Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

La capacité de l'Europe à construire des structures de commandement

La capacité de l'Europe à construire des structures de commandement

Discours de Mme Michèle Alliot-Marie, ministre français de la défense, lors de l’exercice EOLO 04. B-A de Nîmes-Garons, le 18 octobre 2004. Source: DICoD, Paris. (seul le prononcé fait foi)

L’exercice EOLO 04, qui nous réunit aujourd’hui sur la base aéronavale de Nîmes, est un exercice ambitieux. Il est à la mesure d’une vision de l’Europe de la défense que nous partageons tous ici.

La présence de nombreux ambassadeurs, de chefs d’état-major de l’Union européenne, ainsi que de parlementaires et d’élus, que je salue, témoigne du très large intérêt collectif que suscite la mise en oeuvre concrète de la politique européenne de sécurité et de défense.

Avec la multiplication des menaces de toutes sortes qui touche tous les continents, l’Europe a besoin d’une politique propre de sécurité et de défense. Plus personne ne le conteste.

Les gouvernements des pays membres ont fait depuis quelques années des progrès considérables en matière de concepts et d’outils. La responsabilité des militaires, qui mènent sur le terrain les opérations de l’Union, est tout aussi importante.

Notre capacité à construire des structures de commandement européennes à la fois représentatives et efficaces dépend pour beaucoup du dialogue et des échanges d’expérience entre les armées des États membres. A ce titre, les exercices comme celui qui se déroule aujourd’hui sur la base de Nîmes, mettant en scène une opération de gestion de crise fictive, sont indispensables.

Organisé par l’Espagne, l’Italie, le Portugal et la France, il associe également d’autres pays de l’Union européenne (Allemagne, Autriche, Royaume-Uni, Suède, Chypre).

  • 1. L’exercice EOLO 04 confirme la volonté européenne de développer un outil de défense cohérent et efficace

1.1 L’Union européenne est désormais forte de 25 Etats membres, rassemblant plus de 450 millions d’habitants. Elle partage la responsabilité de la sécurité internationale.

L’Europe a besoin d’un outil militaire flexible, interopérable, efficace
- pour répondre aux attentes des Européens en matière de sécurité,
- pour protéger ses intérêts,
- pour répondre à une éventuelle sollicitation de l’Organisation des Nations Unies,
- pour compléter l’action de l’OTAN.

Les Européens ont un savoir-faire reconnu en matière de gestion de crise. Ce savoir-faire opérationnel a déjà été appliqué dans des opérations militaires et civiles de l’Union :

- Concordia en ex-République de Macédoine,
- Artémis en République démocratique du Congo,
- la mission de police de l’UE qui est en cours en Bosnie-Herzégovine
- ou encore Thémis en Géorgie.

  • 1.2 Grâce au retour d’expérience de ces opérations, nous pouvons encore progresser

C’est l’objectif de l’exercice EOLO 04. Il s’inscrit dans la continuité de nombreux exercices de coopération multinationale et interarmées menés depuis plus de dix ans.

Mais EOLO 04 ouvre des perspectives nouvelles, par sa dimension et par son ambition. Il vise à valider le fonctionnement des états-majors et l’interopérabilité des postes de commandement et des unités.

  • 2. L’exercice EOLO s’inscrit dans une large dynamique de progrès de la PESD depuis maintenant plus de deux ans

  • 2.1 En parallèle des opérations sur le terrain, des progrès sont réalisés sur le plan capacitaire

La voie est tracée pour les années à venir avec :

- La création des groupes de projet assortis prochainement d’un examen de résultats,
- La conception du nouvel Objectif global 2010.

De nouvelles ambitions et programmes accompagnent ce mouvement avec la création de l’agence, mais également le lancements de programmes Meteor, de l’A400M, du NH 90, du Tigre.

L’accord sur la Force de Gendarmerie Européenne en un temps record complète ce tableau.

  • 2.2 Aucun pays n’est en mesure de porter seul les progrès de la PESD

Pour concrétiser les avancées de l’Europe de la défense, nous devons avancer ensemble, partager les efforts. Tous les pays de l’Union ont vocation à participer aux nouvelles initiatives de la PESD.

Il importe désormais d’adopter le traité constitutionnel, qui est la prochaine étape de la construction de l’Europe de demain. Il contient des dispositions qui nous permettront de faire progresser la PESD, notamment la clause de solidarité et le mécanisme des coopérations structurées.

Tous les États qui sont représentés ici aujourd’hui, ainsi que les autres États membres de l’Union européenne, partagent une même vision du monde, basée sur la liberté, la démocratie, le respect du droit international. Ils en ont donné la preuve en adoptant la stratégie européenne de sécurité.

Les Européens ont pu, cette année encore, confirmer sur le terrain la solidité et l’efficacité de leurs liens, leur fraternité d’armes. Je sais qu’un exercice comme EOLO 04 contribuera un peu plus à confronter nos savoir-faire, à unir nos efforts, à renforcer la solidarité européenne.

C’est le fondement d’une Europe forte, répondant aux défis de sécurité, affirmant sa vocation de pilier majeur des relations internationales.
 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact