Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Giap nous dit

Giap nous dit : « Méfiez-vous de la Chine ! »

Par Richard Labévière (*)

Source : Esprit@corsaire.com.[1] Paris, le 10 octobre 2013.

Richard Labévière -- Photo © Joël-François Dumont.« Le chimique, c’est le nucléaire du pauvre », s’exclame un ancien directeur général de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), basée à La Haye aux Pays-Bas. Il nous rappelle que les pays arabes des Proche et Moyen-Orient ont lancé des programmes d’armements chimiques dans les années soixante après le démarrage du programme nucléaire israélien. En effet, dès 1958, la France de Guy Mollet a aidé très discrètement Israël pour construire un réacteur dans le désert du Néguev à 12,7 km au sud-est de la localité de Dimona.

Évidence historique : la constitution d’arsenaux chimiques par les pays arabes constitua alors la réponse stratégique apportée au programme nucléaire israélien.

On pourrait tout autant rappeler l’utilisation répétée d’armes chimiques acquises avec l’aide des pays occidentaux par l’Irak, non seulement contre ses minorités kurdes, mais aussi sur les différents fronts de la guerre contre l’Iran entre 1980 et 1988. Enfin, que dire des enfants vietnamiens qui naissent, aujourd’hui encore, victimes de malformations dans les zones où les bombardiers B-52 déversèrent des tonnes d’agent orange. Ce défoliant fut couramment employé par l’armée des États-Unis lors de la guerre du Vietnam, en particulier entre 1961 et 1971. En raison de la présence de dioxine, ce défoliant chimique est responsable de plusieurs maladies chez les personnes exposées à cet herbicide. La stabilité de la dioxine a fait que les habitants des régions touchées ont continué à être exposés plusieurs décennies après la fin des combats.

Plus récemment, il faut aussi rappeler que le juge Richard Goldstone, chargé par le Conseil de sécurité d’une « mission d’établissement des faits », survenus à Gaza lors de l’opération « Plomb durci »,[2] avait clairement condamné des crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par l’armée israélienne. A l’appui de plusieurs rapports - aussitôt abandonné à la critique rongeuse des souris -, il déplorait l’emploi massif de bombes à sous-munitions, d’armes de types inconnus et l’usage de projectiles lestés de phosphore… Classé sans suite !

En 1995, lors de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) proposa d’instaurer un moratoire sur toutes les armes de destruction massive - englobant les vecteurs nucléaires, chimiques et bactériologique -, applicable à l’ensemble des Proche et Moyen-Orient. Deux pays s’opposèrent immédiatement à cette proposition : les États-Unis et Israël. En février 2003, avant de prononcer son discours historique devant le Conseil de sécurité de l’ONU contre une nouvelle guerre en Irak, le ministre français des Affaires étrangères de l’époque, Dominique de Villepin, fit la même proposition, essuyant le refus immédiat des deux mêmes pays.

Alors soyons sérieux ! Alliés aux monarchies pétrolières wahhabites, à leurs obligés jihadistes/salafistes, ainsi qu’à Israël, les pays occidentaux poursuivent toujours trois objectifs principaux qui n’ont pas varié depuis l’été 2011 : la chute du régime de Damas, le démantèlement de la Syrie et l’affaiblissement de l’Iran. Le secrétaire d’État John Kerry n’a cessé de le répéter durant ces dernières semaines : le traitement de la crise syrienne vise principalement l’Iran et son programme nucléaire. Londres et Paris ont fait écho à cette petite musique connue. En effet, la même a été rejouée lors du limogeage de Kofi Annan à la tête de la mission de médiation pour la Syrie en août 2012. Ayant réussi à convaincre les États liés à la crise que la médiation russe était incontournable, Kofi Annan s’est vu « démissionné » par Messieurs Obama et Juppé après avoir proposé d’introduire l’Iran dans le « groupe de contact » chargé de préparé les discussions de Genève II/Genève III.

Retenant par les bretelles des Israéliens qui veulent absolument bombarder les sites nucléaires iraniens depuis plusieurs années, le président Obama a relancé l’option militaire aux lendemains de la reprise de Qoussair par l’armée syrienne alors que le Hezbollah libanais reconnaissait officiellement sa participation aux combats. Ce n’est pas un secret : depuis sa défaite politique et militaire de l’été 2006 face à l’organisation chi’ite, le cabinet militaire israélien cherche aussi sa revanche contre l’allié libanais de Téhéran. Dans ce contexte stratégique des plus volatils, l’aberration diplomatique est d’avoir continué à ne pas dissocier la guerre civilo-régionale syrienne de la crise iranienne de prolifération.

En mêlant organiquement ces deux dossiers, les chancelleries occidentales - faisant mine de croire à la relance d’un processus de paix israélo-palestinien malgré la poursuite de la colonisation israélienne -, ont clairement opté pour la militarisation du dossier syrien. En dissociant le nucléaire iranien de la guerre syrienne, elles auraient pu favoriser l’option diplomatique qui, fatalement reviendra à l’esprit et à la lettre du plan de Kofi Annan. A ce moment-là pourra-t-on, peut-être ressortir la proposition du moratoire formulée par l’AIEA en 1995… et envisager la tenue d’une conférence régionale globale dont le conflit israélo-palestinien demeure l’épic-centre…

(*) Richard Labévière est rédacteur en chef d'Esprit@corsaire.

[1] espritcors@ire, lancé le 18 juin 2012, est un réseau d’experts des questions de défense et de sécurité. Ils partagent les mêmes valeurs et les mêmes objectifs: déchiffrer, produire et diffuser de l’information sur ces sujets dans un cadre pluraliste, un esprit de liberté, une optique de débat.

[2] Hiver 2008/2009. Parmi les 1500 victimes, une majorité de femmes et d’enfants a été répertorié par les différents rapports du juge international Richard Goldstone.

Chroniques de Richard Labévière en 2012-2013 :

Hervé Juvin et Régina Sneifer (28-12-2013)
Rafale : nouveau rendez-vous brésilien ! (12-12-2013)
Hegel, les grands hommes et nous… (10-12-2013)
Ukraine : La grande provocation (07-12-2013)
Vers la fin du pacte du Quincy… (25-11-2013)
Panique et contorsions Saoudiennes… (10-11-2013)
Otages (05-11-2013)
Remarquable ! (31-10-2013)
Mes raisons d’État (25-10-2013)
Giap nous dit : « Méfiez-vous de la Chine ! » (08-10-2013)
Proche-Orient : Où est passée l’idée du moratoire pour les armes de destruction massive ? (23-09-2013)
De quelques secrets de la grande pyramide… (14-08-2013)
Hommage au général-president Lahoud ! (04-08-2013)
Le pavillon français en danger (01-08-2013)
“Les Frères musulmans égyptiens ne pouvaient qu’aller dans le mur” (09-07-2013)
Plutôt que d’informer, je préfère ramener ma fraise... Mali : La double inconstance (05-07-2013)
Entre les batailles de Qousseir et d’Alep : les raisons du Hezbollah…  (17-06-2013)
Liban : laboratoire du monde (30-05-2013)
La bible de la stabilité du navire (28-05-2013)
Livre Blanc et LPM : L'heure de vérité pour la Marine Nationale (24-05-2013)
Olivier Lajous : l’art de diriger… (09-05-2013)
Un « Vilain petit Qatar » : cet ami qui nous veut du mal... (04-05-2013)
A-t-on encore besoin d’une grande armée ? (30-04-2013)
Leçons de Boston (20-04-2013)
Livre blanc sur la Défense : l'heure de vérité (10-04-2013)
Budget de la défense : à la recherche d'une troisième voie (20-03-2013)
Livre blanc au bord de la crise de nerfs... (15-03-2013)
Défense sans fard mais avec vue sur le renseignement, la mer et l’industrie… (20-02-2013)
Retours d’expérience Opération « Serval » : les menaces d’après… (19-02-2013)
Opération « Serval » Vaines cuistreries de chercheurs français… (07-02-2013)
L’opération « Serval » et les marins - Des ancres sur le désert… (06-02-2013)
Les trois menaces sahéliennes Terrorisme, Drogue et Corruption… (18-01-2013)
Mali : Pourquoi la France est intervenue ! (14-01-2013)
Mali/Somalie : le plus dur reste à faire… (13-01-2013)
Livre blanc, renseignement et forces spéciales (01-01-2013)
France-Algérie: Des résultats « historiques » (21-12-2012)
Un amiral élégant ou 40 mois auprès de Jacques Chirac (03-12-2012)
La Chine accède à la haute mer avec son premier porte-avions (12-11-2012)
La France face à la nouvelle géopolitique des océans (07-11-2012)
La mer, la croissance et le Livre blanc… (07-11-2012)
La sortie de crise au Sahel passe par une refondation de la relation franco-algérienne (18-06-2012)
Bouclier antimissile : un pari déraisonnable… (18-06-2012)
« Nous sommes dans le meilleur des mondes possibles, étant donné la situation actuelle » (18-06-2012)


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact