Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

L’hommage de la Nation aux libérateurs de Colmar il y a 60 ans

 

L’hommage de la Nation aux libérateurs de Colmar il y a 60 ans

 

Allocution de Michèle Alliot-Marie, ministre français de la défense à Colmar à l'occasion des cérémonies marquant le 60ème anniversaire de la libération de Colmar. Colmar, le 30 janvier 2005. Source: DICoD.

 

Le 2 février 1945, après plus de quatre années de souffrances, Colmar voit entrer ses libérateurs. Dans la matinée, les premiers soldats américains sont engagés dans les faubourgs. A midi, ils atteignent le cœur de la cité. A 16 heures, les combattants français de la 5ème DB tiennent la ville.

 

Comment oublier ces heures décisives qui marquèrent votre retour irrévocable dans la Patrie ?

Comment pourrions-nous oublier ces combats féroces qui mirent fin au si long cauchemar d’une annexion inique et cruelle ?

Comment pourrions-nous oublier les combattants héroïques de votre libération : Américains, Français de toutes origines, militaires et Résistants ?

 

Voici soixante ans, l’Alsace entière est un vaste champ de bataille. Passé le bonheur mémorable de la libération de Strasbourg et de Mulhouse, il fallut faire face à la résistance farouche de l’ennemi, puis à une redoutable contre-offensive.

 

Les combats furent acharnés, les pertes effroyables. Français et Américains, côte à côte, ont alors payé au prix fort la défense de notre territoire et celle, essentielle, de Strasbourg.

 

Jamais, nous n’oublierons qu’il fallu toute la détermination et le caractère exceptionnel du Général de Gaulle pour que Strasbourg ne retombe pas aux mains de l’adversaire. Jamais, nous n’oublierons le Général de Lattre et ses hommes qui, avec les Alliés, firent respecter sa volonté.

 

Pour Colmar, plus de 1 500 Français, plus de 500 Américains, sont tombés au champ d’honneur. Avec un profond respect, je m’incline devant ces hommes qui sont allés jusqu’au sacrifice suprême.

 

Je pense à nos alliés américains.

 

Dans ses Mémoires, le Général de Gaulle, évoquant son entrée dans Colmar, le 11 février 1945 notait : « A l’élan patriotique se mêlait, ce jour-là, un autre élément d’enthousiasme : la fraternité d’armes entre Français et Américains ». Soixante ans plus tard, l’Alsace, la France, n’oublient pas ce qu’elles leur doivent.

 

Nous n’oublierons pas, non plus, tous nos combattants, militaires et Résistants amalgamés au sein des forces armées, tous placés sous les ordres d’un chef d’exception : le général Jean de Lattre de Tassigny, le « vainqueur de Colmar », décoré ici même, place Rapp, par De Gaulle. Parmi ses hommes, nombre de valeureux soldats venus du Maghreb et d’Afrique. Couverts de gloire en Italie, débarqués en Provence. Ils ont libéré le couloir rhodanien, l’Alsace, s’apprêtant, avec leurs frères d’armes, à entrer au cœur du IIIème Reich pour abattre la pire des tyrannies.

 

Mesdames et Messieurs, ceux d’entre vous qui étaient présents, en ces instants inoubliables, peuvent en témoigner : la joie était sans fin. Une joie à la mesure du calvaire de votre ville et de votre région pendant l’annexion.

 

Quatre longues années d’humiliations et d’horreurs.

Quatre années marquées par la nazification, l’incorporation de force, les familles séparées ou brisées, une répression féroce et inhumaine.

Quatre années, dont le terrible souvenir ne saurait s’effacer.

Quatre années qui nous obligent.

 

        Monsieur le député-maire, Mesdames, Messieurs, cette cérémonie, solennelle et populaire, atteste de votre fidélité et de votre reconnaissance indéfectible envers ceux qui ont changé le cours de votre histoire.

 

Au nom du Président de la République, je suis venue apporter l’hommage de la Nation à vos libérateurs.

 

Je suis venue partager votre joie et votre émotion, mais aussi la douleur que vous inspire le rappel de ces temps de fer, de feu et de haine. Je suis venue rappeler notre détermination commune à bâtir un avenir qui conjugue définitivement paix et liberté.

 

Oui, si nous sommes rassemblés, aujourd’hui, c’est bien pour honorer le courage de tous nos libérateurs. Si nous sommes rassemblés aujourd’hui, c’est aussi pour transmettre aux générations futures les enseignements de cette sombre page de notre Histoire. Pour leur montrer le prix de l’abandon des valeurs de la démocratie, le prix de la division de notre continent.

 

Voici soixante ans, la mort et la barbarie, l’horreur dévoilée des camps de concentration et d’extermination, un continent ravagé de part en part. Aujourd’hui, une amitié à nulle autre pareille avec l’ennemi d’hier, des unités militaires communes, un avenir que nous écrirons ensemble. Aujourd’hui, une Europe unie, bientôt dotée d’une Constitution, dont la défense se pense en commun.

 

Ici, en Alsace, à Colmar, chacun peut mesurer l’importance du chemin parcouru en soixante ans. Chacun peut mesurer la portée historique de la construction européenne.

 

Construire la paix sur le respect des peuples est le plus beau des hommages que nous puissions rendre aux héros de la libération.

 

Vive Colmar !

Vive la République !

Vive la France !

 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact