Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

L

La Guinée en proie à des tensions ethniques

Cette chronique sur les forces spéciales été publiée dans la revue Défense.[1] Nous la reproduisons ici avec l'autorisation de son auteur, Pascal  Le Pautremat (*). Paris, le 21 décembre 2009.©

Le 22 décembre 2008, le capitaine Moussa Dadis Camara et ses partisans du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD) procédaient à un coup d’État promettant un régime résolument démocratique...

Un an plus tard, les faux semblants demeurent et les services spéciaux semblent bien de la partie.

Début 2009, les Guinéens pouvaient croire en cette junte de jeunes officiers en vertu d’une prise du pouvoir qui s’était faite sans effusion de sang, marquée seulement par le limogeage d’officiers supérieurs et généraux proches du défunt président Lansana Conté, emporté par une leucémie en décembre 2008. Cela semblait occulter le fait que la Constitution fut conjointement suspendue. Ce qui, en soit, n’était guère rassurant.

Carte de Guinée -- Source CIA.

Il fallut la sanglante répression de la manifestation populaire organisée par le Forum des forces vives, le 28 septembre, au stade de Conakry, pour que la vraie nature du régime éclate au grand jour. Le rassemblement populaire dénonçait justement le régime et ses travers. L’armée n’a pas fait dans la mesure, en tirant sur la foule réunie, usant largement d’armes létales et procédant avec sauvagerie à des matraquages aveugles, sans parler des exactions et viols commis par des militaires dans plusieurs commissariats de la ville ; des actes délibérés qui auraient fait plus de 1 200 blessés et plus de 157 morts – majoritairement peuls – selon l'Organisation guinéenne de défense des droits de l'Homme et l’ONU (en octobre 2009). De leur côté, les autorités du CNDD ont officiellement reconnu la mort de 56 personnes. Parmi les militaires, on observait la présence d’anciens membres de l’United Liberation Movement of Liberia for Democracy (ULIMO), vétérans de la guerre civile au Libéria (1989-1996).

Une partie de l’opposition a été neutralisée ou intimidée au point que plusieurs de ses représentants ont préféré fuir momentanément le pays, à l’instar du leader de l'Union des forces démocratiques de Guinée, Cellu Dalein Diallo, qui a gagné Dakar grâce à un avion présidentiel sénégalais spécialement affrété à cet effet.

Les hypothétiques élections de 2010 Alors que la junte militaire se prépare pour des « élections » en janvier, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), avec le soutien notamment des États-Unis et de la France, maintient le processus d’embargo sur l’importation d’armes à destination de la Guinée, et en provenance notamment d’Ukraine.

C’est dans ce contexte que le régime militaire traversait, fin 2009, une nouvelle crise interne puisque le leader de la junte au pouvoir, le capitaine Moussa Dadis Camara, de l’ethnie des Guerzés, issue des milieux forestiers Sud-est, était victime, le 3 décembre 2009, d’une tentative de putsch diligenté par son aide de camp, le lieutenant Aboubacar Sidiki Diakité, dit Toumba (de l’ethnie des Malinkés), qui lui a même tiré dessus. Dadis Camara, blessé à la tête, a été soigné au Maroc.

Les dessous de la répression du stade de Conakry, dirigée par « Toumba » lui-même, semblent avoir lourdement pesé dans les relations entre les deux hommes, puisque l’évènement avait été marqué par l’assassinat du chauffeur de Dadis Camara et de son garde du corps.

Dans l’immédiat, retour remarqué à Conakry : c’est Sekouba Konaté, vice-président et ministre de la Défense, qui assure la gestion du pays en intérim, avant que Dadis Camara ne prenne la direction d’une purge qui a toutefois déjà commencé. Il n’est pas exclu que les prochains évènements subissent des influences extérieures ; surtout lorsque, de source américaine, on découvre que la junte militaire disposerait de paramilitaires sud-africains et israéliens, soit une cinquantaine d’hommes au total. Selon le sous-secrétaire d’État américain aux Affaires africaines, William Fitzgerald, ils auraient été observés à maintes reprises près de la base militaire de Forécariah, dans l’ouest du pays, à une centaine de kilomètres de la capitale. Il s’agirait d’éléments dépêchés par la SMP Omega Strategic Services (OSS) et placés sous les ordres de Daniel Oosthuizen, ancien membre des Services de police sud-africains (SAPS). Leur rôle porterait sur la formation et l’encadrement d’une garde rapprochée, fidèle à Dadis Camara ; une garde constituée exclusivement de membres de l’ethnie des Guerzés.

Si Dadis Camara, reprend la main, face à Sidiki Diakité, dont la tête est mise à prix depuis l’attentat de décembre, il n’est pas non plus exclu que l’on s’oriente vers un affrontement ethnique mettant aux prises les deux groupes ethniques considérés : Malinkés et Guerzés.[2] La crise pourrait alors s’étendre aux pays voisins, les tensions ethniques déteignent sur les pays voisins comme la Côte d’Ivoire, la Sierra Leone et le Liberia où les Guerzés peuvent compter sur l’ethnie apparentée des Kpelle.[3]

Dadis Camara a néanmoins fait savoir, via le ministre guinéen de la Communication et porte-parole du gouvernement, Idrissa Chérif, que la tentative d’assassinat avait été diligentée par la France et le jeu des services secrets…

L’Europe envisage l’adoption de mesures de rétorsion contre les responsables des crimes et délits commis à l’encontre du peuple guinéen tel que des interdictions de séjour ou des gels économiques. Quant à la France, elle a fait savoir qu’elle suspendait sa coopération militaire avec la Guinée et projette de revoir l’aide bilatérale. Ce qui ne l ’empêche pas de suivre de très près l’évolution intérieure…

De leur côté, les services spéciaux à caractère privé, dont la SMP sud-africaine, témoignent de l’intérêt constant pour un pays qui est le premier producteur mondial de bauxite et qui dispose de gisements confortables. D’où le renouveau de l’intérêt géopolitique porté à la Guinée, indépendante depuis 1958. Afin d’éviter une potentielle guerre civile dans le pays, la CEDEAO a nommé le président burkinabé, Blaise Compaoré (en poste de puis 1991), comme médiateur…

Pascal  Le Pautremat (*)

(*) Auditeur à l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN) et Chroniqueur à la revue Défense.

[1] Défense N°143 daté de Janvier-février 2010. Revue bimestrielle de l'Union des Associations des Auditeurs de l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN). Abonnements: BP 41-00445 Armées.

[2] En Guinée, les ethnies les plus représentatives sont les Peuls, soit 40% de la population, les Soussous et les Malinkés. Les Guerzés, largement majoritaires dans le sud-est forestier, ne constitue qu’1 % de la population totale estimée à quelque 10 millions d’individus.

[3] Voir la liste des groupes ethniques d'Afrique.

Dans la rubrique "Forces spéciales", lire également du même auteur :


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact