Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

L'EAT d’Avord, troisième école de formation de l’armée de l’air à vocation européenne

L'EAT d’Avord, troisième école de formation de l’armée de l’air à vocation européenne

21 élèves pilotes - dont deux femmes - de l’école d’aviation de transport (EAT), située sur la base aérienne 702 "Georges Madon" d’Avord, ont reçu leur brevet de pilote de transport le vendredi 3 février 2006. La traditionnelle cérémonie revêtait un aspect très particulier puisqu’elle célébrait la remise des brevets à la première promotion franco-belge de l’école ainsi qu’à deux élèves, un Marocain et un Congolais. Le général Richard Wolsztynski, chef d’état-major de l’armée de l’air, et le général major Van Caelenberge, commandant la composante aérienne belge, étaient notamment accompagnés de leurs homologues ou représentants espagnol, italien et néerlandais, très intéressés par les possibilités et les perspectives de formation des pilotes de transport à l'échelon européen qu'offre l'EAT d'Avord. Après l’école d’aviation de chasse de Tours et l’école de transition opérationnelle de Cazaux, fonctionnant déjà en partenariat franco-belge, l’EAT d’Avord est la troisième école de formation des personnels navigants de l’armée de l’air à vocation européenne. Cette dynamique s'inscrit notamment dans la perspective de la mise en service du futur avion de transport A400M. Allocution du Général Richard Wolsztynski à l’occasion du macaronnage de la première promotion franco-belge de pilotes de transport sur la base aérienne d’Avord, le 3 février 2006. Sources: SIRPA Air et Jean-Michel Guhl.

Photo © BA 702 Avord.

Le général Wolsztynski et le général Van Caelenberge présidant à la remise des brevets

Je suis particulièrement heureux d’accueillir Monsieur Claude Kupfer, Préfet du Cher, qui participe pour la première fois à une cérémonie militaire sur la base aérienne d’Avord, d’accueillir monsieur Serge Vinçon, sénateur et Président de la commission des affaires étrangères et des Forces armées, un "familier" des lieux qui nous fait toujours l’honneur d’accompagner les moments forts de l’armée de l’air, ici dans sa région, ou en d’autres lieux lorsqu’il s’agit de défendre les intérêts de notre Défense, de vous accueillir Mesdames et Messieurs les parlementaires, Mesdames et messieurs les élus, Mesdames et messieurs.

Le sénateur Serge Vinçon, président de la commission des Affaires Étrangères et des Forces armées du Sénat pose ici en compagnie du préfet du Cher, Claude Kupfer avec l'élève pilote congolais et son oncle, prêtre, venu lui rendre visite.

Le sénateur Serge Vinçon, président de la commission des Affaires Étrangères et des Forces armées du Sénat pose ici en compagnie du préfet du Cher, Claude Kupfer avec l'élève pilote congolais et son oncle, prêtre, venu lui rendre visite. Photo © Jean-Michel Guhl.

Photo © Jean-Michel Guhl

Je voudrais d’abord dire à chacune et à chacun, le plaisir que j’éprouve à être aujourd’hui sur la base aérienne d’Avord, aux côtés de mon homologue et ami le général Gérard Van Caelenberge, chef de la Composante aérienne belge.

    Cette journée est un moment particulièrement fort pour deux raisons au moins.

  • La première, c’est parce qu’elle concrétise les efforts de jeunes officiers qui, au terme d’un stage de spécialisation difficile, peuvent enfin réaliser leur rêve de servir l’arme aérienne en qualité de pilote de transport.

  • La seconde, c’est parce qu’elle traduit la volonté de nos deux armées de l’air, française et belge, de poursuivre leur action commune dans le domaine de la formation.

Action menée aujourd’hui pour le transport aérien et précédée, chacun s’en souvient, par la création officielle de l’école de chasse franco-belge sur la base aérienne de Cazaux en 2004.

Je voudrai d’abord remercier les personnalités civiles, militaires, françaises et étrangères, qui ont tenu à s’associer à cette manifestation.

Je salue en particulier la présence du Commandant de la force aérienne tactique des Pays-Bas, du Commandant de la force aéronautique d’Italie, et celle du Commandant de la mobilité en Espagne ainsi que les attachés de Défense croate, turque et hongrois.

La base aérienne d’Avord et son École de l’aviation de transport sont d’ailleurs aujourd’hui le symbole de l’ouverture à l’international et à l’interarmées.

C’est la raison pour laquelle nous comptons dans les rangs de cette nouvelle promotion des aviateurs provenant de la marine nationale.

C’est la raison pour laquelle cette promotion revêt cette dimension multinationale qui ne vous aura pas échappé avec, aux côtés des aviateurs belges et français, un jeune officier marocain.

Nous réaffirmons ainsi notre volonté d’associer les armées de l’air des pays amis à cette mutualisation de la formation des équipages.

Cette cérémonie est aussi l’occasion de récompenser des personnels de l’armée de l’air avec une nomination dans l’ordre national du Mérite et de nombreuses médailles reçues pour la qualité des services rendus, à l’armée de l'air et à la France, avec honneur, compétence et dévouement. Je les félicite toutes et tous très chaleureusement.

Je voudrai enfin saluer les familles de nos jeunes officiers, venues de toute la France et de toute la Belgique, pour prendre part à cette cérémonie.

Je sais que vous ressentez une fierté légitime en assistant à cette remise de brevets.

Car cet événement est le symbole de l’engagement d’une nouvelle génération d’officiers, pilotes de transport, conscient des immenses responsabilités qui les attendent au service de leur pays et au service de l’Europe.

Sens du service, sens de la mission, telles sont les voies exigeantes choisies par de jeunes gens qui affirmeront au quotidien, rigueur, professionnalisme, discipline et courage en se consacrant pleinement à défendre et à protéger ce que nos Nations comptent de plus cher.

Aujourd’hui, je voudrai leur dire combien la formation délivrée ici à Avord est importante pour les étapes ultérieures qu’ils auront à franchir.

Elle est parfaitement adaptée aux exigences opérationnelles actuelles dans leurs dimensions multinationales et interarmées.

Les bimoteurs EMB-121 Xingu de l'école du transport d'Avord. Un total de 33 avions du même type sert à la formation des pilotes belges et français. Ils seront rejoints l'an prochain par des élèves allemands et, peut-être, espagnols.

Les bimoteurs EMB-121 Xingu de l'école du transport d'Avord. Un total de 33 avions du même type sert à la formation des pilotes belges et français. Ils seront rejoints l'an prochain par des élèves allemands et, peut-être, espagnols. Photo © Jean-Michel Guhl.

Photo © Jean-Michel Guhl

Elle est un facteur considérable d’accroissement de l’interopérabilité pour nos armées de l’air en s’appuyant sur des standards communs et une compréhension mutuelle renforcée des pilotes de transport de demain.

Vous, les jeunes officiers pilotes de transport, saurez bâtir ensemble une Europe de la défense forte et crédible, ambition commune de nos deux pays.

D’elle dépend l’efficacité de nos engagements opérationnels futurs. Cette efficacité, chacun l’aura compris, ne peut plus se départir de la nécessaire interopérabilité humaine qui se forge ici même dans les écoles où sont formés nos spécialistes.

C’est pourquoi, le général Van Caelenberge et moi-même accordons une importance de tout premier plan aux outils de formation qui permettront non seulement de renforcer la crédibilité de l’arme aérienne mais conforteront aussi notre « savoir-faire » dans un domaine désormais stratégique : celui de la formation de nos cadres.

  • Ils devraient conduire, nous en formons le vœu, à entraîner d’autres partenaires européens et parfois même au-delà de l’Europe dans une mutualisation plus large de ces outils.

Cela donnera plus d’ampleur à notre action. Une ampleur qu’elle mérite et qui est également indispensable, puisque les impératifs de sécurité en Europe et dans le monde l’exigent plus que jamais.

Nous le savons, nous vivons dans un monde qui est en proie à de nouvelles menaces. Face à ces menaces, le développement de liens étroits et durables entre les armées européennes est de plus en plus indispensable.

Jeunes officiers, pilotes de transport, vous vous souviendrez longtemps, j’en suis sûr, du brevet et du poignard que vous avez reçus aujourd'hui.

Le général Richard Wolsztynski, CEMAA, épingle son brevet de pilote au premier pilote belge promu à l'école de transport européenne: le capitaine Denis Gochel (Belgique), major de sa promotion.

Le général Richard Wolsztynski, CEMAA, épingle son brevet de pilote au premier pilote belge promu à l'école de transport européenne: le capitaine Denis Gochel (FAéB), major de sa promotion. Photo © Jean-Michel Guhl.

 Photo © Jean-Michel Guhl

Cette rencontre est enfin l’occasion de rappeler les excellentes relations qu’entretiennent depuis très longtemps l’armée de l’air française et l’armée de l’air belge ; elle est tout simplement le symbole de l’esprit de fraternité qui anime nos aviateurs.

Le Général Major Gérard van Caelenberge, chef d'état-major de la Composante Air des Forces de défense belges s'apprête à décerner ses "ailes" au Lieutenant Maxime Schaffhauser de l'Armée de l'Air, tout juste breveté à l'école du transport européen.

Le Général Major Gérard van Caelengerge, chef d'état-major de la Force aérienne belge s'apprête à décerner ses "ailes" au Lieutenant Maxime Schaffhauser de l'Armée de l'Air, tout juste breveté à l'école du transport européenne. Photo © Jean-Michel Guhl.

Photo © Jean-Michel Guhl.

Ensemble, nous défendons une certaine idée de l’Europe, celle d’une Europe ouverte et généreuse décidée à défendre ses idéaux et ses valeurs en concertation ou en relation directe avec les autres Nations dans le respect de leur identité.

Les généraux Wolsztynski (France) et van Caelenberge (Belgique) passent en revue les futurs pilotes brevetés à l'école de transport d'Avord. Cette première promotion comptait des élèves officiers en provenance de la Force aérienne belge, de l'Armée de l'Air et de la Marine Nationale, ainsi que du Congo et du Maroc.

Les généraux Wolsztynski (France) et van Caelengerge (Belgique) passent en revue les futurs pilotes brevetés à l'école de transport d'Avord. Cette première promotion comptait des élèves officiers en provenance de la Force aérienne belge, de l'Armée de l'Air et de la Marine Nationale, ainsi que du Congo et du Maroc. Photo © Jean-Michel Guhl.

Photo © Jean-Michel Guhl

C’est cet esprit d’ouverture qui permet à l’Europe de la Défense d’avancer et de contribuer à faire progresser la paix dans le monde. Jeunes brevetés, vous aurez demain l’immense responsabilité d’en garantir le rayonnement. Cela vous honore et vous engage.

Lire également:


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact