Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

La dimension nordique de la PESD

La dimension nordique de la PESD

Discours de Madame Michèle Alliot-Marie, ministre français de la défense, à l’occasion de son déplacement en Finlande sur le thème : "La dimension nordique de la PESD". Helsinki, le 28 septembre 2004. (Seul le prononcé fait foi). Source: DICoD, Paris.

Je suis particulièrement heureuse de me trouver devant vous aujourd’hui pour aborder un sujet qui me tient particulièrement à cœur : la politique européenne de sécurité et de défense.

Il y a dix ans, l’Europe de la défense était un mythe. Il y a cinq ans, elle relevait du discours. Aujourd’hui, elle est une réalité.

Les avancées spectaculaires de la défense européenne concrétisent et renforcent le projet européen. La PESD correspond à une vision globale de la place de l’Union européenne dans le monde comme un acteur majeur en matière de sécurité.

Cette vision, la France et la Finlande la partagent. Les 25 États membres de l’Union la partagent aujourd’hui. L’ambition européenne ne saurait donc se limiter à une finalité exclusivement régionale.

On entend parfois que la France, parce qu’elle est un pays méditerranéen ayant une tradition d’engagement sur le continent africain, ne concevrait la politique européenne de sécurité et de défense que tournée vers le sud, vers les conflits balkaniques ou africains. Il n’en est rien. Bien au contraire, la France a une vision globale de la sécurité en Europe.

Je suis en effet persuadée que les problématiques de sécurité dans votre région concernent toute l’Europe.

C’est tout le sens de ma présence et de mes entretiens aujourd’hui à Helsinki, hier à Stockholm et, il y a quelques semaines, dans les pays baltes et en Pologne par exemple.

C’est la raison pour laquelle, j’ai souhaité partager avec vous quelques réflexions sur la dimension nordique et baltique de la PESD avant de vous présenter ce que j’entends par une vision globale de la sécurité européenne.

L’apport de la dimension nordique à l’Union européenne

  • 1.1 Un apport essentiel dans une Europe réunifiée

Les pays nordiques comme la Finlande constituent un apport stratégique spécifique et essentiel à la construction de l’Europe de la défense.

Votre région a été le théâtre de la guerre froide. Cela a durablement contribué à éloigner certains pays de la région, dont la Finlande, des organisations de sécurité européennes.

Cette page est aujourd’hui tournée avec les élargissements de l’Union européenne en 1995 et 2004 et ceux de l’OTAN en 1999 et 2004. La famille nordique et baltique est aujourd’hui réunie comme l’est la famille européenne.

  • 1.2. Les pays nordiques nous aident à mieux prendre en compte la dimension russe de la sécurité européenne

Nous ne devons cependant pas oublier que l’élargissement de l’Alliance, et dans une moindre mesure celui de l’Union, ont suscité et suscitent parfois encore des inquiétudes chez votre grand voisin russe. De même, l’Histoire et le devenir de la Russie continuent à entretenir certaines appréhensions dans les pays baltes, en Europe orientale ou ici même. Nous sommes conscients de ces perceptions croisées.

La conviction de la France est que l’Europe doit construire une relation de partenariat apaisée et équilibrée avec la Russie. L’Alliance et la Russie doivent approfondir, dans le respect mutuel, une relation de sécurité non plus fondée sur une hypothèse de confrontation mais sur la coopération face aux menaces du monde contemporain.

L’Acte fondateur OTAN-Russie a été signé à Paris ce qui manifeste l’importance que nous attachons à cette dimension. La relation entre l’Union européenne et la Russie évolue également. Longtemps exclusivement tournée vers les questions économiques, elle a pris une dimension nouvelle.

Les Russes prennent progressivement conscience de l’émergence de l’Europe comme acteur en matière de sécurité. L’Union pour sa part intègre davantage les questions de sécurité dans ses propres réflexions.

A cet égard, la Finlande et les autres pays de la région apportent à l’Union une connaissance intime de la Russie et contribuent ainsi à la construction d’une relation nouvelle.

Une vision globale de la PESD

A travers ces quelques commentaires sur les enjeux plus régionaux de la PESD, j’ai souhaité souligner le caractère désormais global de l’ambition européenne qui engage chacun de nos pays.

  • 2.1 Une ambition globale pour l’UE

L’Europe, c’est d’abord la paix entre ses membres mais c’est aussi une solidarité qui nous fait concevoir, chaque jour davantage, notre sécurité comme un ensemble indissociable.

Les dangers qui menacent nos concitoyens et nos sociétés - terrorisme, prolifération, criminalité, périls sur l’environnement - ne connaissent pas de frontières.

C’est la raison pour laquelle, les Européens se doivent d’agir ensemble face à ces dangers et d’une manière globale.

Il y a encore quelques années, l’Europe se contentait de politiques régionales ou sectorielles ciblées par exemple en matière d’aide au développement.

Sans méconnaître les mérites de ces politiques, ce n’est pas faire injure à leurs artisans que de dire qu’elles ne répondaient pas à une vision globale des intérêts de sécurité de l’Europe.

Cette époque est révolue.

  • 2.2. Les moyens de nos ambitions au service de la sécurité de l’Europe et du monde

L’Union européenne se dote aujourd’hui des outils lui permettant non seulement d’être la clef de la stabilité du continent mais aussi de contribuer activement à la paix et à la sécurité au-delà de ses frontières, orientales ou méridionales.

C’est tout le sens de l’effort capacitaire que nous avons engagé ici même à Helsinki, il y a cinq ans, et qui commence à porter ses fruits.

L’agence européenne de défense et le projet de groupements tactiques vont contribuer à accélérer ce mouvement.

Plus concrètement et chacun le voit, les Européens sont en train de stabiliser avec succès les Balkans après une décennie de crise. C’est l’engagement de nos forces au Kosovo et en Bosnie qui permet aujourd’hui d’envisager un avenir pacifique pour le Sud-Est de l’Europe.

Les Européens, de plus en plus souvent collectivement, s’engagent aussi pour résoudre les crises qui frappent notre monde en Afrique ou en Afghanistan.

Je me réjouis de constater que, sur ces théâtres, nos forces se trouvent souvent côte à côte, sous la responsabilité de l’UE ou de l’OTAN.

Notre ambition européenne n’est en effet nullement en contradiction avec le rôle d’une Alliance atlantique forte et rénovée dans laquelle la France entend jouer tout son rôle.

Je le dis ici en Finlande, pays non-membre de l’OTAN mais qui en est un partenaire actif, comme je le dis aux membres de l’Alliance qui ne sont pas, ou pas encore, membres de l’Union.

  • En conclusion :

Ma conviction est qu’aujourd’hui nous assistons, sans toujours en prendre pleinement conscience, à une évolution majeure de l’Union. Avec le traité constitutionnel, avec les progrès spectaculaires de l’Europe de la défense au cours des deux dernières années, nous sommes entrés dans une ère nouvelle.

Dans le respect de nos traditions historiques et stratégiques, nous sommes collectivement engagés dans la réussite d’un projet essentiel pour la sécurité de nos concitoyens et pour la sécurité de notre monde.

Cette ambition européenne permet d’accroître la sécurité dans votre région, la sécurité de l’Europe dans son ensemble, et bien au-delà.

Je suis heureuse et fière que nous portions ensemble ce grand projet. Poursuivons nos efforts communs !

Je vous remercie.
 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact