Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Le blog du président Ahmadinejab

Alaistair Campbell, les fausses bonnes recettes du docteur Folimage

Les mémoires de l’ex-conseiller en communication de Tony Blair reflètent le vide politique au cœur de la machine à gagner. La nature ayant horreur du vide, elle a inspiré cette chronique sur les armes de communication massive publiée dans la revue Défense.[1] Nous la reproduisons ici avec l'autorisation de son auteur, François d'Alançon (*). Paris, le 25 août 2007.©

Alastair Campbell, ancien conseiller à la communication de Tony Blair, aura perfectionné jusqu’au bout l’art de parler pour ne rien dire. Ses « mémoires », publiées en Grande Bretagne le 9 juillet dernier,[2] sont une nouvelle illustration du vide sidéral qui envahit la politique, quand le « pseudo-événement » des « spin doctors » tient lieu de réalité.

L’âme damnée de l’ancien Premier ministre britannique s’arrête longuement sur le moment décisif de l’engagement britannique en Irak et sur la décision de son leader dont il assure qu’elle fut « l’une des plus difficiles de sa vie ». Neuf mois avant le début de la guerre en Irak, affirme-t-il encore, Tony Blair avait sérieusement envisagé de ne pas briguer un troisième mandat. Des révélations très limitées de la part d’un « docteur Folimage » qui donnait des consignes au ministre de la Défense et coiffait à l’occasion les services de renseignement pour fabriquer la menace d’un « déploiement en quarante cinq minutes » des ADM irakiennes.

Le lecteur britannique n’a eu droit, il est vrai, qu’à une version raccourcie. Sur les deux millions de mots rédigés par l’auteur, il n’en reste que 350.000 sur 794 pages. Censure et autocensure sont passées par là, au nom de la « sécurité », des relations diplomatiques et pour ménager Gordon Brown, le successeur.

Ceux qui chercheraient dans cette collection de ragots parsemée d’obscénités un éclairage sur la façon dont Tony Blair et son conseiller concoctaient leur travail de fiction, autrement dit leur sale boulot de mise en scène dans la bataille de perception, seront déçus. Roy Jenkins avait mis en garde Tony Blair contre Alastair Campbell et sa propension incontrôlée à privilégier l’image sur la substance, l’apparence sur le résultat, « un monstre qui pourrait finir par dévorer Tony » avait dit le vieil homme d’État. Le fait est que Blair a gagné trois élections avec l’aide de son spécialiste en demi-vérités. Mais la banalité des propos tenus dans le livre reflète le vide au cœur d’une politique presque exclusivement centrée sur la conquête et la préservation du pouvoir. Inspiré par le concept de « war room » inventé en 1992 par James Carville, conseiller médias de Bill Clinton et celui de « triangulation » mis au point par Dick Morris, stratège politique du même président, pour sa réélection en 1996, Alastair Campbell, alias Riviera Gigolo, ex-responsable du service politique du Daily Mirror, avait mis en place une redoutable machine à façonner l’opinion. En amont, une équipe était chargée d’avertir et de transcrire en temps record les informations négatives. Le recours systématique aux « focus groups » permettait de tester le message en mesurant en direct les réactions aux petites phrases du Premier ministre. Pour obliger l’orchestre gouvernemental à jouer en mesure et à s’en tenir strictement à la partition, Campbell avait imaginé une grille hebdomadaire croisant soigneusement l’échéancier gouvernemental avec le calendrier des évènements prévisibles. Cette grille servait de garde-fou à l’ensemble des ministères, briefés chaque matin à 8H30 sur le « fait du jour » par un Alastair Campbell, orfèvre en petites phrases assassines.

 Objectif : faire l’événement et gaver la presse lors des deux briefings quotidiens. Le premier, celui de 10 heures, était réservé aux journalistes amis, relais désignés des fuites, faux scoops ou d’une information unique moulinée et resservie plusieurs fois sous des formes différentes. Aucun « soliste » n’était autorisé à faire entendre sa voix sans l’accord du « 10 Downing Street ». En aval, dans la « war room » qui repérait les bugs pouvant brouiller le message, une force de réaction rapide se tenait prête à contrer toute mauvaise nouvelle avant le bouclage des journaux. Son outil ? Excalibur (l’épée du roi Arthur !), une banque de données recensant toutes les déclarations contradictoires de l’adversaire. Au début, la machine a fonctionné à plein rendement. Dociles, les médias ont relayé le message. Mais une centralisation excessive, renforcée par la capacité de Blair à décider en solitaire, tout comme le cynisme des spin doctors a fini par enrayer le système. Une dépendance s’est instaurée dans l’écosystème politico-médiatique. Incapable de fonctionner sans « focus groups », le Premier ministre a perdu sa capacité d’écoute et de compréhension de l’opinion. L’affaire de la menace des armes de destruction massive irakiennes, largement exagérée par Campbell, portera le coup de grâce.

A trop vouloir manipuler, Blair a perdu la bataille de la communication. Avis à tous les obsédés du contrôle qui voudraient s’en inspirer.

François d'Alançon

(*) Auditeur à l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN) et rédacteur en chef adjoint de la revue Défense.

[1] Défense N°129 daté de Septembre-octobre 2007. Revue bimestrielle de l'Union des Associations des Auditeurs de l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN). Abonnements: BP 41-00445 Armées.

[2] The Blair Years, Random House.

Dans la rubrique “Armes de communication massive”, lire également du même auteur :

 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact