Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Renseignement et intelligence… sans réserve

Renseignement et intelligence… sans réserve

Cette chronique © a été publiée dans la revue Défense. [1] Nous la reproduisons ici avec l'autorisation de son auteur, Joël-François Dumont (*). Paris, le 24 janvier 2009.

Le colonel ® Pierre Bayle, président de l’ANRAT présente la soirée

Il fallait l’audace et l’imagination d’une association de réservistes – à mi-chemin entre le monde civil et le monde militaire – pour susciter une confrontation entre spécialistes opérationnels du renseignement et praticiens des solutions industrielles sur une thématique de grande actualité pour les forces engagées en Afghanistan, « renseignement humain et intelligence de théâtre ». [2] Le 5 décembre dernier dans les salons d’honneur du gouverneur militaire à l’Hôtel des Invalides, sous la présidence du CEMAT, le général d’armée Elrick Irastorza, très à l’aise au milieu de « ses » jeunes et dialoguant avec un humour parfois caustique avec les différents intervenants au débat.

En présentant la soirée, son organisateur le colonel ® Pierre Bayle, président de l’association nationale des réserves de l’armée de Terre (ANRAT) a dit au général Irastorza que non seulement les réservistes étaient heureux de contribuer au rayonnement de l’armée de Terre en suscitant de tels débats publics sur ses problématiques spécifiques, mais que le CEMAT pouvait « être fier de ses réservistes » car il découvrait là non seulement beaucoup d’anciens expérimentés mais aussi nombre de jeunes « représentant la nouvelle génération des réservistes, celle d’après la fin du service militaire ».

Le colonel ® Pierre Servent lance le débat

Animée par un autre colonel de réserve, le journaliste Pierre Servent, la table ronde a mis face à face le général de division Puga, directeur du renseignement militaire (DRM), le général de brigade Pinel, commandant la brigade du renseignement (BR), l’IGA Bruno Masnou, vice-président de la division Défense et Sécurité du groupe européen EADS, et le journaliste Jean Guisnel, spécialiste du renseignement et de la guerre économique.

Ce débat n’a pas été une simple juxtaposition de présentations classiques. Pierre Servent avait choisi son terrain, celui du décalage croissant entre les moyens techniques d’acquisition et les moyens humains de compréhension de l’adversaire sur un théâtre d’opérations. En insistant sur une citation du général Georgelin qui, lui-même, évoquait la complexité croissante de l’approche d’un adversaire de plus en plus efficace, comme les Taliban.

Le général Benoit Puga, directeur du renseignement militaire (DRM)

Bousculant certaines idées reçues, le général Puga a d’emblée affirmé que « vouloir dissocier le renseignement et l’action est une absurdité ». A condition, bien entendu, que le renseignement soir l’affaire de tous et de chaque combattant, que l’information circule « loin de la culture du secret », avec une notion qui a fait sourire de « renseignement participatif » où tout est relié, du satellite au combattant en passant par les avions, les drones et les autres capteurs. De ce point de vue, insiste le DRM, « la France est l’un des rares pays à posséder la palette complète du spectre technique des moyens du renseignement ».

 L'IGA Bruno Masnou, Vice président d'EADS DS (Homeland Security)

Une constatation partagée par l’industriel qui contribue, explique Bruno Masnou, à faire remonter et descendre l’information notamment par des communications sécurisées. Un domaine où, selon lui, l’industrie peut encore apporter une révolution des moyens comparables à ce qu’a procuré Internet, en développant des moyens type « webcam » et « chat » au service du renseignement humain.

Le général Pinel, commandant la Brigade de Renseignement (BR)

Pour le chef de la BR, ce qui fait fonctionner les moyens en leur assurant la cohérence recherchée c’est « la manœuvre du renseignement », au sens d’une planification d’emploi des composantes du renseignement spécialisé humain, du renseignement d’origine électromagnétique et du renseignement d’image. Plus que tout autre, le général Pinel illustre clairement comment le foisonnement des techniques peut apporter des clés à la compréhension humaine, à condition de savoir les séquencer dans une mission tactique.

Jean Guisnel, journaliste de défense, auteur de plusieurs livres -- Photo © Joël-François Dumont.

Jean Guisnel, journaliste de défense, auteur de plusieurs livres

Original dans sa démarche, Jean Guisnel évoque alors la richesse des moyens disponibles à tous à travers l’information ouverte, en sachant la trier, pour éviter de se laisser prendre de surprise par un adversaire. Il cite le cas des journalistes qui, sans disposer des moyens institutionnels du renseignement, accèdent à une information privilégiée en exploitant toutes les sources qui vont « des pyramides du pouvoir aux réseaux du savoir ». Un savoir que savent pratiquer les réservistes dans leurs compétences professionnelles et qu’ils sont susceptibles de mettre au service des armées dans leur affectation militaire – mais le débat restera discret sur l’utilisation des réservistes dans les filières du renseignement. Le général Puga, ancien commandant du COS, se contentera de dire que la priorité dans l’emploi des réservistes est le recours à leurs compétences civiles, sans nier les compétences militaires des réservistes qualifiés.

Le général Christian Baptiste, délégué Adjoint à la DICoD

Intervenant au sein d’un public qui comptait des responsables et civils de haut niveau, dont le préfet Del Grande, directeur-adjoint du secrétaire d’État à la Défense, et huit officiers généraux, le général Baptiste, adjoint au DICOD, a fait part de son expérience d’attaché de défense en Israël pour livrer cette conclusion intéressante : « si le mur de séparation construit en limite de Cisjordanie et Gaza a permis de diminuer le nombre des attentats, en revanche le retrait des forces militaires de ces secteurs comme du Sud Liban a entraîné une rupture dans le renseignement humain ». Façon de dire qu’en se barricadant, Tsahal se privait de l’acquisition humaine du renseignement, ce qu’il résumera ainsi : « dans un contexte de guerre asymétrique, la haute technologie est indispensable mais reste notoirement insuffisante ».

Le général Elrik Irastorza, Chef d'État-major de l'Armée de Terre (CEMA)

En conclusion, le général Irastorza parlant du drame d’Uzbin a rappelé la réalité de la guerre, où se conjuguent à la fois la dureté et la durée des engagements. Pour le CEMAT, confirmant le concept de « renseignement participatif » présenté par le général Puga, la guerre asymétrique n’est pas synonyme de combats de basse intensité. L’implication dans le renseignement des unités élémentaires sera développée car leur zone d’intérêt s’est élargie à un rayon de 50 km. A cet égard, le renseignement doit être vu comme une anticipation de la manœuvre de l’autre et inclure une dimension de culture militaire – sans oublier bien entendu la mise à contribution des industriels sur le terrain pour la mise au point de moyens et de modes d’emploi toujours renouvelés.

Joël-François Dumont

(*) Auditeur à l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN) et rédacteur en chef adjoint de la revue Défense.

[1] Numéro 137 daté de Janvier-février 2009 de Défense, revue bimestrielle de l'Union des Associations des Auditeurs de l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN).Abonnements: BP 41-00445 Armées.

[2] Lire le CR du dîner débat du 5 décembre 2008 sur le site de l'ANRAT : "Renseignement humain et intelligence de théâtre" : Voir également le CR du LCL (R) Loïc Conquer, Secrétaire général de l'ANRAT dans le bulletin TERRES N°8 datée de décembre 2008.

Articles du même auteur parus dans la rubrique "Renseignement" de la revue Défense :


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact