Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Le dernier envol de l’aigle

Le dernier envol de l’aigle

Elles ne sont plus que douze "chasseurs" aujourd'hui après la brutale disparition de celle qui devint le 28 mai 1999 la première femme brevetée pilote de chasse de l'armée de l'air française. Née le 12 septembre 1974 à Montauban, le Commandant Aigle nous a quittés le 21 août 2007, emportée à l'âge de 32 ans par un cancer foudroyant. Fille de médecin militaire, Caroline Aigle avait fait sa scolarité au lycée militaire de Saint-Cyr l'École et au Prytanée militaire de La Flèche avant d'intégrer Polytechnique, puis l'École de l'Air. Sportive accomplie, championne de France et championne du monde militaire de triathlon, elle avait fait ses classes à Salon et décroché son brevet de pilote à 24 ans. A l'issue de sa formation à la base école 705 de Tours, un stage à la BA 120 à Cazaux puis à la BA 115 à Orange, le capitaine Aigle est affectée à l'escadron de chasse 2/2 "Côte d'Or" à la BA 102 "Capitaine Guynemer" près de Dijon où elle restera six ans où elle deviendra chef de patrouille, avant d'être promue en septembre 2006 et de rejoindre le Commandement des forces aériennes à la BA 128 de Metz pour être affectée à la division « Sécurité des vols ». Caroline Aigle avait 1600 heures de vol à son actif, essentiellement sur Mirage 2000-5. Mariée à un pilote de chasse, elle était mère de deux jeunes enfants, Marc et Gabriel. Des qualités humaines rares, un courage et une détermination à toute épreuve, en avaient fait une icône dans l'armée de l'air aujourd'hui en deuil. Fait exceptionnel, pour lui rendre un dernier hommage à la fois collectif et individuel, l'armée de l'air a ouvert un blog de condoléances, où plus d'un millier d'hommes et de femmes ont voulu témoigner qui de son chagrin, qui de son émotion ou d'une pensée à sa mémoire : « Bon vol à vous qui avez rejoint la "Patrouille des Anges" et qui, comme tous les bons chasseurs, volez le soleil dans le dos et c'est pour ça que l'on ne vous voit plus. » Que tous ceux qui pleurent aujourd'hui la disparition de Caroline Aigle, de l'officier, de la femme exemplaire ou encore de la mère qui force l'admiration, à sa famille, à tous ses amis, à ses collègues, à tous ceux qui ont connu, à l'armée de l'Air, qu'il nous soit permis ici de leur transmettre nos condoléances attristées. Avec l'aimable autorisation du SIRPA Air, nous reproduisons ici le dernier hommage que lui a rendu lors de la cérémonie religieuse le Lieutenant-colonel Gilles Bertrand, son ancien commandant d’escadrille. Source : Blog de l'armée de l'air.

Le Commandant Aigle devant son Mirage-2000-5. Photo © SIRPA Air.

Caroline Aigle (Photo © SIRPA Air)

Lorsque tu as été mutée dans mon escadrille, Caroline, j’avoue avoir été très impatient de faire ta connaissance. Permets-moi aujourd’hui pour cet au revoir de te tutoyer, rompant avec le vouvoiement de rigueur entre un commandant d’escadrille et un jeune pilote. Je m’appliquais cependant à t’accueillir comme n’importe quel autre PIM. Mais en dépit de mes efforts, je dois reconnaître que te recevoir dans mon bureau avait quelque chose d’extraordinaire : tu n’étais pas un pilote ordinaire.

Photo © SIRPA Air.

Comme tous mes collègues à l’époque ton nom, Caroline, ne m’était déjà pas inconnu. Ta trajectoire m’intriguait. Macaronée par le chef d’État-major de l’armée de l’air, tu t’étais par ailleurs rapprochée d’un commandant d’escadrille de l’école de chasse, que j’avais trouvé très sympathique lors de mon propre passage à Tours. Plus tard, à l’occasion de ta transformation sur Mirage 2000 à Orange, les bruits répétés qui nous parvenaient à Dijon des vols de nuit / barbecue détendus avec les moniteurs ne me rappelaient pas vraiment l’ambiance « stagiaire » que j’avais pu connaître quelques années auparavant au « Côte d’Or ».

Caroline Aigle après un vol sur Alpha-Jet - Photo © SIRPA Air.

Caroline Aigle après un vol sur Alpha-Jet

Je découvris alors une jeune femme menue, dont l’intensité du regard bleu, parfois dissimulé sous une mèche blonde, annonçait une volonté ainsi qu’une détermination sans faille. Tu possédais à l’évidence la qualité que j’estime la plus nécessaire chez un pilote de chasse : la pugnacité. Pour le reste, ton comportement militaire irréprochable tout comme ta condition physique exceptionnelle te donnaient une grande force sous des allures d’apparente fragilité : tu étais en réalité tout bonnement désarmante et ton instruction sur chasseur monoplace débuta sous les meilleurs auspices.

Photo © SIRPA Air.

Toutefois, il n’était pas toujours évident pour toi comme pour moi, en dépit de nos efforts, d’arriver à concilier les innombrables sollicitations dont tu faisais l’objet avec ta formation. Je peux cependant affirmer que tu t’es sans cesse montrée disponible et accessible, te prêtant de bonne grâce aux manifestations de toutes sortes. Je crois que ta sympathie naturelle et ta modestie conquérante ont fait que les plus sceptiques ont rapidement rendu leurs armes.

Caroline Aigle en vol sur son Mirage 2000-5 - Photo © SIRPA Air.

Caroline Aigle en vol sur son Mirage 2000-5 - Photo © SIRPA Air

C’est à ce moment là que d’une certaine façon, il me semble, tu as commencé à ne plus t’appartenir totalement et à devenir une nouvelle icône pour l’aéronautique militaire. En dépit des honneurs mérités, tu as su rester la même. Seule la présence quasi-systématique du commandant de base à chacun de tes pots soulignait ta singularité. Gravissant un à un les échelons, tu te qualifiais jusqu’à assurer l’alerte de défense aérienne à partir de la base d’Orange lorsque cette dernière fut renforcée le 11 septembre 2001. Après avoir obtenu ton brevet de chef de patrouille, tu pris à ton tour tout naturellement le commandement de la SPA 57 « La Mouette ». Je me rappelle t’avoir demandé en plaisantant à l’occasion d’un de mes vols d’abonné que nous effectuions en patrouille : « dites-moi, commandant, je vous appelle leadeuse ou leadrice ? » Et toi de me répondre dans un sourire : « Leader, ce sera très bien ! ».

Toi qui avais l’habitude de mener plusieurs activités de front et de relever tous les défis, tu as trouvé le temps au cours de ces années bourguignonnes de te marier puis de devenir mère, allant ainsi jusqu’au bout de l’accomplissement de ta vie de femme.

Pour avoir parcouru quelques-uns des témoignages de soutien qui continuent d’affluer, je vous livre les mots les plus souvent cités : «Rêve, passion, envie, exemple, modèle, symbole de réussite, pionnière, femme d’exception, femme hors du commun, à la fois pilote de chasse, sportive d’élite et aussi mère de famille, parachutiste, marraine magnifique ». Ou encore : « Capacités hors normes, intelligence, talent, courage, force, détermination, conviction, ténacité, volonté, combative, grand enthousiasme, toujours souriante, abordable, accessible, gentille, simplicité, modeste ». Et enfin : « Une grande dame nous a quittés, heureuse de vivre, généreuse, radieuse, douce, charmante, chaleureuse, lumineuse, visage d’ange et regard d’azur, l’étoile filante a quitté ses enfants trop vite, sans vous le ciel de France sera un peu moins bleu, merci Madame, nos yeux regardant le ciel seront désormais embués. Si je veux devenir pilote de chasse c’est grâce à elle ».

Caroline, la communauté des gens de l’air s’incline très respectueusement devant toi qui rentre aujourd’hui dans la légende.
Karo, toute la chasse te pleure à présent que tu as pris ton dernier envol. Tu as aujourd’hui rejoint pour toujours ton terrain de chasse favori.

Face à ta disparition si injuste, la seule chose qui puisse apaiser notre chagrin est de considérer qu’aujourd’hui tu es devenue pour toujours l’ange gardien de Marc et de Gabriel. Je ne vois aucune autre raison à ton rappel à Dieu si précoce. Ils ont besoin plus que jamais que tu veilles sur eux depuis là-haut. Pour avoir vu la mort de près il y a quelques années, je sais quelle peut être la force de la protection offerte par les anges.

Enfin je voudrais dire à Christophe, à tes enfants, à vos familles ainsi qu’à tous ceux que tu aimes, que les portes de l’escadron leur seront toujours grandes ouvertes. Je prends cet engagement en présence ici des plus jeunes à qui je demande de se souvenir de ces paroles. Vous resterez associés aussi longtemps que vous le désirerez à la vie et au destin de la chasse dijonnaise.

Voir également


 


 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact