Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Combattre pour la France avec passion, mais aussi avec raison

Combattre pour la France avec passion, mais aussi avec raison

Discours du ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, lors de la commémoration du 60e anniversaire de la visite du général de Gaulle à Bayeux. Bayeux, le 14 juin 2004. Source: DICoD.

Monsieur le Préfet,
Monsieur le Maire,
Mesdames et Monsieur les élus,
Monsieur le Président de la Fondation Charles de Gaulle,
Messieurs les Compagnons de la Libération,
Monsieur le Président du Comité du Débarquement,
Mesdames et Messieurs,

Il est des événements, d’apparence banale, qui décident de l’histoire d’une Nation. Dans le fracas terrifiant de la bataille de Normandie, alors que des combats titanesques se livraient à quelques pas de là, un homme, seul ou presque, retrouvait le sol libéré de sa Patrie, marchait à la rencontre de ses compatriotes. Cet homme, c’était De Gaulle. Sa Patrie, c’était la France. Un géant de l’histoire allait à la rencontre d’une Nation restaurée.

A Bayeux, le 14 juin 1944, la France a rendez-vous avec son destin.

Elle saisit cette chance, spontanée, joyeuse. En un éclair, elle renoue avec elle-même. En acclamant De Gaulle ce jour-là, elle acclame le retour de la République. En fêtant De Gaulle, elle fête sa propre renaissance.

  • 1. Depuis ce jour de 1944, en une période de temps qui ne dépasse pas la vie d’un homme, la France et l’Europe se sont relevées.

Ici même, il y a 60 ans, le Général de Gaulle appelait ses compatriotes à combattre « pour la France avec passion, mais aussi avec raison ».

La France l’a écouté. Les Français l’ont entendu.

Avec passion, ils ont reconstruit leur pays et ont retrouvé avec fierté leur identité nationale.

Avec raison, le Général de Gaulle, qui incarnait une voix et une espérance pour la France, au-dessus de toute préoccupation de parti ou de classe, a rassemblé tous les français, a fait renaître la Nation.

Avec raison les peuples d’Europe ensuite, ont su dépasser leurs divisions et trouver la voie de la réconciliation, pour relever l’Europe de ses souffrances.

En cette période de temps qui ne dépasse pas la vie d’un homme, que de chemin parcouru !

La France, réconciliée avec elle-même, s’est relevée. L’Europe, apaisée, s’est réunie.

  • 2. Il nous reste aujourd’hui des combats à mener. Ils sont différents, mais n’en sont pas moins décisifs.

Les valeurs fondamentales de liberté, de droit, de tolérance, de dignité de l’homme, de justice, de démocratie sont trop souvent mises à mal sur l’autel des intérêts particuliers ou des haines communautaires.

La France, qui s’est construite autour de ces valeurs, en a été le messager et le garant dans le monde entier. Il nous revient à nous, à chacun de nous, de nous en inspirer pour défendre nos idéaux d’égalité des chances, de justice et de promotion sociale, de solidarité entre les générations.

Bien plus que certains voudraient nous le faire croire, les jeunes générations sont justement demandeuses de ces valeurs ; elles ont besoin d’engagement et de responsabilités. Elles ont besoin de réconciliation, de solidarité, d’enthousiasme.

C’est ce même désir qui a fait oublier aux Français les divisions stériles pour construire un avenir meilleur. C’est ce même besoin satisfait qui nous fera construire la France de demain. C’est ce même désir qui a permis à l’Europe de devenir un modèle de réconciliation, de paix et de liberté. C’est ce besoin que nous devons offrir a tous les peuples du monde qui s’affrontent.

L’Europe, aujourd’hui unie autour des mêmes valeurs, réconciliée avec elle-même et avec son histoire, le monde entier la regarde, l’écoute, l’entend.

A ceux qui ont donné leur vie pour sa liberté, aux héros qui l’ont libérée, aux dirigeants visionnaires qui l’ont fondée, aux peuples d’aujourd’hui et aux génération de demain, nous devons de faire de l’Europe une force, capable de protéger ses citoyens, déterminée à faire entendre sa voix et à partager ses valeurs dans le monde.

Ce 14 juin 1944, c’est le message que nous a délivré le Général de Gaulle.

La puissance de ses mots résonne encore en ce lieu.

C’étaient les mots de l’homme du 18 juin, qui sauva l’honneur de la France ;
C’étaient les mots du héros de la Libération, qui affirma les grands principes qui fondent toujours le pacte national ;
C’étaient les mots du père de la Constitution, qui donna à notre République ses fondations ;
C’étaient les mots du dirigeant visionnaire, qui sut engager la réconciliation avec l’Allemagne et assurer l’avenir de nos peuples.

Aujourd’hui, l’occasion nous est donnée de lui manifester notre reconnaissance.

N’oublions pas ses premiers compagnons, qui l’ont suivi dans les grandes heures comme dans l’adversité. Ni les Résistants, qui ont assuré notre honneur à l’heure de la victoire. Ni nos Alliés, qui ont contribué à nous rendre une souveraineté pleine et entière.

N’oublions pas la population de Bayeux, actrice de cette inoubliable page de notre Histoire.

Toutes et tous ont montré la voie. Il nous revient désormais de la suivre.

Vive la République et vive la France !


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact