Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Entre les batailles de Qousseir et d

Liban : laboratoire du monde

Par Richard Labévière (*)

Source : Esprit@corsaire.com.[1] Paris, le 30 mai 2013.

Richard Labévière -- Photo © Joël-François Dumont.Le dernier livre de Tracy Chamoun [2] est important, très important et, ô combien opportun. Dans le contexte de l’actuelle crise syrienne - devenue guerre confessionnelle et régionale avec de fortes implications internationales -, il nous rappelle le passé « mandataire » français dans ce « Levant » où Liban et Syrie étaient enchevêtrés, où les Arabes chrétiens ont fabriqué le pluri-confessionnalisme, où des intellectuels chrétiens ont inventé le nationalisme arabe.

C’est en 1860 que les soldats français effectuaient leur premier débarquement au pays du Cèdre pour prêter main-forte aux Chrétiens en train de se faire égorger par les Druzes. En 1958, lors d’une confrontation armée entre nationalistes partisans de Nasser et Chrétiens pro-occidentaux, quelques navires de la VIe flotte et plusieurs milliers de Marines américains intervenaient déjà au Liban.

Arrachant son indépendance en 1943, le pays connaîtra une brève expérience politique visant l’installation d’un véritable État-nation de 1958 à 1964 sous la présidence de Fouad Chéhab, ancien commandant de l’armée libanaise. Puis commença la descente aux enfers avec une guerre civilo-régionale qui durera du début des années 70 jusqu’aux lendemains des accords de Taëf (1989/90). Aujourd’hui, la braise couve encore sous la cendre avec des seigneurs de la guerre de ces années de plomb qui se sont reconvertis en hommes politiques d’un système qui se re-confessionnalise…

Tracy Chamoun

Et Tracy Chamoun est bien placée pour dresser ce constat d’un Liban archaïque, encore aux mains de ces chefs de guerre, mais aussi pionnier et symbole annonciateur de la fragmentation d’un monde où les hyper-puissances veulent détruire les États-nations ayant survécu aux injures du temps, à la dérégulation d’une mondialisation devenue folle et aux agendas stratégiques des capitales occidentales. Son père - Dany -, a été le chef du Parti national libéral (PNL) et commandant de la milice chrétienne des « Tigres ». Dans son best-seller « Au nom du père », elle retrace le terrible massacre de 1990 dont ses proches ont été les victimes. Dans les circonvolutions de ce fil sanguinaire ressurgit inexorablement un serial-killer aujourd’hui chef de parti : Samir Geagea ; « rétrospectivement », écrit Tracy Chamoun, « si l’on considère le palmarès de Geagea, le meurtre de ma famille et l’assassinat des Frangié, ne sont jamais que quelques-uns des crimes qui ont jalonné son accession sanglante vers le pouvoir. Il aurait été également responsable, en 1984, de l’assassinat de Ghait Khoury qui représentait une menace pour son poste de commandement. Khoury fut tué devant une station balnéaire dans la région de Byblos. Sa femme, blessée dans l’attaque fut hospitalisée. Ils vinrent l’achever sur la table d’opération ».[3]

Je pense, plus récemment à l’assassinat d’Abou D’jo - témoin capital de la tuerie d’Ehden – dont les auteurs sont parfaitement connus et couverts par les complicités ministérielles des Forces libanaises… Quelle barbarie ! Mais barbarie amnistiée, alliée désormais aux factions salafistes qui veulent anéantir les Chrétiens de Syrie parce qu’ils continueraient à soutenir le régime de Bachar al-Assad. « Voilà qui aide à comprendre pourquoi Geagea est un ardent défenseur du mouvement du 14 mars qui favorise l’extrémisme islamique dans le pays », ajoute Tracy Chamoun, « car un extrémisme peut légitimement être contré par un autre… L’extrémisme, sous sa forme salafiste ou sous une autre, est en train de devenir la « raison d’être » de Geagea. Il lui permet de promouvoir sa propre version du phénomène. Il veut en faire la base d’une politique sectaire qui va lui permettre de contrôler une partie de la communauté chrétienne par la peur ».

A travers cette malédiction, c’est tout un système qui s’exprime : « c’est un système féodal, qui repose sur une co-dépendance que chacun s’évertue à préserver. Les dirigeants font des choix en tablant sur la loyauté de leurs partisans et le peuple met ses dirigeants sur un piédestal irréaliste, qui a pour eux la tragique conséquence d’augmenter leur probabilité d’être assassiné. Détruisez l’icône et l’ensemble du mouvement politique, érigé sur sa personnalité s’effondre ». Cet irrationnel morbide exprime notre modernité…

Et c’est justement pourquoi le Liban est un laboratoire : la fuite en avant de la personnalisation du pouvoir finit toujours par s’y abîmer dans la pire des conjectures. Sur la ligne de fracture des mondes sunnites et chi’ites, au bord des restes d’une sphère d’influence russe qui descend de la mer Noire vers les côtes syriennes, au débouché du canal de Suez qui ouvre sur la mer Rouge où les sous-marins israéliens promènent la bombe nucléaire, le Liban n’en finit jamais de ressurgir de ses cendres… même après les bombardements de l’été 2006 commandités par Tel-Aviv qui voulait ramener le pays du Cèdre à l’âge de la pierre taillée.

L’intelligence et la vitalité de ce peuple de la mer et des montagnes résistent à tout. Ses femmes, comme Tracy Chamoun - et elle n’est pas la seule dans cette catégorie d’exception -, incarnent l’espoir et les forces positives et joyeuses de ce petit pays témoin, de ce « pays message », pour reprendre l’expression de Jean-Paul II. Effectivement, se joue là-bas notre avenir collectif « universel » ; celui d’États pluriconfessionnels, laïcs, démocratiques et républicains.

Tracy Chamoun a eu raison de rentrer chez elle et d’écrire ce livre courageux et porteur d’avenir. D’autres la suivront.

(*) Richard Labévière est rédacteur en chef d'Esprit@corsaire.

[1] espritcors@ire, lancé le 18 juin 2012, est un réseau d’experts des questions de défense et de sécurité. Ils partagent les mêmes valeurs et les mêmes objectifs: déchiffrer, produire et diffuser de l’information sur ces sujets dans un cadre pluraliste, un esprit de liberté, une optique de débat.

[2] Tracy Chamoun : "Le sang de la paix – L’avenir de l’Occident se joue au Liban". Éditions Jean-Claude Lattès, mars 2013.

[3] Richard Labévière in "La tuerie d’Ehden ou la malédiction des Arabes chrétiens". Éditions Fayard, juin 2009.

Chroniques de Richard Labévière en 2012-2013 :

Hervé Juvin et Régina Sneifer (28-12-2013)
Rafale : nouveau rendez-vous brésilien ! (12-12-2013)
Hegel, les grands hommes et nous… (10-12-2013)
Ukraine : La grande provocation (07-12-2013)
Vers la fin du pacte du Quincy… (25-11-2013)
Panique et contorsions Saoudiennes… (10-11-2013)
Otages (05-11-2013)
Remarquable ! (31-10-2013)
Mes raisons d’État (25-10-2013)
Giap nous dit : « Méfiez-vous de la Chine ! » (08-10-2013)
Proche-Orient : Où est passée l’idée du moratoire pour les armes de destruction massive ? (23-09-2013)
De quelques secrets de la grande pyramide… (14-08-2013)
Hommage au général-president Lahoud ! (04-08-2013)
Le pavillon français en danger (01-08-2013)
“Les Frères musulmans égyptiens ne pouvaient qu’aller dans le mur” (09-07-2013)
Plutôt que d’informer, je préfère ramener ma fraise... Mali : La double inconstance (05-07-2013)
Entre les batailles de Qousseir et d’Alep : les raisons du Hezbollah…  (17-06-2013)
Liban : laboratoire du monde (30-05-2013)
La bible de la stabilité du navire (28-05-2013)
Livre Blanc et LPM : L'heure de vérité pour la Marine Nationale (24-05-2013)
Olivier Lajous : l’art de diriger… (09-05-2013)
Un « Vilain petit Qatar » : cet ami qui nous veut du mal... (04-05-2013)
A-t-on encore besoin d’une grande armée ? (30-04-2013)
Leçons de Boston (20-04-2013)
Livre blanc sur la Défense : l'heure de vérité (10-04-2013)
Budget de la défense : à la recherche d'une troisième voie (20-03-2013)
Livre blanc au bord de la crise de nerfs... (15-03-2013)
Défense sans fard mais avec vue sur le renseignement, la mer et l’industrie… (20-02-2013)
Retours d’expérience Opération « Serval » : les menaces d’après… (19-02-2013)
Opération « Serval » Vaines cuistreries de chercheurs français… (07-02-2013)
L’opération « Serval » et les marins - Des ancres sur le désert… (06-02-2013)
Les trois menaces sahéliennes Terrorisme, Drogue et Corruption… (18-01-2013)
Mali : Pourquoi la France est intervenue ! (14-01-2013)
Mali/Somalie : le plus dur reste à faire… (13-01-2013)
Livre blanc, renseignement et forces spéciales (01-01-2013)
France-Algérie: Des résultats « historiques » (21-12-2012)
Un amiral élégant ou 40 mois auprès de Jacques Chirac (03-12-2012)
La Chine accède à la haute mer avec son premier porte-avions (12-11-2012)
La France face à la nouvelle géopolitique des océans (07-11-2012)
La mer, la croissance et le Livre blanc… (07-11-2012)
La sortie de crise au Sahel passe par une refondation de la relation franco-algérienne (18-06-2012)
Bouclier antimissile : un pari déraisonnable… (18-06-2012)
« Nous sommes dans le meilleur des mondes possibles, étant donné la situation actuelle » (18-06-2012)


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact