Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

La dernière vitrine du cyberjihad

La dernière vitrine du cyberjihad

Le cyberjihad représente une des armes principales d’Al-Qaïda pour rallier et mobiliser des éléments susceptibles de projeter de nouveau la terreur. L’essentiel de l’activité de propagande du réseau Al-Qaïda se déroule sur Internet. Secret, transparence et liberté d’information à l’ère numérique. Cette nouvelle chronique de François d'Alançon (*) sur les armes de communication massive, publiée dans la revue Défense [1] est reproduite ici avec l'autorisation de son auteur. Paris, le 27 octobre 2010.©

Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a mis en ligne en octobre le deuxième numéro de sa cyber-revue « Inspire », rédigée en anglais, destinée à encourager les musulmans anglophones à rejoindre le réseau jihadiste international. Véritable guide du parfait petit jihadiste, le numéro contient des suggestions d’attentat contre des restaurants de Washington, des conseils pour utiliser un pickup pour « faucher les ennemis de Dieu » et des analyses de textes religieux de l’imam radical américano-yéménite Anwar al-Awlaki. Surnommé le « Ben Laden de l’Internet », ce dernier aurait « inspiré » trois des terroristes responsables des attaques du 11 septembre, le responsable du massacre de Fort Hodd, Umar Farouk Abdulmutallab, mais aussi Faisal Shahzad, arrêté pour l’attentat manqué de Times Square.

Sur 74 pages agrémentées de nombreuses photos et illustrations, la revue, signée par Al-Malahem Media, « branche communication » d'Aqpa, présente de façon moderne et attractive des témoignages comme « Ma vie dans le jihad », des exégèses du Coran, des conseils pratiques pour monter des attentats ou des interviews de jihadistes américains. A la page 45, Samir Khan, un américain d'origine saoudienne ayant vécu à New York et en Caroline du Nord, avant de rejoindre les rangs d'Aqpa au Yémen, raconte sa trajectoire, sous le titre « Je suis fier d'être un traître à l'Amérique ». Cet ancien résident de Caroline du Nord, âgé de 24 ans, qui animait des sites jihadistes depuis le sous-sol de la maison familiale à Charlotte, avant de partir pour le Yémen, serait l'un des principaux animateurs d' « Inspire », mis en ligne pour la première fois en juillet.

Le numéro comprend également des photos des combats dans la province yéménite d'Abyan, avec de nombreux clichés de soldats yéménites tués, une interview d'Abou Soufiane al-Azdi, un saoudien devenu l'un des chefs d'Aqpa après avoir passé près de six ans prisonnier sur la base américaine de Guantanamo à Cuba.

Dans un article intitulé "L'ultime tondeuse", un certain Yahya Ibrahim donne « à nos lecteurs un conseil pour mener leur jihad individuel.» Il préconise de se servir d'un gros 4x4, équipé de lames d'acier soudées à l'avant, comme d'une arme pour foncer dans des foules de piétons « dans des pays comme Israël, les États-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada, l'Australie, la France, l'Allemagne, le Danemark, la Hollande et tous les pays dont le gouvernement et l'opinion publique soutiennent l'occupation israélienne de la Palestine.» (...) « Si vous pouvez avoir des armes à feu, emportez-les pour terminer l'opération » poursuit le texte, illustré d'une photo publicitaire d'un énorme pick-up Ford. « Car après une telle attaque, il sera très difficile de s'en sortir. Considérez cela comme une opération-martyr

A la fin, sous le chapitre « Comment nous contacter », les auteurs donnent plusieurs adresses de courriels, du genre « inspire1magazine@hotmail.com », en « recommandant fortement » l'utilisation d'un programme de cryptage (dont le mode d'emploi est fourni) « afin d'éviter d'être détectés par les services de renseignements

Selon Bruce Riedel, ancien expert de la CIA, le magazine participe d’une tendance plus large, au sein du réseau jihadiste à cibler une audience occidentale. « Le public visé, ce sont clairement les aspirants jihadistes aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie, qui ne parlent pas couramment arabe et qui veulent en savoir plus sur le jihad. C’est un moyen d’aller chercher ce public, de le radicaliser et d’inspirer d’autres meurtriers comme celui de Fort Hood, d’autres poseurs de bombes, à l’image de celui de Times Square, vivant déjà aux États-Unis ». Concrètement, ce magazine en ligne n’est pas là pour attirer des millions d’internautes, mais plutôt pour pousser deux ou trois individus, ayant grandi au sein des communautés musulmanes locales, à perpétrer des attentats dans le pays où ils vivent.

Pour Jean-Pierre Filiu,[2] les dirigeants d’Al-Qaïda considèrent leur jihad global à 50% un combat médiatique et accordent une importance majeure à leur activité de propagande dont l’essentiel se déroule sur Internet, à la fois vecteur de doctrine et d’organisation. Ce cyberjihad permet à Al-Qaïda d’entretenir l’illusion de son omniprésence planétaire, nourrit son prestige militant et ses capacités de recrutement. Il facilite également l’allégeance de groupes locaux qui accèdent en retour à la chambre d’écho du jihad global. Ce flux de messages et d’échanges contribue à structurer un réseau très concret de collaborations.

« La secte virtuelle d’Al-Qaïda », affirme Jean-Pierre Filiu, « trouve dans la toile son vecteur privilégié d’accès à de nouveaux sympathisants, elle mise sur leur très faible culture religieuse, leur aliénation sociale, voire leur exil intérieur, pour imposer ses thèses agressives, les encourager à la violence physique. L’Internet constitue aussi un formidable canal de popularisation des techniques terroristes. Le cyberjihad représente une des armes principales d’Al-Qaïda pour rallier et mobiliser des éléments susceptibles de projeter de nouveau la terreur de masse dans les pays occidentaux. L’aspect illusoirement inoffensif de l’Internet ne doit à cet égard pas induire en erreur

François d'Alançon

(*) Auditeur à l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN) et rédacteur en chef adjoint de la revue Défense.

[1] Défense N°148 daté de Novembre-décembre 2010. Revue bimestrielle de l'Union des Associations des Auditeurs de l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN). Abonnements: BP 41-00445 Armées.

[2] "Les Neufs Vies d’Al-Qaida" aux Éditions Fayard (2009).

[3]

[4]

[5]

Dans la rubrique “Armes de communication massive”, lire également du même auteur :

 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact