Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Hegel

Hegel, les grands hommes et nous…

Par Richard Labévière (*)

Source : Esprit@corsaire.com.[1] Paris, le 10 décembre 2013.

Richard Labévière -- Photo © Joël-François Dumont.Nelson Mandela est certainement un « héros » dans le sens où l’entend Hegel : « ce sont maintenant les grands hommes historiques qui saisissent cet universel supérieur et font de lui leur but ; ce sont eux qui réalisent ce but qui correspond au concept supérieur de l’Esprit. C’est pourquoi on doit les nommer des héros ».

Alexandre, César et Napoléon représentent pour Hegel l’archétype de ces « héros » que sont les vrais acteurs du processus historique qu’il nomme « Esprit », considéré comme la réalisation contradictoire de l’objectivité universelle, de la raison dans et par l’histoire.

Il ajoute :[2] « leur affaire est de connaître le nouvel universel, le stade nécessaire et supérieur où est parvenu leur monde ; ils en font leur but et lui consacrent leur énergie. L’universel qu’ils ont accompli, ils l’ont puisé en eux-mêmes ; mais ils ne l’ont pas inventé ; il existait de toute éternité, mais il a été réalisé par eux et il est honoré en eux. Parce qu’ils ont puisé en eux-mêmes, en une source qui n’a pas encore surgi à la surface, ils ont l’air de s’appuyer uniquement sur leurs propres forces ; et la nouvelle situation du monde qu’ils créent et les actes qu’ils accomplissent sont en apparence un simple produit de leurs intérêts et de leur œuvre. Mais le Droit est de leur côté parce qu’ils sont lucides : ils savent qu’elle est la vérité de leur monde et de leur temps ; ils connaissent le Concept, c’est à dire l’universel qui est en train de se produire et qui s’imposera à la prochaine étape. Les autres se rassemblent, comme nous l’avons dit, autour de leur bannière parce qu’ils expriment les tendances les plus profondes de l’époque. Les grands hommes de l’histoire doivent être compris en fonction de leur situation. Ce qu’il y a de plus admirable en eux, c’est qu’ils sont devenus les organes de l’esprit substantiel : c’est en cela que réside le véritable rapport de l’individu à la substance universelle. Elle est la source de tout, l’unique but, la seule puissance ; elle est ce que ces grands hommes ont uniquement voulu : en eux elle a cherché la satisfaction et elle a trouvé l’accomplissement ».

Cette longue citation, qui devrait nous inciter à relire "La Phénoménologie de l’Esprit", nous engage à toujours reconsidérer l’histoire passée et plus immédiate, dans les difficultés de son émergence et de son affirmation, mais aussi en projection, à travers les perspectives ouvertes et les questions anciennes toujours reformulées. Autrement dit, laisse entendre Hegel, le grand homme et tous les hommages qu’on peut lui rendre engagent aussi à l’introspection critique, sinon à l’expression d’une ambition susceptible d’ouvrir « la prochaine étape ».

Depuis quelques jours, le déferlement continu d’hommages à Mandela tourne en rond sur le mode « l’apartheid, plus jamais ça ! ». Et l’on voit des multitudes de nains tenter laborieusement d’escalader les épaules du géant. Certes, Mandela, comme Spartacus ou Jean Moulin restent immortels par leur esprit de résistance qui arrive à transformer une histoire qui ne finit jamais, inventant toujours de nouvelles figures d’oppression, d’aliénation et de destruction. Toujours « la prochaine étape »… On pourrait parler longtemps de ce qu’est devenu l’ANC, des apartheids économiques tout aussi violents et pernicieux que leur modèle archaïque disparu, des dysfonctionnements actuels d’une Afrique du sud qui n’est pas toujours très « arc-en-ciel », à défaut d’être l’une des sociétés les plus violentes et inégalitaires du monde…

Hervé Juvin

En ce jour d’hommage planétaire au grand homme qu’est Nelson Mandela, au sens hégélien du terme, le modeste hommage d’espritcors@ire appelle à une participation critique et citoyenne à la préparation de la « prochaine étape ». Pour ce faire, je me permets de citer un ami de notre équipage éditorial, Hervé Juvin. Dans son dernier ouvrage,[3] il écrit : « la condamnation indignée et la réprobation universelle permettent de ne pas voir qu’il est d’autres formes d’apartheid, de séparations, qui assurent la même fonction vitale : garantir que eux qui n’ont pas à se rencontrer ne se rencontrent pas. L’apartheid des townships ? La démocratie sans terre, pour faire cohabiter ceux qui ne partagent plus rien au sein de la même communauté, la ville, le quartier, la tour, a trouvé mieux. L’apartheid moderne est invisible s’il est coûteux, il est insensible s’il est efficace, il ne dit jamais son nom et d’autant moins qu’il est partout. L’argent instaure un apartheid convenable, autorisé et indispensable à la pacification. Bien-sûr les voyageurs en première classe ont leur passage réservé à la douane, leur salle d’attente, et même des limousines pour les conduire à leur avion. Bien-sûr, les badges assurent que ceux qui n’ont rien à faire à l’étage de la direction ne s’y trouvent jamais. Bien-sûr, l’entrée des stades est réservée aux porteurs de licence sportive. Un nouveau partage de l’espace public et des domaines privés s’y joue. Il prétend éviter les conflits, prévenir tout dérapage et tenir à l’écart ceux qui n’ont rien à se dire ni à faire ensemble ».

En définitive, et toujours en parcourant sa trajectoire de résistance, on peut certainement rendre hommage à Nelson Mandela en continuant à œuvrer contre les apartheids actuels et en devenir : au Proche-Orient bien sûr, mais aussi ailleurs, jusqu’au sein même de nos sociétés développés, démocratiques et numérisées. Hegel conclut son développement sur les grands hommes ainsi : « Antigone dit chez Sophocle : les lois divines ne sont ni d’hier ni d’aujourd’hui ; elles n’auront pas de fin et nul ne saurait dire d’où elles vinrent. Les lois de l’ordre éthique ne sont pas le fait du hasard, mais la Raison même ».

(*) Richard Labévière est rédacteur en chef d'Esprit@corsaire.

[1] espritcors@ire, lancé le 18 juin 2012, est un réseau d’experts des questions de défense et de sécurité. Ils partagent les mêmes valeurs et les mêmes objectifs: déchiffrer, produire et diffuser de l’information sur ces sujets dans un cadre pluraliste, un esprit de liberté, une optique de débat.

[2] G. W. F. Hegel : "La raison dans l’Histoire. Introduction à la Philosophie de l’Histoire". Traduit par Kostas Papaioannou. Éditions 10/18, 1965.

[3] Hervé Juvin : "La Grande séparation – Pour une écologie des civilisations". Éditions Gallimard, septembre 2013.

Chroniques de Richard Labévière en 2012-2013 :

Hervé Juvin et Régina Sneifer (28-12-2013)
Rafale : nouveau rendez-vous brésilien ! (12-12-2013)
Hegel, les grands hommes et nous… (10-12-2013)
Ukraine : La grande provocation (07-12-2013)
Vers la fin du pacte du Quincy… (25-11-2013)
Panique et contorsions Saoudiennes… (10-11-2013)
Otages (05-11-2013)
Remarquable ! (31-10-2013)
Mes raisons d’État (25-10-2013)
Giap nous dit : « Méfiez-vous de la Chine ! » (08-10-2013)
Proche-Orient : Où est passée l’idée du moratoire pour les armes de destruction massive ? (23-09-2013)
De quelques secrets de la grande pyramide… (14-08-2013)
Hommage au général-president Lahoud ! (04-08-2013)
Le pavillon français en danger (01-08-2013)
“Les Frères musulmans égyptiens ne pouvaient qu’aller dans le mur” (09-07-2013)
Plutôt que d’informer, je préfère ramener ma fraise... Mali : La double inconstance (05-07-2013)
Entre les batailles de Qousseir et d’Alep : les raisons du Hezbollah…  (17-06-2013)
Liban : laboratoire du monde (30-05-2013)
La bible de la stabilité du navire (28-05-2013)
Livre Blanc et LPM : L'heure de vérité pour la Marine Nationale (24-05-2013)
Olivier Lajous : l’art de diriger… (09-05-2013)
Un « Vilain petit Qatar » : cet ami qui nous veut du mal... (04-05-2013)
A-t-on encore besoin d’une grande armée ? (30-04-2013)
Leçons de Boston (20-04-2013)
Livre blanc sur la Défense : l'heure de vérité (10-04-2013)
Budget de la défense : à la recherche d'une troisième voie (20-03-2013)
Livre blanc au bord de la crise de nerfs... (15-03-2013)
Défense sans fard mais avec vue sur le renseignement, la mer et l’industrie… (20-02-2013)
Retours d’expérience Opération « Serval » : les menaces d’après… (19-02-2013)
Opération « Serval » Vaines cuistreries de chercheurs français… (07-02-2013)
L’opération « Serval » et les marins - Des ancres sur le désert… (06-02-2013)
Les trois menaces sahéliennes Terrorisme, Drogue et Corruption… (18-01-2013)
Mali : Pourquoi la France est intervenue ! (14-01-2013)
Mali/Somalie : le plus dur reste à faire… (13-01-2013)
Livre blanc, renseignement et forces spéciales (01-01-2013)
France-Algérie: Des résultats « historiques » (21-12-2012)
Un amiral élégant ou 40 mois auprès de Jacques Chirac (03-12-2012)
La Chine accède à la haute mer avec son premier porte-avions (12-11-2012)
La France face à la nouvelle géopolitique des océans (07-11-2012)
La mer, la croissance et le Livre blanc… (07-11-2012)
La sortie de crise au Sahel passe par une refondation de la relation franco-algérienne (18-06-2012)
Bouclier antimissile : un pari déraisonnable… (18-06-2012)
« Nous sommes dans le meilleur des mondes possibles, étant donné la situation actuelle » (18-06-2012)


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact