Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Un F-18 apponte sur le Charles de Gaulle et un Rafale sur l'Eisenhower

Un F-18 apponte sur le Charles de Gaulle et un Rafale sur l'Eisenhower

Les manœuvres alliées en cours dans l'Atlantique dans le cadre de l’exercice MNME placé sous l'égide de l'OTAN ont donné lieu à une première aéronautique. C'est ainsi, pour la première fois depuis près d'un demi-siècle, qu'un avion de l'aéronavale américaine a apponté et a été catapulté d'un porte-avions français, tandis qu'un Rafale effectuait des "touch-and-go" sur le porte-avion américain Eisenhower. Le Charles de Gaulle devait également tirer deux missiles ASTER. Deux tirs au but ! Sources: Marine Nationale (SIRPA Mer) et US Navy. Paris le 26 mai 2005.

  • Une réussite technique

Un F 18 américain embarqué à bord du USS Eisenhower s’est posé hier matin sur le Charles de Gaulle dans le cadre des différentes interactions conduites entre la Marine Nationale et l’US Navy durant l’exercice MNME (Photo Marine Nationale).

Photo Marine Nationale

Le mercredi 25 mai 2005, un avion de chasse F18 américain en provenance du porte-avions Eisenhower a apponté sur le Charles de Gaulle. Il a été catapulté du bâtiment sans aucune difficulté. C’était la première fois depuis les années 60 qu’un avion de chasse américain appontait sur un porte avions français.

Le F 18 américain embarqué à bord du USS Eisenhower qui s’était posé sur le Charles de Gaulle est catapulté depuis le porte-avions français (Photo Marine Nationale).

Photo Marine Nationale

Un E2C Hawkeye américain a également apponté sur le Charles de Gaulle. Un Rafale a effectué pour sa part plusieurs « touch and go » sur le porte avions Eisenhower.

Le Rafale effectuant un touch-and-go sur l'Eisenhower (Photo Peter Carnicelli, US Navy).

Le Rafale effectuant un touch-and-go (Photo Peter Carnicelli, US Navy)

Cette série de « cross deck » (échanges croisés), est une nouvelle démonstration de l’excellence des relations entre les deux marines. Elle s’inscrit dans le prolongement de notre coopération au large du Kosovo et depuis 4 ans en océan Indien (mission Héracles et opération Enduring Freedom). L’interopérabilité des aéronefs et des plateformes peut se révéler très utile en opérations.

Le Charles de Gaulle et l'Eisenhower (Photo Marine Nationale).

Le Charles de Gaulle et l'Eisenhower (Photo Marine Nationale)

Côté américain, ce sont trois appareils qui se sont posés sur le Charles de Gaulle avant d'être catapultés. Un C2 - version cargo du Hawkeye -,1 Hawkeye et un F-18 qui arborait un bandeau tricolore pour l'occasion... Côté français, un Hawkeye s'est posé tandis qu'un Rafale a effectué plusieurs touch-and-go sur l'Eisenhower. Plusieurs hélicoptères Puma et Dauphin ont également atterri sur le porte-avions américain qui n'avait pas participé depuis quatre ans à des manœuvres.

Des marins français étaient à bord de l'Eisenhower, des Américains étant également les hôtes du Charles de Gaulle.

Cet échange d’aéronefs aura permis à la fois de démontrer la pleine interopérabilité entre le bâtiment et les appareils américains et mis en valeur le degrés élevé d'interopérabilité existant entre les deux marines américaine et française..

                      

Avant de se séparer, une flottille de F18 et de Rafale a survolé les deux porte-avions en composant une grande Croix de Lorraine. Charles de Gaulle oblige !

La Mission FRAME 2005

Le groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle a appareillé mercredi 4 mai du port militaire de Toulon pour une mission de deux mois en Atlantique et en Manche.

Au cours de ce déploiement, des interactions entre groupes de porte-avions sont prévues avec l’US Navy dans la continuité des exercices et des opérations menées au cours des dernières années (opération Héraclès en 2002, exercices en Méditerranée en 2003 et mission Agapanthe en 2004). Des entraînements seront également conduits avec la marine canadienne qui mettra en œuvre un nombre important de bâtiments et d’aéronefs. Des escales sont prévues aux États-Unis, à Norfolk du 27 mai au 1er juin pour le porte-avions et le sous-marin et à New York 27 mai au 2 juin pour les autres bâtiments. L’ensemble du groupe se rendra ensuite au Canada, pour une escale du 8 au 13 juin à Halifax.

Le Charles de Gaulle accompagné de la frégate HMS Nottingham effectuera un passage à Cherbourg (22 et 23 juin). A l’invitation de la Royal Navy, le groupe aéronaval participera à l’« International Fleet Review » à partir du 25 juin à Portsmouth. A l’issue des festivités de Portsmouth, le porte-avions s’arrêtera à Brest pour retrouver sa ville natale du 30 juin au 2 juillet. Le retour à Toulon est prévu le 6 juillet 2005. Le groupe aéronaval qui appareillera de Toulon le 4 mai sera composé du porte-avions Charles de Gaulle, de la frégate antiaérienne Jean Bart, de la frégate anti-sous-marine Tourville, du pétrolier ravitailleur Meuse, des sous-marins nucléaires d’attaque Rubis relevé en cours de mission par la Perle. La frégate britannique HMS Nottingham sera intégrée au groupe pour la durée de la mission. Le groupe aérien embarqué comprendra 12 Super Etendard Modernisés, 8 Rafale Marine et 2 Hawkeye. Le groupe aéronaval sera commandé par le vice-amiral Jacques Mazars.

Lire également:

 

 

 

 

 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact