Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

De Téhéran à Pékin

Nouvel âge des autoritarismes, liberté de la presse et libertés numériques

“La liberté d’expression ne serait-elle pas une source de désordre ? La transparence ne serait-elle pas contradictoire avec la bonne gouvernance ?” La montée en puissance du modèle autoritaire asiatique, nouveau défi systémique pour le monde occidental. Cette nouvelle chronique de François d'Alançon (*) sur les armes de communication massive, publiée dans la revue Défense [1] est reproduite ici avec l'autorisation de son auteur. Paris, le 21 avril 2010.©

C’est un court texte, passé largement inaperçu, publié le 24 mars 2010, dans l'International Herald Tribune, sous le titre « Apology » (« Excuses »). Le quotidien américain s’y excuse auprès des autorités de Singapour, pour « tout désagrément ou gène », causé par la publication, le 15 février, d’un article de Philip Bowring sur les dynasties politiques en Asie.

Non seulement le Herald Tribune s’est excusé mais il a versé la somme de 114.000 dollars de dommages au Premier ministre Lee Hsien Loong, à son père, l’ancien leader de Singapour, Lee Kuan Yew, et à l’ancien Premier ministre Goh Chok Tong, en vertu d’un accord, passé seize années plus tôt, à la suite d’un procès en diffamation intenté par la même famille Lee, à la suite d’un article du même Philip Bowring.

Le même 24 mars, le New York Times, propriétaire du Herald Tribune, félicitait la société Google pour la façon dont elle refusait de se plier à la censure chinoise, une contradiction soulignée par Clark Hoyt, « public editor » du quotidien new yorkais, dans sa chronique du 4 avril 2010. L’explication est simple : Singapour n’a que cinq millions d’habitants mais c’est une place financière importante qui compte pour 10% de la diffusion du Herald Tribune en Asie (12.000 lecteurs), abrite un des sites d’impression du journal dans la région et attire la publicité des annonceurs. Comme beaucoup d’autres publications occidentales (The Wall Street Journal, The Economist, Bloomberg, Time), le Herald Tribune a préféré passer sous les fourches caudines du régime de Singapour plutôt que de risquer de perdre une part importante de son marché asiatique.

Google a fait un calcul différent, en délocalisant son moteur de recherche chinois vers Hong Kong, sachant que la firme de Seattle plafonnait à 38% de parts de marché en Chine (près de 400 millions d’usagers). Autre constat : au moment où les médias occidentaux, en pleine crise, réduisent leur voilure, le gouvernement chinois investit 6,6 milliards de dollars dans la création de géants médiatiques destinés à concurrencer les fleurons de la domination médiatique occidentale que sont News Corp., la BBC et CNN. Des États-Unis au Zimbabwe, Radio Chine Internationale, CCTV et la Xinhua News Agency développent leur production en langues étrangères, nouveaux instruments du « soft power » de la République populaire de Chine.

Ces récents développements remettent au centre du débat la question de la démocratie et de l’universalité des valeurs. Sur une scène mondiale en pleine mutation, la montée en puissance du modèle autoritaire chinois se conjugue avec la crise du modèle politique et économique libéral, le désenchantement démocratique, l’inquiétude économique et les poussées populistes dans le monde occidental. Le « consensus de Pékin », croissance économique, émergence d’une classe moyenne, régime de parti unique, contrôle social et stabilité politique, serait en passe de supplanter le « consensus de Washington » (économie de marché, démocratie, société ouverte, transparence) que l’on avait cru voir définitivement triompher avec la chute de l’URSS. Résultat, on voit réaffirmer la primauté du principe de non ingérence sur les interventions extérieures et le droit d’ingérence, opposer l’harmonie sociale aux droits de l’homme. Dans le sillage du 11 septembre 2001 et de la crise financière, les libertés publiques et le principe de séparation des pouvoirs sont battus en brèche. L’Occident doute de ses « valeurs ». Le capitalisme autoritaire de l’Asie ne serait-il pas supérieur au capitalisme libéral américano-européen? L’ouverture des sociétés occidentales n’aurait-elle pas atteint ses limites ? La liberté d’expression ne serait-elle pas une source de désordre ? La transparence ne serait-elle pas contradictoire avec la bonne gouvernance ?

La bataille pour la liberté d’expression et les libertés numériques ne se joue plus seulement dans les pays autoritaires comme la Chine, la Corée du Nord, la Birmanie, le Turkménistan, l’Iran ou Cuba mais aussi dans les démocraties occidentales où la tendance générale est au renforcement du contrôle. Au nom de la lutte contre la pédopornographie ou contre le vol de la propriété intellectuelle, des lois et décrets ont été adoptés ou sont en cours d’examen en Australie, en Corée du Sud, en France (Hadopi, Loppssi…), en Italie et en Grande-Bretagne. Au niveau international, l’accord ACTA, destiné à lutter contre la contrefaçon, est négocié de manière confidentielle sans consultation des ONG et de la société civile. Des mesures potentiellement liberticides sont à l’étude comme l’instauration d’un système de filtrage non soumis à décision de justice. Seul les pays scandinaves, la Finlande et l’Islande en particulier, semblent résister à ce mouvement. En France, les aides directes et indirectes de l’État aux médias, au total près d’un milliard d’euros, soit plus de 10% du chiffre d’affaires global du secteur, créent une situation de dépendance potentiellement dommageable pour la liberté de la presse. Même au pays de Montesquieu, la démocratie n’est pas à l’abri d’une poussée autoritaire.

François d'Alançon

(*) Auditeur à l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN) et rédacteur en chef adjoint de la revue Défense.

[1] Défense N°145 daté de Mai-juin 2010. Revue bimestrielle de l'Union des Associations des Auditeurs de l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN). Abonnements: BP 41-00445 Armées.

[2]

[3]

[4]

[5]

Dans la rubrique “Armes de communication massive”, lire également du même auteur :

 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact