Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Le terrorisme n'est qu'une œuvre de mort

Le terrorisme n'est qu'une œuvre de mort

Attentats aux États-Unis: Intervention du Premier ministre, M. Lionel Jospin, devant les préfets. (Extraits). Source: MAE, Paris, le 20 septembre 2001.

Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs les Préfets,

Mesdames et Messieurs,

Je n'avais pas prévu de venir m'exprimer devant vous cet après-midi. J'ai décidé de le faire après la tragédie qui, le 11 septembre, a endeuillé les États-Unis. Je veux en effet vous dire personnellement quelles sont, pour le gouvernement, les premières conséquences que nous avons tirées de cet événement dramatique et ce que j'attends des préfets, dans ces circonstances.

La violence extrême des attentats commis aux États-Unis le 11 septembre dernier a provoqué en nous un sentiment d'horreur et une immédiate solidarité avec ce pays ami. Nous serons à  ses côtés et déterminés dans la lutte contre le terrorisme.

Les attentats qui ont frappé New York et Washington posent pour toute l'humanité une interrogation tragique sur la direction dans laquelle certains voudraient l'entrainer. Ces actes représentent une négation absolue des valeurs sur lesquelles les démocraties et même la société internationale sont construites.

Notre premier mouvement est de manifester toute notre compassion au peuple américain si brutalement frappé. La soudaineté de cette agression, l'énormité des destructions, la disparition de milliers de personnes qui rend le deuil de leurs proches plus difficile et aussi l'incompréhension des raisons de tels actes, constituent pour le peuple américain - il faut bien en avoir conscience au-delà  des images - un traumatisme majeur, dont l'ampleur ne peut encore être appréciée. Nous Français, qui savons la part prise par les États-Unis dans notre Libération, sommes particulièrement touchés par le drame que vivent les Américains.

Au-delà  de notre sympathie, notre solidarité avec les États-Unis doit s'exprimer dans notre participation active à  la lutte internationale contre le terrorisme qu'il faut conduire avec une détermination accrue.

Le terrorisme tente parfois de se justifier par les causes qu'il prétend défendre et les injustices qu'il dit combattre. Rien ne peut justifier le massacre de populations civiles. Et l'injustice extrême de ces meurtres aveugles ne peut évidemment venger aucune injustice. Quant à  prétendre tuer au nom de Dieu, c'est sans doute, comme le Grand rabbin de France l'a affirmé lors de la cérémonie à  l'église américaine, tuer deux fois. En réalité, le terrorisme n'est qu'une œuvre de mort. Notre pays a déjà  été frappé par le passé et en a éprouvé l'inhumanité. Le terrorisme n'est porteur d'aucune solution à  aucun problème. Il ne peut conduire l'humanité qu'au désastre.

Il faut donc non seulement que les crimes commis le 11 septembre aux États-Unis soient punis mais aussi qu'ils ne puissent plus se reproduire, dans aucun pays et à  aucun moment. La communauté internationale doit affirmer solennellement et solidairement le rejet du terrorisme et mettre en œuvre les moyens de l'éradiquer durablement.

Je le redis : la France, sur son territoire national et au sein de l'Europe, prendra toute sa part dans la lutte contre le terrorisme. Cette lutte doit être globale - il faut démanteler des réseaux armés mais aussi des circuits financiers qui les nourrissent - et elle doit être internationale.

La réunion du Conseil JAI auquel le ministre de l'Intérieur et la ministre de la Justice ont participé ce matin, le Conseil européen qui se tiendra vendredi et auquel je participerai avec le président de la République doivent marquer de nouvelles étapes dans la coordination européenne de la lutte anti-terroriste. La France et l'Europe pourront alors, avec les États-Unis et beaucoup d'autres nations du monde, s'unir pour lutter efficacement contre ce fléau.

Il doit être clair que cette lutte contre le terrorisme n'est engagée ni contre l'Islam ni contre les pays arabes ou musulmans. Il faut redire aussi que la lutte anti-terroriste n'est pas séparable d'un combat international pour le développement et la justice, car la misère et l'injustice sont un terreau pour les idéologies radicales et le terrorisme.

Solidarité avec les États-Unis, engagement résolu dans la lutte contre le terrorisme, en concertation avec nos partenaires européens et dans le respect de notre souveraineté nationale, tels sont les principes qui guident le gouvernement, en accord avec le président de la République.

Cette situation internationale crée pour notre pays une menace. Nous y faisons face. Votre rôle est essentiel dans la préparation et la mise en œuvre des mesures de protection décidées par le gouvernement.

La menace qui pèse sur notre pays à  la suite des attentats aux États-Unis n'est pas aujourd'hui précise. Elle peut ne pas se concrétiser. Elle dépend sans doute de l'évolution d'une situation internationale elle-même déterminée par les réactions d'un grand nombre d'acteurs, dont il est aujourd'hui bien difficile de prévoir l'enchaînement. Mais il faut se préparer à  y faire face pour le cas où elle surviendrait.

L'objectif prioritaire est de prévenir les actions terroristes et d'arrêter les terroristes avant qu'ils puissent agir. Cela nécessite de disposer de renseignements fiables pour tenter de prévoir l'origine, la nature et le moment de l'agression.

Plusieurs services du ministère de l'Intérieur, mais aussi du ministère de la Défense, jouent un rôle déterminant dans ces actions de prévention. Je salue, par l'intermédiaire de leurs chefs ici présents, tous les personnels des services de police engagés dans la lutte anti-terroriste : particulièrement, la direction de la surveillance du territoire et la direction centrale des renseignements généraux pour le renseignement, mais aussi la direction de la police judiciaire, la direction centrale de la sécurité publique, la direction centrale de la police aux frontières, le service du déminage, les services de la préfecture de police à  Paris et les compagnies républicaines de sécurité. Je sais qu'ils ne ménagent pas leurs efforts, depuis des mois et souvent des années, pour connaître et démanteler les réseaux ou, par leur présence visible, pour dissuader les terroristes d'agir et rassurer la population. Ils ont remporté des succès incontestables, notamment ces dernières années, contre des mouvements terroristes de diverses origines. J'ai pu discuter avec certains des responsables des services de la préfecture de police lors de la visite que j'y ai effectuée avant-hier. Je créerai d'autres occasions de rencontre pour féliciter et encourager les services de police engagés avec courage et professionnalisme dans cette lutte difficile. (…)./.


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact