dubaï

-- Le nombre d’entreprises françaises a plus que doublé en 5 ans passant de 90 sociétés en 1997 à près de 200 actuellement, parmi les plus renommées : Accor, Aventis, Bouygues, Carrefour, Danone, Ducros, GEC Alstom, Gemplus, Gyma, Legrand, Leroy Somer, L'Oréal, Nobilis, Rochas, Schlumberger, SEB, Sodexho, Thomson, ainsi que de très nombreuses PME et TPE.

Les banques françaises sont également très présentes à Dubaï: BNP Paribas, Crédit Agricole-Indosuez, Natexis Banque,…

  • Les Secteurs d'activité porteurs

-- Tourisme/hôtellerie (construction de 7 000 chambres d'hôtel d'ici l'an 2005)

Les 10 premières catégories de produits importés par Dubaï en 2001 sont les suivantes (ordre croissant):

- 1) Machines et équipement

- 2) Perles, Pierres et métaux précieux

- 3) Matériel de transport

- 4) Textiles et produits textiles

- 5) Métallurgie

- 6) Produits chimiques

- 7) Produits agroalimentaires

- 8) Produits plastiques et dérivés

- 9) Autres produits manufacturés

- 10) Matériel de précision (optique, photographique…)

Source:

(*) Gouvernement de Dubaï, Ministère du Tourisme et du Commerce, Représentation en France et au Benelux: 15 bis, Rue de Marignan, 75008 Paris. Téléphone: (331) 44.95.85.00 - Fax (331) 45.63.13.14.

Contact:

 

Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact