Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

<i>Ma vie</i> ou les souvenirs de Bill Clinton à la Maison-Blanche (1)

Ma vie ou les souvenirs de Bill Clinton à la Maison-Blanche (1)

L'ancien président des États-Unis d'Amérique William Jefferson Clinton, "Bill" Clinton, est venu deux jours à Paris. Au cours de sa visite en France, il a accordé quelques entretiens aux grands journaux français pour présenter la version française de son livre "My life", "Ma vie", publié aux Éditions Odile Jacob. Un témoignage unique sur l’œuvre d'un homme à la fois engagé, passionné et déterminé, durant ces huit années passées dans le bureau ovale de la Maison-Blanche, qui ne peuvent en aucun cas se résumer à la seule évocation de l'affaire Lewinski. L'Amérique sous Clinton a connu une période de grande stabilité à la fois politique et économique et les relations transatlantiques étaient alors au beau fixe. Au cours d'un long entretien à l'hôtel Georges V, il a évoqué ses années à la Maison-Blanche avec Christian Malar, rédacteur-en-chef à France 3, les attaques orchestrées dont il a été l'objet, le souvenir qu'il avait conservé de ses entretiens avec François Mitterrand et avec Jacques Chirac et regretté que les relations bilatérales entre les deux pays se soient à ce point distendues. Sur l'Irak, les faits ont donné raison aux Français et aux Allemands, dit-il, mais politiquement, il regrette que la France et l'Allemagne n'aient pas rejoint la toute dernière proposition britannique à l'ONU faite par Tony Blair, donnant de ce fait le feu vert qu'attendait George Bush pour attaquer l'Irak. De larges extraits de cet entretien ont été diffusés par France 3. Le 15 juillet dans Soir 3 présenté par Laurence Bobillier et d'autres extraits dans le 12/14 du 16 juillet 2004. Images: Robin Teboul, France 3. (Courtoisie Christian Malar/France 3). Texte intégral en anglais.

Laurence Bobillier, Rédactrice-en-chef à France 3. Photo European-Security. Paris le 15 juillet 2004.

Laurence Bobillier, Rédactrice-en-chef à France 3

Laurence Bobillier: Bill Clinton est de passage à Paris. Il est venu faire la promotion de son livre "Ma vie"... L'ancien président des États-Unis a accordé un interview à Christian Malar et à Robin Teboul. Il parle de ses relations avec François Mitterrand et Jacques Chirac, du dossier irakien, mais il évoque d'abord l'hostilité des Républicains à son égard lorsqu'il était à la maison-Blanche.

Le président Bill Clinton répond aux questions de Christian Malar. Photo Robin Teboul/France 3. Hôtel Georges V, Paris le 15 juillet 2004.

Bill Clinton: J'ai été un choc pour les Républicains parce qu'ils pensaient que je ne représentais pas grand' chose et qu'ils allaient écraser mon parti. Il disait que nous étions faibles en matière de défense, qu'on ne pouvait pas nous faire confiance au niveau de l'économie, que nous allions imposer de gros impôts, que nous ne pourrions pas lutter contre le crime organisé.

On les a battus. Cela a été dur pour eux. Ils n'ont pas apprécié et ils ont passé beaucoup de temps à me dénigrer...

Christian Malar interviewant le président Bill Clinton lors de la sortie de son livre "Ma vie" à l'hôtel Georges V, Paris le 15 juillet 2004. Photo Robin Teboul/France 3.

Christian Malar: Durant votre présidence, vous avez eu affaire à deux présidents français, François Mitterrand et Jacques Chirac, tous deux très différents l'un de l'autre. Quel jugement portez-vous sur eux ?

Bill Clinton: Les Français sont compliqués. Mitterrand et Chirac sont compliqués. J'ai appris à les apprécier tous les deux. J'ai travaillé avec Chirac plus longtemps et sur plus de dossiers, mais j'ai été fasciné par Mitterrand: il était historien, mystérieux, brillant.

Le président Bill Clinton répond aux questions de Christian Malar. Photo Robin Teboul/France 3. Hôtel Georges V, Paris le 15 juillet 2004.

Quand Chirac est arrivé au pouvoir, même s'il était de centre-droit, je le connaissais déjà en tant que maire de Paris. Je l'ai beaucoup apprécié, ainsi que son épouse et ses conseillers. Nous nous sommes bien entendus. Nous étions souvent d'accord, même si de temps à autres, nous avions des tactiques différentes.

Christian Malar:  Mais il n'y avait pas ces clivages comme ceux qui existent actuellement avec George Bush ?

Bill Clinton: Non. Nous avions développé une réelle amitié...

Christian Malar interviewant le président Bill Clinton lors de la sortie de son livre "Ma vie" à l'hôtel Georges V, Paris le 15 juillet 2004. Photo Robin Teboul/France 3.

Christian Malar: Concernant l'Irak, nous n'avons pas la moindre preuve de l'existence d'armes de destruction massives Pas davantage de preuve de lien entre Saddam Hussein et Al Qaida. George W. Bush a t-il pour vous induit en erreur l'opinion publique américaine et le reste du monde ?

Christian Malar interviewant le président Bill Clinton lors de la sortie de son livre "Ma vie" à l'hôtel Georges V, Paris le 15 juillet 2004. Photo Robin Teboul/France 3.

Bill Clinton: Quand j'étais président, je n'ai jamais eu la preuve de l'existence de liens entre Ben Laden et Saddam Hussein. je n'ai jamais eu la preuve de l'existence d'un programme nucléaire allant au delà d'un tout petit laboratoire de recherche.

Je pense que cela a été une grave erreur de ne pas laisser le chef des inspecteurs Hans Blix achever son travail. L'ordre de Bush d'entrer en guerre contre l'Irak est officiellement lié à l'existence des armes de destruction massive, mais le véritable but n'a rien à voir avec les armes de destruction massives.

Christian Malar interviewant le président Bill Clinton lors de la sortie de son livre "Ma vie" à l'hôtel Georges V, Paris le 15 juillet 2004. Photo Robin Teboul/France 3.

Christian Malar: Quand Jacques Chirac a pris la décision de ne pas se joindra aux forces de la coalition en Irak, étiez-vous déçu ? Étiez-vous en désaccord avec lui ?

Le président Bill Clinton répond aux questions de Christian Malar. Photo Robin Teboul/France 3. Hôtel Georges V, Paris le 15 juillet 2004.

Bill Clinton: Je n'ai pas été déçu de voir Chirac refuser de se joindre aux forces de la coalition en Irak. Les critiques contre la France étaient trop montées en épingle par les Républicains aux États-Unis, parce qu'au moment où ces critiques avaient lieu, les armées française et américaine étaient côte à côte en Afghanistan pour y former et entraîner la nouvelle armée afghane...

Je dois ajouter que par rapport aux faits, la position franco-allemande était bonne, mais politiquement elle n'était pas aussi bonne. Le fait que Chirac ne s'implique pas en Irak ne m'a pas posé de problème... Mais je pense que cela aurait été mieux si tout le monde s'était conformé à la volonté de Hans Blix !

Ma Vie par Bill Clinton : Biographioe et autobiographie, Juin 2004, Éditions Odile Jacob, Paris, 25,90€. Photo @ Clinton Presidential Materials Project.My Life by Bill Clinton : Biography & Autobiography, June 2004, Knopf, a division of Random House, Inc. $35.00. Photo @ Clinton Presidential Materials Project.

 

 

 

 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact