Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Le transporteur du futur, l’A400M a vu le jour

Le transporteur du futur, l’A400M a vu le jour

Le groupe européen d’aéronautique et de défense EADS a présenté à Séville (Espagne) le 26 juin, le premier exemplaire de l’A400M, l’avion de transport militaire de sa filiale Airbus Military. Un millier de personnes ont participé à cette cérémonie, qualifiée par beaucoup de « moment historique », présidée par Sa Majesté le Roi d’Espagne. Dans une allocution, Juan-Carlos I a tenu a féliciter EADS et sa filiale Airbus Military, ses dirigeants, ses ingénieurs et ses ouvriers pour avoir mené à bien la construction de cet avion devenu le plus moderne de sa génération, faisant de Séville et de « l’Andalousie un pôle d’excellence aéronautique européen comme Toulouse ou Hambourg. » Correspondance à Séville de Joël-François Dumont. Le 26 juin 2008.

Le rideau se lève enfin sur l'A400M. Photo © Joël-François Dumont.

Le rideau se lève enfin sur l'A400M.

Pour remplacer les flottes vieillissantes de C-130 Transall et les C-160 Hercules en service dans la plupart des forces aériennes du monde entier arrivées en bout de course, Airbus Military propose un avion de transport multirôle qui établit de nouveaux standards dans le transport aérien ainsi que dans la conduite des futurs programmes militaires. L’A400M est à la fois un avion de transport stratégique capable d’emporter du fret sur des très longues distances notamment grâce à sa capacité à être ravitaillé en vol, mais il est aussi un transporteur tactique capable d’effectuer des posers courts sur des terrains de fortune ou des pistes en terre, comme le Transall mais à la différence du Hercules, et cela en fait la réponse idéale non seulement aux besoins militaires mais aux catastrophes humanitaires comme les tsunamis et tremblements de terre. L’A400M pourra acheminer au plus près l’aide alimentaire d’urgence et d’assistance sanitaire, sans rupture de charge, et deviendra l’outil international irremplaçable pour cette fonction d’aide aux grandes catastrophes à travers le monde.

L'A400M vient tout juste d'être sorti de son hangar - Photo © Joël-François Dumont.

L'A400M vient tout juste d'être sorti de son hangar

Le contrat d’une valeur globale d’environ 20 milliards d’euros, aura été signé avec une seule interface entre Airbus Military et l’OCCAR, l’Organisation Conjointe de Coordination en matière d’ARmement, entité contractuelle représentant les 7 nations clientes européennes s’inscrivant dans le droit fil du besoin exprimé conjointement par 8 armées de l’air européennes pour un avion de transport militaire de nouvelle génération, ce qui en fait potentiellement un appareil commun au sens inter-opérationnel du terme, voire l’outil de flottes communes entre armées de l’air européennes.

Photo © Joël-François Dumont.

Gros plan sur l'hélice développée par Ratier-Figeac [1

Ce qui caractérise le mieux l’A400M, c’est la polyvalence. Conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques, cet appareil d’une longueur de 45 mètres et presque autant d’envergure, doté de 4 turbopropulseurs à hélices très puissants, pourra transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700 nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés dans le cahier des charges européen ES, avec de premières livraisons prévues dès la seconde moitié de l’année prochaine, ainsi que de nouveaux clients potentiels déjà en phase de discussion. R. Son domaine de vol (altitude, vitesse) ouvre également de nouvelles perspectives opérationnelles aussi bien pour le largage d’assaut à basse altitude que pour l’aérolargage et le largage simultané d’un grand nombre de parachutistes, sans parler des possibilités de larguer en toute discrétion et à haute altitude les chuteurs opérationnels de recherche et d’action dans la profondeur. En outre, l’A400M pourra servir à la fois de moyen de transport aérien et de plate-forme de ravitaillement en vol aussi bien pour des avions de chasse rapide que pour des hélicoptères.

Vue aérienne du premier A400M – Photo ©: EADS.

Vue aérienne du premier A400M

Pour les militaires des 7 pays partenaires initiaux, (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Luxembourg, Royaume-Uni et Turquie) rejoints par la Malaisie et l’Afrique du Sud, l’A400M incarne « le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années » offrant « deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels » qu’il remplacera, l’A400M devenant ainsi « la nouvelle référence en matière de transport aérien militaire ».

Après sa première sortie des chaînes d’assemblages, il faudra encore au moins trois mois d’essais au sol avant le premier vol tant attendu, avec de premières livraisons prévues dès la seconde moitié de l’année prochaine, ainsi que de nouveaux clients potentiels déjà en phase de discussion.

  • Un défi considérable

Après le ravitailleur multirôle, l’A330 MRTT, acheté par 5 pays, au cours de 5 compétitions successives (Australie, Arabie Saoudite, EAU, Grande Bretagne et Etats-Unis) et bientôt par la France, Airbus Military a le vent en poupe.

Louis Gallois, CEO d'EADS pendant la conférence de presse à Séville. Photo © Joël-François Dumont.

Louis Gallois, CEO d'EADS pendant la conférence de presse à Séville

Pour Louis Gallois, président exécutif d'EADS, visiblement très ému par le succès de ce projet de coopération militaire le plus vaste entrepris en Europe, c’était « un grand jour. Il aura fallu 15 ans pour relever ce défi depuis le projet FLA (Future large Aircraft)… une masse d’efforts aujourd’hui concrétisée pour offrir un turbopropulseur extrêmement sophistiqué, un avion unique dans sa catégorie, déjà commandé à 192 exemplaires et promis à un bel avenir aussi bien pour des missions militaires qu’humanitaires. » Une fierté partagée par tous les ouvriers qui ont tenu à poser ensemble avec leurs patrons au côté de Sa Majesté Juan Carlos I, roi d’Espagne, devant le premier A400M.

L'IGA Patrick Bellouard, Louis Gallois, Carlos Suarez et S.M. Juan Carlos – Photo ©: EADS.

L'IGA Patrick Bellouard, Louis Gallois, Carlos Suarez et S.M. Juan Carlos

  • Contact Presse :

José María Palomino -- Alasdair Reynolds +33 5 61 933 986 -- Eduardo Galicia +34 91 585 77 89
Pierre Bayle : + 33(0)1 42 24 20 63 -- Gaëlle Pellerin : + 33(0)1 42 24 22 54

[1] La combinaison moteur/hélice de l'A400M est la plus puissante jamais conçue et produite dans le monde occidental. Les premiers essais au sol du moteur TP400-D6 ont débuté sur l'avion d'essai C-130 de Marshall, marquant ainsi une étape majeure du programme sous la conduite d'Europrop International (EPI), consortium créé par les 4 principaux motoristes européens (Industria de Turbo Propulsores, MTU Aero Engines, Rolls-Royce et Snecma) pour assurer la conduite du programme TP400-D6.Voir également : Hispano-Suiza : l’intelligence du TP400-D6, futur moteur de l’A400M.

[2] Le TP400 à la loupe : Le TP400 sera le moteur du futur avion de transport militaire européen l'A400M. Il est développé par un consortium européen nommé Europrop International (EPI), choisi en mai 2003 par Airbus military company. Ce consortium regroupe Industria de Turbo Propulsores (ITP - Espagne), MTU Aero Engines (Allemagne), Rolls-Royce (Grande-Bretagne) et SNECMA (France). D'un point de vue technique, le TP400 est un moteur triple corps de 11 000 CV, le " plus puissant turbomoteur jamais développé dans le monde occidental ". A titre de comparaison, il est deux fois plus puissant que celui du Transall. L'A400M, qui sera équipé de quatre de ces moteurs, pourra voler à 0,72 mach. Il a été conçu spécialement pour l'A400M. (Source: DGA).

Voir également:


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact