Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

La terre est bleue

Deux livres pour 2014 : Hervé Juvin et Régina Sneifer

Par Richard Labévière (*)

Source : Esprit@corsaire.com.[1] Paris, le 28 décembre 2013.

Richard Labévière -- Photo © Joël-François Dumont.Votre magazine en ligne espritcors@ire vous souhaite les meilleures choses pour les temps qui viennent. Nous en aurons grand besoin en ces périodes de gros temps pour lesquels les vrais marins se préparent en embarquant les provisions nécessaires. Ainsi, notre équipage vous propose deux livres indispensables, insubmersibles et qui constituent déjà autant d’amers vitaux pour les navigations les plus difficiles.

"La Grande séparation – Pour une écologie des civilisations"[2] est certainement l’un des livres les plus importants des dix dernières années. Cet ouvrage constitue le troisième et dernier volet d’une trilogie entamée avec L’avènement du corps en 2005 et poursuivie avec Produire le monde en 2008. Hervé Juvin y soulève une question dérangeante, sinon consciencieusement niée, celle de l’ « écologie humaine ».

Un large consensus existe désormais sur la nécessaire préservation de la biodiversité. Mais la diversité humaine ? La diversité des cultures ? Nous n’avons pas moins à nous préoccuper, plaide Hervé Juvin, de sauvegarder le trésor que représentent les différentes manières d’être homme, aujourd’hui laminées par la mondialisation sauvage. Celle-ci génère un développement économique aveugle, destructeur des environnements naturels et culturels et une indifférenciation juridique qui joue l’individu « hors sol » contre un citoyen indissociablement produit d’une géographie et d’une histoire.

Hervé Juvin

Comment être aujourd’hui Papou, Breton, Savoyard ou Libanais ? Ou plutôt, comment ne pas l’être, alors que les accélérations macro-économiques et leurs conséquences politiques nous obligent à une individualité fondée sur une consommation normative, coercitive et asservie ? Bien-sûr, cette évolution ne résulte pas d’un complot central mais plutôt d’un « procès sans sujet » dirait Louis Althusser, c'est-à-dire de la conjonction de trois facteurs qui interagissent : une course effrénée à l’argent qui s’est imposée comme le but principal de nos sociétés post-guerre froide ; une morale de crétins fondée sur des droits d’un homme abstraits façonnés par Wall Street et la City - enrichissez-vous pour exister ! - ; enfin, une adhésion béate à de nouvelles technologies qui aliènent plus qu’elles ne libèrent avec, à la clef, un tissu de plus en plus dense de traçabilités, de contrôles et de formatages touchant aux domaines les plus intimes : sexualité, santé, gastronomie, habillement et imaginaire…

Ces trois dynamiques n’interagissent pas chronologiquement de la même manière. Généralement, ça commence par les droits de l’Homme, comme par exemple aujourd’hui en Ukraine où l’on vend aux protestataires des libertés civiles et politiques prétendument universelles… Comme dans le « 1984 » de George Orwell, l’affaire ukrainienne est l’occasion d’un déferlement tsunamiesque d’une novlangue où la liberté, c’est l’arbitraire, où le droit c’est la force, où la liberté devient l’esclavage. En effet, que répondre à cette jeunesse perdue qui se drape dans le drapeau européen, si ce n’est leur tenir le langage d’une vérité mesurable en Grèce, en Irlande, au Portugal, en Espagne, en Italie et en France : les conséquences des politiques poursuivies par l’UE - dérégulation, privatisation et démantèlement des services publics -, engendrent la casse des industries, de l’agricultures, des services et des cultures dans TOUS les pays de la vieille Europe, y compris en Allemagne. L’UE que les États-unis veulent imposer à la jeunesse ukrainienne lui apportera la consommation stupide de produits importés, et par conséquent le chômage, la pauvreté et la violence.

Dans un second temps, ça continue par l’imposition d’un nouvel ordre mondial qui poursuit moins l’instauration de droits et libertés formelles que celles du commerce, du profit, majoritairement gérées par un petit nombre de sociétés anglo-saxonnes dont la finalité ultime est la reproduction de l’hégémonie stratégique américaine face à la Russie, la Chine, l’Inde, le Brésil et toutes autres puissances émergeantes/émergées susceptibles de défendre des intérêts nationaux. Ce processus est agressif et coercitif. On a pu voir Washington menacer Moscou, une nouvelle fois, de sanctions… si la Russie poursuivait ses offres économiques et douanières à Kiev. Sous le faux nez européen, Washington avance les pions de l’OTAN pour continuer son encerclement militaire de la Russie et de la Chine, pour imposer sa conception d’une mondialisation qui privilégie le bien être du citoyen américain moyen avant toute autre considération.

Dans sa conclusion, Hervé Juvin nous dit que l’ethnologie est, certainement la science la plus nécessaire à notre temps en citant Saint Bernard de Clairvaux : « tu trouveras dans les fôrets plus que dans les livres. Les arbres et les rochers t’enseigneront les choses qu’aucun maître ne te dira ». L’ouvrage d’Hervé Juvin est un grand arbre, une si belle rivière progressant comme l’éléphant libre de tout. Quel bonheur, quelle leçon et quel courage en ces temps ou les petits chiots de garde veillent au grain et aux dividendes de la médiocrité globale…

Regina Sneifer

Dans le même état d’esprit Régina Sneifer nous livre, avec "Benta’el - Fille de l’alphabet",[3] le même message de révolte, d’espoir et de beauté transformatrice. Diplômée d’HEC, cadre d’un groupe international et spécialiste d’études géopolitiques et stratégiques, Régina Sneifer est l’auteure de deux des meilleurs livres sur les guerres des Proche et Moyen-Orient dont "J’ai déposé les armes - Une femme dans la guerre du Liban".[4] Elle signe aujourd’hui, chez ce merveilleux éditeur qu’est Geuthner, une exploration, lettre par lettre, de l’alphabet phénicien pour nous dire - en acte et en situation - l’identité dont Hervé Juvin s’est fait le grand théoricien.

Dans la cité phénicienne de Byblos, écrit Régina Sneifer « l’alphabet s’éveille, s’étire puis se met en marche. Il devient un chemin qui se trace depuis plus de 3000 ans dans la géographie de l’esprit aux nuances du vivant. Ses vingt-deux traits renvoient à autant de noms dont le sens a glissé avec l’histoire. Les premiers bâtissent la "maison". Dans un même "souffle" s’affrontent la mort et la vie. Comme des armes, les autres brisent des murs. Un alphabet "source" et "œil", témoin lucide d’une mémoire fuyante où la condition humaine retourne à soi ». Belle réponse aux identités meurtrières, où l’on comprend tellement que s’il faut quitter un jour cette terre pour préserver sa vie, il sera tout autant nécessaire d’ouvrir le chantier du retour pour retrouver cette même vie menacée.

Il n’est qu’à lire la page quarante pour se rendre compte que les mots de cette fille de l’alphabet n’ont rien à envier aux plus célèbres écrits de Gibran Khalil Gibran dont "Le Prophète" s’est imposé comme l’un des classiques de la poésie universelle. L’écrivain Alexandre Najjar qualifie Gibran de « Victor Hugo libanais ». Sans risque d’exagération, on peut tout autant dire de Régina Sneifer, qu’avec Benta’el, elle s’impose comme une George Sand du Levant. La postface de Christian Touratier, professeur émérite à l’université d’Aix-Marseille nous apporte d’autres clefs pour mieux savourer cette leçon d’amour et de vie. Il est tout aussi symptomatique que ce livre magique provienne de notre cher Liban confronté aujourd’hui, une fois de plus, à une nouvelle guerre civilo-régionale dans laquelle les puissances occidentales, Israël et les monarchies wahhabites ont une responsabilité majeure pour ne pas dire principale.

Avec Benta’el et La Grande séparation, deux ouvrages d’exception, l’équipage d’espritcors@ire vous souhaite une très bonne année 2014.

(*) Richard Labévière est rédacteur en chef d'Esprit@corsaire.

[1] espritcors@ire, lancé le 18 juin 2012, est un réseau d’experts des questions de défense et de sécurité. Ils partagent les mêmes valeurs et les mêmes objectifs: déchiffrer, produire et diffuser de l’information sur ces sujets dans un cadre pluraliste, un esprit de liberté, une optique de débat.

[2] Hervé Juvin : "La grande séparation – Pour une écologie des civilisations". Éditions Gallimard, septembre 2013.

[3] Régina Sneifer : "Benta’el – Fille de l’alphabet". Éditions Geuthner, novembre 2013.

[4] Régina Sneifer : "J’ai déposé les armes – Une femme dans la guerre du Liban". Les éditions de l’Atelier, 2011.

Chroniques de Richard Labévière en 2012-2013 :

Hervé Juvin et Régina Sneifer (28-12-2013)
Rafale : nouveau rendez-vous brésilien ! (12-12-2013)
Hegel, les grands hommes et nous… (10-12-2013)
Ukraine : La grande provocation (07-12-2013)
Vers la fin du pacte du Quincy… (25-11-2013)
Panique et contorsions Saoudiennes… (10-11-2013)
Otages (05-11-2013)
Remarquable ! (31-10-2013)
Mes raisons d’État (25-10-2013)
Giap nous dit : « Méfiez-vous de la Chine ! » (08-10-2013)
Proche-Orient : Où est passée l’idée du moratoire pour les armes de destruction massive ? (23-09-2013)
De quelques secrets de la grande pyramide… (14-08-2013)
Hommage au général-president Lahoud ! (04-08-2013)
Le pavillon français en danger (01-08-2013)
“Les Frères musulmans égyptiens ne pouvaient qu’aller dans le mur” (09-07-2013)
Plutôt que d’informer, je préfère ramener ma fraise... Mali : La double inconstance (05-07-2013)
Entre les batailles de Qousseir et d’Alep : les raisons du Hezbollah…  (17-06-2013)
Liban : laboratoire du monde (30-05-2013)
La bible de la stabilité du navire (28-05-2013)
Livre Blanc et LPM : L'heure de vérité pour la Marine Nationale (24-05-2013)
Olivier Lajous : l’art de diriger… (09-05-2013)
Un « Vilain petit Qatar » : cet ami qui nous veut du mal... (04-05-2013)
A-t-on encore besoin d’une grande armée ? (30-04-2013)
Leçons de Boston (20-04-2013)
Livre blanc sur la Défense : l'heure de vérité (10-04-2013)
Budget de la défense : à la recherche d'une troisième voie (20-03-2013)
Livre blanc au bord de la crise de nerfs... (15-03-2013)
Défense sans fard mais avec vue sur le renseignement, la mer et l’industrie… (20-02-2013)
Retours d’expérience Opération « Serval » : les menaces d’après… (19-02-2013)
Opération « Serval » Vaines cuistreries de chercheurs français… (07-02-2013)
L’opération « Serval » et les marins - Des ancres sur le désert… (06-02-2013)
Les trois menaces sahéliennes Terrorisme, Drogue et Corruption… (18-01-2013)
Mali : Pourquoi la France est intervenue ! (14-01-2013)
Mali/Somalie : le plus dur reste à faire… (13-01-2013)
Livre blanc, renseignement et forces spéciales (01-01-2013)
France-Algérie: Des résultats « historiques » (21-12-2012)
Un amiral élégant ou 40 mois auprès de Jacques Chirac (03-12-2012)
La Chine accède à la haute mer avec son premier porte-avions (12-11-2012)
La France face à la nouvelle géopolitique des océans (07-11-2012)
La mer, la croissance et le Livre blanc… (07-11-2012)
La sortie de crise au Sahel passe par une refondation de la relation franco-algérienne (18-06-2012)
Bouclier antimissile : un pari déraisonnable… (18-06-2012)
« Nous sommes dans le meilleur des mondes possibles, étant donné la situation actuelle » (18-06-2012)


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact