Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

En Irak

En Irak, le Pentagone sous-traite la propagande militaire

Environ 100.000 « contractors », américains, irakiens ou ressortissants d'autres pays, opèrent aujourd'hui en Irak, dans le cadre de contrats signés par le Pentagone avec des sociétés privées. Comment le Lincoln Group participe aux « opérations d'information » de l'U.S. Army ? Une réalité peu connue qui fait l'objet de la chronique de François d'Alançon (*) sur les armes de communication massive, publiée dans la revue Défense.[1] Nous la reproduisons ici avec l'autorisation de son auteur. Paris, le 26 décembre 2006.©

Selon une enquête récente du Central Command, ces entreprises couvrent des activités aussi diverses que la sécurité, l'interrogation des prisonniers, la fourniture de repas ou la construction et l'équipement de bases militaires, sans compter la communication stratégique. De plus en plus frustré pas son incapacité à contrôler le message sur l'Irak, le Pentagone a signé pour environ 400 millions de dollars de contrats dans ce domaine. Dernièrement, le bureau des affaires publiques du Pentagone a même créé une « unité de réaction rapide » pour réagir aux articles et reportages jugés « inexacts », en s'adressant directement au public sur Internet, à travers des interventions sur des sites et des blogs.

En novembre 2005, un article du Los Angeles Times avait épinglé les activités de Lincoln Group en Irak en expliquant comment cette société privée, sous contrat avec le Pentagone, avait payé des journaux irakiens pour publier des articles rédigés par des militaires américains. A la mi-juin 2004, le Lincoln Group avait remporté un contrat de 5 millions de dollars par an avec le département de la Défense pour une campagne de relations publiques destinée à « informer précisément les Irakiens sur les objectifs de la coalition et à gagner leur soutien ». Chaque jour, une équipe de spécialistes en opérations d'information de l'U.S. Army produisait des articles ( « storyboards »), présentant sous un jour favorable les activités des troupes américaines, des forces de sécurité irakiennes et du gouvernement irakien. Les employés du Lincoln Group se chargeaient ensuite de sélectionner les meilleurs produits, de les faire traduire en arabe et de les publier dans des quotidiens irakiens comme Al Sabah, Addustour, Al Adala ou Al Mutamar, moyennant le paiement d'une somme de 40 à 2000 dollars l'article. Des centaines d'articles ont ainsi été publiés dans des journaux irakiens. Un audit conduit par l'inspection générale du Pentagone a conclu que le programme ne violait pas les lois ou les réglementations en vigueur et ne constituait pas une « action clandestine ». Le même audit a cependant souligné que les militaires américains n'avaient pas respecté les règles en matière d'appel d'offres, d'enregistrement, de suivi et de vérification des dépenses. Willem Marx, un jeune britannique diplômé d'Oxford, stagiaire pendant l'été 2005 dans l'équipe du Lincoln Group à Bagdad, a raconté comment il avait découvert qu'une partie de l'argent destiné aux journaux irakiens était détournée par un des employés irakiens de la société américaine.[2] A la même époque, le Lincoln Group avait été chargé d'une campagne de  propagande dans la province sunnite d'Anbar à l'ouest de Bagdad, un projet connu sous le nom de « Western Mission ». Plusieurs dizaines de millions de dollars ont été versées par le Pentagone pour produire des spots radiotélévisés, des pages de publicité, des éditoriaux, des affiches, des sites internet et des DVD visant à encourager les sunnites à participer aux élections et à rejeter l'insurrection. Dans le cadre de ce contrat, trois ou quatre religieux sunnites avaient été recrutés et payés par le Lincoln Group pour aider les militaires américains dans leur lutte contre l'opposition armée.

En dépit des critiques à l'intérieur du Pentagone et au Congrès, le Lincoln Group a continué à remporter de nouveaux contrats. En septembre 2006, la société a été retenue par le Pentagone pour un contrat de 12, 4 millions de dollars sur deux ans portant sur le suivi des médias anglophones et arabophones et la production d'éléments de langage et de relations publiques pour le commandement militaire. Dirigée par le Britannique Christian Bailey, diplômé de l'université d'Oxford et ancien résident de la Silicon Valley, et l'américain Paige Craig, ex-sergent dans les Marines, la société compte environ 40 salariés à Washington D.C. et emploie plus de 200 personnes à l'étranger, principalement au Moyen-Orient et en Asie centrale.[3] Depuis quelques mois, le Lincoln Group occupe de nouveaux locaux sur la Pennsylvania Avenue, à deux pas de la Maison Blanche.

François d'Alançon

(*) Auditeur à l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN) et rédacteur en chef adjoint de la revue Défense.

[1] Défense N°125 daté de Janvier-février 2007. Revue bimestrielle de l'Union des Associations des Auditeurs de l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN). Abonnements: BP 41-00445 Armées.

[2] "My summer as a military propagandist in Iraq", Willem Marx, Harper's Magazine, Septembre 2006.

[3] Voir "Secret no more : Inside the Pentagon's Iraqi PR firm".CNN, 20 janvier 2006.

Dans la rubrique “Armes de communication massive”, lire également du même auteur :

 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact