Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Barack Obama décrète la mobilisation générale dans le Cyberespace

Barack Obama décrète la mobilisation générale dans le Cyberespace

Le président américain fait de la cybersécurité une priorité nationale. Le 29 mai dernier, Barack Obama a décrété la mobilisation générale dans le cyberespace et annoncé la nomination d’un « Monsieur cybersécurité » à la Maison Blanche. Cette nouvelle chronique de François d'Alançon (*) sur les armes de communication massive, publiée dans la revue Défense [1] est reproduite ici avec l'autorisation de son auteur. Paris, le 22 juin 2009.©

Face aux menaces contre les infrastructures numériques publiques et privées que font peser le crime organisé, l'espionnage industriel ou l'espionnage classique, un « coordinateur à la cybersécurité » orchestrera toutes les politiques gouvernementales dans ce domaine. Ce haut responsable fera partie du Conseil de sécurité nationale comme du conseil économique national. La création de cette position était l’une des recommandations formulées dans le rapport sur la sécurité des réseaux numériques, commandé en février par le président américain, qui préconisait également la création d'une direction spéciale intégrée au Conseil de sécurité nationale ainsi que des partenariats internationaux pour combattre la cybercriminalité et l'espionnage.

Les autorités américaines entendent renforcer la protection des réseaux numériques gouvernementaux mais aussi privés. L’administration américaine n’édictera pas de normes en matière de sécurité numérique pour les entreprises privées mais elle affiche sa volonté de renforcer les partenariats public-privé et les investissements en Recherche & Développement. Plus de 80% des infrastructures américaines vitales en matière de communication sont gérées par le secteur privé, d’où l’importance de ce partenariat avec l’État. Autre difficulté, la conciliation entre sécurité et respect de la vie privée et des libertés individuelles.

Barack Obama affirme qu’il n’est pas question de contrôler le trafic internet et les réseaux privés. Reste à savoir comment il sera possible de défendre les réseaux privés sans les placer sous surveillance. Selon les autorités fédérales, les attaques contre les réseaux gouvernementaux qui ont coûté 8 milliards de dollars aux États-Unis sur ces deux dernières années, ont presque doublé entre 2007 et 2008. Le président américain a rappelé qu’il a été lui-même victime de plusieurs incidents lors de sa campagne présidentielle. Entre les mois d'août et d'octobre 2008, des hackers avaient accédé à des courriers électroniques et à une série de dossiers, allant des argumentaires politiques aux projets de déplacement du candidat. La tâche du « coordinateur à la cybersécurité » s’annonce difficile, au vu des batailles qui ont opposé le Pentagone, la National Security Agency (NSA), le département pour la sécurité intérieure (Homeland Security) et d’autres agences gouvernementales sur la question de la conduite des opérations défensives et offensives dans le cyberespace. Robert Gates, secrétaire à la Défense, a créé, de son côté, « Cybercom », un nouveau commandement militaire chargé de coordonner le fonctionnement et la protection des réseaux informatiques du Pentagone et des différentes armées. La mise en place par le gouvernement chinois d’une équipe spécialisée dans les opérations de piratage informatique de grande envergure inquiète les militaires américains, alertés par une série de précédents. Les États-Unis avaient récemment accusé la Chine d’avoir infiltré les réseaux informatiques qui gèrent le fonctionnement des infrastructures électriques américaines. En avril 2007, des attaques en provenance de Russie avaient très fortement perturbé les sites gouvernementaux et le système bancaire de l’Estonie. En août 2008, pendant l’intervention des troupes russes sur son territoire, le gouvernement géorgien avait du faire appel à des serveurs en Ukraine pour pallier aux attaques qui entravaient ses activités sur le réseau internet.

En faisant de la cyberdéfense une priorité nationale, l’administration Obama a déclenché une ruée des entreprises de l’industrie d’armement attirées par les perspectives de contrats. Le gouvernement fédéral dépense environ 10 milliards de dollars par an pour la sécurité informatique, une fraction modeste du budget de défense américain, mais ce montant devrait augmenter rapidement. Des sociétés comme Northrop Grumman, General Dynamics, Lockheed Martin et Raytheon se battent déjà pour racheter des petites sociétés spécialisées, financer des programmes de recherche et recruter sur le marché du travail les meilleurs « cyberninjas », ces jeunes ingénieurs dotés de la formation et de la créativité nécessaire pour bloquer les intrusions de criminels organisés et/ou de hackers russes ou chinois et mettre au point des contremesures efficaces. Des « geeks » d’une vingtaine d’années rejoignent le secteur pour participer à la nouvelle guerre, identifier les vulnérabilités dans les systèmes informatiques des autres pays et développer des instruments logiciels pour les exploiter dans le but de collecter des informations sensibles ou de mettre hors d’action un réseau. Signe des temps, l’armée de l’air américaine doit attribuer cette année son premier contrat officiel pour le développement d’outils permettant de pénétrer dans les ordinateurs d’un ennemi.

François d'Alançon

(*) Auditeur à l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN) et rédacteur en chef adjoint de la revue Défense.

[1] Défense N°140 daté de Juillet-août 2009. Revue bimestrielle de l'Union des Associations des Auditeurs de l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN). Abonnements: BP 41-00445 Armées.

[2] Voir Guerre de l’ombre dans le cyberespace de François d'Alançon in Défense N°127 : Mai-juin 2007.

[3]

Dans la rubrique “Armes de communication massive”, lire également du même auteur :

 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact