Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

L'aide humanitaire allemande après le raz de marée en Asie du sud

L'aide humanitaire allemande après le raz de marée en Asie du sud

Source: Ambassade d'Allemagne, Paris le 10 janvier 2005.

Pour venir en aide aux régions d'Asie du sud sinistrées par le raz de marée du 26 décembre, le gouvernement fédéral, le ministère fédéral pour la coopération économique et le développement, la Bundeswehr, le Technisches Hilfswerk (sécurité civile), de nombreuses organisations humanitaires, mais aussi l'ensemble de la population et plusieurs entreprises se sont mobilisés, en envoyant immédiatement sur place des secours d'urgence, et en accordant des dons financiers records pour résoudre les difficultés les plus pressantes comme pour financer pour la reconstruction.

Joschka Fischer, ministre allemand des Affaires étrangères préside la réunion quotidienne du centre de crise situé au MAE entouré notamment due Lt Col Reinhard Mackewitsch,  Oficier de liaison, Berlin, le 5 janvier 2005 - Photo Bundeswehr/Cordula Giese.

Joschka Fischer et le LtCol Mackewitsch au Centre de crise du MAE

  • Des aides financières records

Après avoir très rapidement débloqué une aide d'urgence de 20 millions d'euros au lendemain de la catastrophe, le gouvernement fédéral s'est engagé cette semaine à apporter une aide supplémentaire de 500 millions d'euros pour financer la reconstruction des zones dévastées. Ce montant, dont le versement sera échelonné sur les trois à cinq prochaines années pour tenir compte de la " capacité d'absorption " de l'aide, servira à financer des projets concrets, principalement au Sri Lanka et en Indonésie. Il place l'Allemagne au premier rang des pays donateurs, devant le Japon (367 millions d'euros) et les États-Unis (257 millions d'euros). L'Allemagne fournit, en outre, 25 % des 436 millions d'euros accordés par l'Union européenne.

Le ministère de la coopération économique et du développement a déjà débloqué sur son budget propre une aide d'urgence d'un million d'euros pour l'approvisionnement de base des camps mis en place au Sri Lanka. La priorité sera déplacée, dans un second temps, vers l'établissement de structures d'approvisionnement de base en eau potable et en soins médicaux, ainsi que vers la reconstruction des habitations. (www.bmz.de)

La solidarité s'est également très largement exprimée au sein de la population allemande, qui a accordé des dons aux organisations humanitaires d'un montant encore jamais atteint pour une catastrophe internationale. Le 6 janvier, celui-ci était estimé à une somme de 130 à 150 millions d'euros, dont 22,8 millions pour la Croix rouge allemande. Trois jours plus tôt, celle-ci avait récolté 12,5 millions d'euros en une seule journée.

Le chancelier Gerhard Schröder a, par ailleurs, proposé de réfléchir à l'éventualité d'un moratoire sur les dettes de l'Indonésie et de la Somalie, en concertation avec les pays débiteurs, tandis que sont également évoquées des mesures d'assouplissement voire de remise de dettes pour d'autres États. A son initiative, le Club de Paris abordera ces thèmes lors de sa prochaine réunion.

M. Schröder a, par ailleurs, encouragé les communes et les circonscriptions allemandes à conclure des partenariats avec les régions sinistrées pour leur assurer un soutien sur le long terme. Cette initiative a immédiatement reçu un écho positif auprès des responsables concernés.

  • Envoi de secours sur place

1) La Bundeswehr

L'armée allemande a acheminé jeudi 6 janvier un centre de secours mobile pour soigner les blessés dans la province d'Aceh, en Indonésie. Il comprend 120 secouristes de la Bundeswehr (médecins urgentistes, chirurgiens, anesthésistes, un pharmacien et du personnel soignant), et 200 tonnes de matériel. (www.sanitaetsdienst-bundeswehr.de).

Photo Bundesmarine PIZ M/Dörendahl

D'autre part, un bâtiment de ravitaillement de la marine allemande, le Berlin, atteindra en milieu de semaine prochaine la région la plus touchée, le nord de l'île de Sumatra, avec 139 soldats à son bord, ainsi qu'un centre de secours avec deux salles d'opération et 45 lits, et des installations de traitement de l'eau qui peuvent fournir jusqu'à 45 000 litres d'eau potable par jour. Le centre de secours embarqué pourra, en outre, prendre en charge 100 blessés légers. A bord, deux hélicoptères de type Sea King assureront le transport du personnel et du matériel, et pourront être utilisés pour celui des blessés. Une équipe de reconnaissance de neuf personnes se trouve déjà sur place. (www.bundeswehr.de)

Intérieur de l'Airbus A310 MRT servant d'hôpital volant utilisé pour les évacuations sanitaires - Photo Bundeswehr.

Vue de l'Airbus A310 MRT "Medevac" - Photo Bundeswehr

Un "hôpital volant" de type Airbus A 310 "MedEvac" et son équipage, composé de sept médecins et de 20 secouristes assistants a déjà effectué trois vols et rapatrié plus de 130 vacanciers blessés. Un second appareil se prépare à le rejoindre.

2) Le Technisches Hilfswerk

Équivalent allemand de la sécurité civile, le Technisches Hilfswerk (THW) a déjà envoyé dans les régions sinistrées une centaine de secouristes. Ils sont 18 dans la région de Galle et à Weligama, au Sri Lanka, 40 en Indonésie (+ cinq appareils de transport de marchandises transportant notamment 10 installations de traitement de l'eau, trois laboratoires, et deux véhicules), 23 aux Maldives, 7 en Thaïlande et un aux Seychelles, en grande partie pour assurer l'analyse et le traitement de l'eau, assainir les points d'eau et rétablir un approvisionnement en eau potable. Aux Maldives, un membre du THW assure, par ailleurs, la coordination de l'aide humanitaire d'urgence de l'Union européenne en matière d'approvisionnement en eau.

En Thaïlande, deux experts du THW sont restés sur place pour soutenir les fonctionnaires de l'Office fédéral de la police judiciaire (BKA) et de l'Ambassade d'Allemagne à Phuket. Les travaux de déblaiement sont achevés à Khao Lak. Six spécialistes du THW sont rentrés mardi en Allemagne. Cinq autres s'apprêtent à partir pour l'Indonésie.

Le bilan des victimes allemandes s'établissait, au 5 janvier, à 60 morts, dont 46 en Thaïlande et 14 au Sri Lanka, 300 blessés et plus de 1000 disparus. 7000 touristes ont, en outre, été rapatriés.

3) Organisations non-gouvernementales

De nombreuses organisations humanitaires allemandes ont récolté des dons et se sont engagées pour venir en aide aux victimes du raz de marée, parmi lesquelles la Croix rouge allemande, Caritas international, Diakonie, l'Ordre de Malte, la Deutsche Welthungerhilfe, Care Allemagne ou encore Humedica. Elles ont acheminé nourriture, médicaments, ustensiles de cuisine, matériel d'hygiène, de l'eau potable et des vêtements aux sinistrés. Exemples :

La Croix rouge allemande  a envoyé des produits d'urgence, trois équipes de reconnaissance (Sri Lanka, Indonésie, Malaisie), deux stations de traitement des eaux permettant d'approvisionner chacune 15 000 personnes par jour (est du Sri Lanka et région de Banda Aceh) et une station médicale de base (Indonésie). Elle s'apprête à envoyer un hôpital mobile. Diakonie a distribué 150 000 kg de riz, 15 000 kg de haricots, 6000 paquets de produits désinfectants, ainsi que des médicaments, de la vaisselle, des tentes et des hébergements d'urgence en Thaïlande et en Indonésie. Présent depuis plus de 50 ans dans la région où s'est produit le raz de marée, Care Allemagne a, par exemple, distribué 200 000 "Safe Water Systems" (SWS) comprenant de l'eau et du matériel de désinfection, avec pour objectif de faciliter l'accès à une eau saine à 500 000 familles de la région d'Aceh au cours des six prochains mois. Elle dispense aussi aux populations une formation pour apprendre à gérer les difficultés sur le plan de l'eau et de l'hygiène. Elle est également présente au Sri Lanka, en Inde et en Thaïlande. Deux équipes médicales de Humedica prennent actuellement en charge dans le nord-est du Sri Lanka 15 000 personnes qui n'ont plus de toit et sont regroupées dans 28 camps de réfugiés à Point Pedro et Nelliaddy. L'organisation a, par ailleurs, acheminé dans le pays plus de dix tonnes de matériel de secours, notamment médical, plus de dix tonnes du lait en poudre, et des centaines de boîtes de pansements et de médicaments.

  • Prévention des tsunamis

L'Allemagne a proposé au secrétaire général des Nations unies d'organiser cette année, en Allemagne, une troisième conférence internationale sur la prévention des catastrophes naturelles. Le chancelier Gerhard Schröder a, d'autre part, évoqué le 5 janvier, dans une conférence de presse, la mise en place de système de prévention des tsunamis, un domaine dans lequel l'Allemagne possède de l'expérience et des compétences. Selon M. Schröder, les pays concernés ont déjà fait connaître leur intérêt pour recevoir le conseil des spécialistes allemands.

Voir également:


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact