Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

De l

De l’OTAN et d’une certaine idée de la France...

Ce billet de Richard Labévière, rédacteur en chef de la revue Défense [1] est rediffusé ici avec l'aimable autorisation de son auteur. Paris, le 26 août 2007.©

Notre ministre de la défense veut une France qui ne « chipote plus à l’OTAN ». Sans anticiper les conclusions du Livre blanc sur la défense et la sécurité qui doit être remis au chef de l’État en mars 2008, Hervé Morin pose, néanmoins certains jalons traduisant la volonté du nouveau gouvernement de se rapprocher des États-Unis et, comme l’a dernièrement indiqué Nicolas Sarkozy à nos ambassadeurs, celle de la France de prendre « toute sa place » au sein de l’Alliance atlantique.

Ces jalons d’Hervé Morin n’ont pas pu ne pas être partiellement influencés par le récent « rapport sur la France et la mondialisation » qu’Hubert Védrine vient de remettre au Président de la République. L’ancien ministre des affaires étrangères rappelle que, déjà en septembre 1992, le Président Mitterrand avait appelé de ses vœux, lors du débat avec Philippe Séguin sur Maastricht « une Europe forte qui nous protégera mieux », tout en concluant que notre pays ne gagnerait rien à rejoindre la structure militaire intégrée. A l’évidence, Hervé Morin ne partage pas cette analyse, en préconisant, à l’instar de l’entourage du chef de l’État de céder à la tentation occidentaliste. Et le ministre de la défense de souligner la nécessité de «mieux articuler la politique européenne de défense et l’OTAN ».

Sans jamais revenir sur les conséquences de la fin de la Guerre froide et sur celles de la disparition du Pacte de Varsovie, les tenants de la « complémentarité » OTAN/Europe de la défense, évitent toujours soigneusement d’aborder la difficile question des « frontières de l’OTAN » et encore plus celle de l’absence criante d’une doctrine de sécurité collective adaptée aux territoires européens et à leurs populations. La tarte à la crème de la « complémentarité » continue à occulter les questions fondamentales, sinon les contradictions organiques qui ne manquent pas d’exprimer des différences, sinon des divergences d’intérêts entre une Europe plus intégrée, plus souveraine, voire plus indépendante et la tentation occidentaliste reposant sur l’idée essentialiste s’enracinant dans la notion très problématique de « civilisation ». C’est précisément dans cette « articulation » que se joue « une certaine idée de la France. Dans son rapport Hubert Védrine insiste: « la question de la cohérence occidentale ne peut s’évaluer en avantages/inconvénients puisque c’est un point de principe, presque de doctrine. Il se justifie si la France se pense avant tout comme un pays occidental, avant d’être européen ou original (…) Sur le plan international, un tel mouvement déclencherait l’enthousiasme des médias et des élus américains : oublié le général De Gaulle, la France est redevenue un allié sûr, elle va nous aider en Irak et ailleurs, etc. satisfaction en Israël pour les mêmes raisons… » En effet, à quelle « certaine idée de la France » correspondrait le retour de notre pays au sein des structures intégrées de l’OTAN ?

L’Alliance atlantique a déjà largement outrepassé le cadre de ses missions initiales en se projetant dans un Afghanistan en voie d’Irakisation. « Nos soldats peuvent y rester mille ans, nous ne transformerons jamais ses vallées en Confédération helvétique » commente un ancien officier supérieur de nos forces spéciales. Dernièrement, l’Alliance s’est, aussi essayé à des missions humanitaires dans un Pakistan où ses interventions logistiques ont surtout profité aux organisations islamistes. Ne parlons pas des élargissements futurs en direction de l’Ukraine et de la Géorgie… Trêve de naïveté! A travers cet activisme désordonné qui n’a pas fait progressé d’un pouce la réflexion stratégique concernant la sécurité des territoires de la vieille Europe, nos amis américains ne désespèrent pas de transformer l’OTAN en une organisation « globale » destinée - à terme - à contourner, voire à supplanter l’Organisation des nations unies où notre pays occupe un siège permanent au sein de son organe exécutif. Dans ce contexte, la tentation occidentaliste prend, parmi nous, d’insistantes tournures avec l’émergence certaine d’un pôle, sinon d’une école néoconservatrice. Nommés à des postes clefs conditionnant les orientations stratégiques de notre pays, ses représentants nous engagent à adopter les agendas de Washington. Exemple : pour la plupart, les chercheurs associés à la rédaction du Livre blanc furent partisans de la guerre anglo-américaine en Irak, lorsqu’ils n’expriment pas aujourd’hui ouvertement leur volonté de voir notre pays s’engager dans une action militaire contre l’Iran.

En définitive, la France qui a, tellement eu raison de s’opposer à la deuxième guerre d’Irak se trouve aujourd’hui en situation d’en épouser l’idéologie… idéologie qui a servi de fondement à ce fiasco militaire et politique dont toutes les ruses ne sont pas encore dites. Cet étrange paradoxe procède, semble-t-il, d’un singulier rétrécissement du pluralisme de la pensée stratégique. A l’évidence, cette évolution n’est pas bonne pour notre pays. Dans « Les chênes qu’on abat… », le général De Gaulle rappelle l’un des fondements de son action : « J’ai été la Résistance de la France. On ne pourra pas oublier que j’ai accueilli tout le monde. Sinon, j’aurai été le chef d’un parti en exil ».

Richard Labévière

[1] Billet du rédacteur en chef de Défense, N°129, daté de Novembre-décembre 2007, revue bimestrielle de l'Union des Associations des Auditeurs de l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN), réalisée par des bénévoles, « auditeurs » de l'IH. Abonnements: BP 41-00445 Armées.

[2] Voir le Grand dossier du N°129 consacré à la « Privatisation des guerres ».

Du même auteur, lire également :


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact