Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Le tombeau des héros est le cœur des vivants

Le tombeau des héros est le cœur des vivants

Discours du premier ministre, Jean-Pierre Raffarin (hospitalisé), prononcé par Michèle Alliot-Marie, ministre de la défense,  lors du 60 ème anniversaire de la capitulation allemande. Reims, le 7 mai 2005. Source: DICoD, Paris.

Mesdames les Ministres,
Monsieur le Ministre,
Monsieur le Maire de Reims,
Mesdames et Messieurs les parlementaires et les élus,
Monsieur le chef d’état-major des armées,
Messieurs les ambassadeurs,
Monsieur le préfet,
Messieurs les officiers généraux,
Mesdames et Messieurs,

Nous sommes réunis aujourd'hui pour commémorer un moment d’Histoire que nul n’oubliera jamais.

Voici soixante ans, en ce début du mois de mai 1945, après avoir dévasté l’Europe et mis le feu au monde, l’Allemagne nazie capitulait sans condition. Prise dans un étau irrésistible, ravagée, exsangue, résignée, elle s’effondrait dans un chaos à la mesure de l’horreur et de la terreur qu’avait semées son régime criminel et barbare.

C’est le 7 mai, dans la nuit, à 2 heures 41… C’est en France, terre martyrisée dont le peuple avait pris toute sa part à la lutte… C’est à Reims, au cœur de votre ville déjà chargée d’Histoire, que fut donc signé le dernier acte du IIIème Reich : sa défaite totale.

Le 8 mai 1945, le feu cessa sur le front occidental. Le 9 mai, après l’acte de Berlin, il cessa sur le front oriental. En cette nuit historique, pour nous, Français, s’accomplissait l’objectif inouï fixé par le Général de Gaulle dès le 18 juin 1940, aux heures les plus tragiques de notre Histoire.

A Reims, le Général Sevez, à Berlin, le Général de Lattre, étaient à la table des vainqueurs. Selon les mots de De Gaulle, ils représentaient la France, je cite : « vivante, respectée, recouvrant ses terres et son rang, appelée, aux côtés des plus grands, à régler le sort du monde ».

En cette nuit historique, le peuple britannique voyait triompher son courage exemplaire, sublime. Au nom du monde libre tout entier, il pouvait acclamer sans fin son héros de légende, Winston Churchill.

Le grand peuple russe, les peuples de l’URSS, épuisés mais victorieux, obtenaient le prix de leurs immenses souffrances et de leur indomptable volonté.

En cette nuit historique, bien sûr, éclatait la gloire des États-Unis. Héros du Débarquement, libérateurs de l’Afrique et de l’Europe occidentale, triomphateurs du nazisme, le Général Eisenhower et ses hommes entraient dans l’Histoire. Ainsi, s’achevaient douze années d’oppression, de terreur et de folie criminelle en Allemagne. Ainsi, s’achevaient plus de cinq années d’une guerre sans pareille en Europe.

Demain, à Paris, nous rendrons hommage aux 14 nations coalisées qui ont combattu sur notre sol pour venir à bout de l’hydre national-socialiste. Nous rendrons hommage à notre armée, aux armées et aux peuples d’Europe, du Commonwealth et du monde qui étaient au rendez-vous de l’honneur et de la Victoire.

Mesdames et Messieurs, « le tombeau des héros est le cœur des vivants ». Ces mots d’André Malraux sonnent comme un juste éloge, mais aussi comme un appel à la transmission de la mémoire.

Aujourd’hui, soixante ans après la Victoire, je veux attester que nous conservons, au fond de nos cœurs, le souvenir de toutes celles et de tous ceux qui ont fait triompher les idéaux de liberté et de dignité.

En ce jour, pensons plus particulièrement aux hommes et aux femmes de tous horizons qui tombèrent avant de connaître ces instants mémorables. Ils sont nos héros. Nous ne les oublierons jamais.

Pour toujours dans le cœur des Françaises et des Français : les courageux combattants de 1940 morts au champ d’honneur, les fusillés du Mont-Valérien et de Chateaubriant, les martyrs de Tulle, d’Oradour et de Vassieux-en-Vercors, Jean Moulin, Guy Moquet, d’Estienne d’Orves, Fabien et tous leurs camarades de la Résistance.

Pour toujours dans nos cœurs : les Français Libres tombés à Bir Hakeim et sur tous les continents, nos combattants marocains et algériens emportés à Monte Cassino, en Provence ou en Alsace, les hommes de Diégo Brosset, ceux de la 2ème DB et de la Première Armée.

Pour toujours dans nos cœurs : les pilotes anglais abattus dans le ciel de Londres, les Canadiens foudroyés à Dieppe et les « GI » débarqués à Omaha la sanglante, les habitants de Coventry bombardée et de Stalingrad assiégée, les Polonais, les nations d’Europe centrale et tous les peuples sauvagement opprimés, les victimes de nos villes et de nos villages occupés, annexés, martyrisés ou bombardés.

Pour toujours dans nos cœurs : les internés de Montluc, les femmes de Ravensbrück et tous les déportés des camps de la mort.

Pour toujours dans le cœur des hommes, les insurgés du ghetto de Varsovie, les enfants d’Izieu et toutes les victimes des camps d’extermination.

Toutes et tous auraient hautement mérité d’être au milieu de la marée humaine qui entoura De Gaulle à l’Arc de triomphe. Toutes et tous auraient mérité de voir Churchill apparaître au balcon de Buckingham, de défiler sur la Place rouge devant Staline ou de contempler l’Amérique fêtant la plus grande de ses victoires.

Devant toutes les victimes militaires et civiles de la Guerre, je m'incline avec respect. A tous les combattants victorieux, au nom du Gouvernement, je rends un hommage solennel. Aux vétérans de la Seconde Guerre mondiale, militaires et Résistants, qui sont à Reims aujourd'hui j’exprime, avec émotion, l’admiration et la profonde gratitude de la Nation. A nos alliés, notamment américains, britanniques et russes, je veux exprimer notre indéfectible reconnaissance. Je salue leurs représentants présents avec nous ce matin.

En cet instant, je souhaite également adresser, publiquement, une pensée à nos frères allemands. Nous savons qu'après l'ivresse trompeuse des succès militaires, qui cachait pourtant mal sa véritable nature, le IIIème Reich entraînait alors leur patrie dans une indescriptible tourmente. En ce 7 mai, le malheur n’avait pas achevé sa tâche.

Mesdames et Messieurs, de ce cataclysme allait pourtant émerger la démocratie et la paix en Europe.

Moins de vingt après le fracas terrifiant des armes, ici, à Reims, le Général de Gaulle et le Chancelier Adenauer scellaient la réconciliation de la France et de l’Allemagne.

Comme Jeanne d’Arc avait ouvert, cinq siècles auparavant, dans votre cathédrale, la voie de la renaissance de la France, les deux illustres hommes d’Etat ouvraient, ensemble, dans cette même cathédrale, une ère nouvelle pour nos peuples et notre continent.

A des siècles – pour ne pas dire des millénaires – à des siècles d’affrontements et d’invasions, après tant d’exodes et de ravages, ont succédé des temps de paix, de prospérité et de liberté.

Aujourd'hui, je le dis avec gravité, nous sommes comptables du courage de ces hommes d’Etat visionnaires qui ont osé renverser le cours de l’Histoire.

Nous leur sommes redevables d’avoir enraciné en Europe les valeurs et les principes des combattants victorieux du 7 mai 1945.

A nous d’être, aujourd’hui et demain, dignes de leur héritage et de leur message de liberté pour les peuples, d'égalité entre tous les hommes et de fraternité entre les Nations d'Europe.

Vive la République !
Vive la France !
 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact