Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

L

L’espionnage américain en Allemagne cible aussi la France !

Par Étienne Pellot.

Source : Esprit@corsaire.com.[1] Paris, le 28 juillet 2014.

L’un des espions américains découverts au BND (Service fédéral de renseignement, en allemand Bundesnachrichtendienst - BND), travaillait notamment sur les programmes de coopération franco-allemande, selon l'hebdomadaire allemand Focus. Le gouvernement allemand a, ainsi prié le 10 juillet dernier, le responsable des services américains à Berlin de quitter le pays suite à l'arrestation de deux autres espions américains en Allemagne début juillet - un agent des services de renseignement allemands (BND) et un collaborateur du ministère allemand de la Défense.

La chancellerie fédérale d'Allemagne a ordonné aux services secrets allemands de réduire leur coopération avec leurs partenaires américains. Selon le journal Bild-am-Sonntag, l'Allemagne vérifie actuellement si des agents secrets américains n'ont pas été provisoirement transférés vers les ambassades américaines à Prague et Varsovie.

Le fonctionnaire du BND arrêté le 4 juillet à Munich aurait vendu à ses homologues de la CIA, pendant deux ans, « plus de 200 documents très confidentiels ayant trait aux contacts avec les autres centrales européennes de renseignement », « plus spécialement avec la DGSE française cherchant à redéployer ses activités au Proche-Orient. Cette réorganisation concerne prioritairement les jeunes Européens cherchant à rejoindre les factions de la rébellions sunnite en Syrie et en Irak à partir du territoire turc ».

Parmi les documents vendus se trouvent plusieurs éléments clef du « concept franco-allemand opérationnel de coopération entre le BND et la DGSE pour lutter de concert contre le terrorisme »[2] qui sévit également dans la bande sahélo-saharienne. On y trouve également des documents concernant des opérations antérieures. D'après un connaisseur du dossier, selon Focus, cette affaire est de nature à « fragiliser durablement » la nouvelle coopération entre le BND et la DGSE. Certains de ces documents contiennent aussi des informations sensibles touchant l'enquête menée par le Bundestag sur les activités de l'Agence de sécurité nationale des États-Unis (NSA) en Allemagne. Le BKA (le service de sûreté de l'État du Bundeskriminalamt) précise également que ce fonctionnaire de 31 ans appartient à un « niveau moyen » de la hiérarchie et qu’ « il aurait agit seul ».

L’autre fonctionnaire - employé du ministère allemand de la défense -, qui vient aussi d'être arrêté pour espionnage fait actuellement l'objet d'une enquête approfondie selon le BKA et n'a toujours pas été relâché. Les documents saisis font toujours l'objet d'un examen minutieux. « Il faudra encore plusieurs semaines pour terminer ce travail », estime un responsable de la sûreté d'État.

Dans ce contexte, le ministre allemand de la Justice Heiko Maas a demandé au gouvernement américain de cesser toute activité d'espionnage et de surveillance électronique sur le territoire allemand, rapporte le quotidien bavarois Passauer-Neue-Presse. « L'espionnage est incompatible avec l'amitié. Il faut donner aux Américains un signal d'arrêt explicite. Nous devons leur laisser entendre que chez nous, ce n'est pas le droit du plus fort qui l'emporte, mais la force du droit. S'ils ne respectent pas les règles en vigueur dans notre pays, des poursuites pénales seront engagées, y compris contre nos prétendus amis », ajoute le ministre de la Justice.

D'après M. Maas, Berlin doit demander à Washington de faire des déclarations contraignantes en promettant de cesser immédiatement toute activité d'espionnage des services secrets américains en Allemagne. Selon les informations publiées auparavant, le gouvernement allemand a réduit au minimum la coopération du BND et du ministère de la Défense avec leurs homologues américains.

Malgré ces différentes mesures, la chancelière Angela Merkel doute que les États-Unis renoncent à espionner l'Allemagne, a rapporté dernièrement la chaîne de télévision publique allemande ZDF. « Il n'est pas facile de persuader les Américains de changer complètement le comportement de leurs services secrets (...). Je ne peux rien prédire et j'espère que quelque chose va changer. Nous souhaitons avoir des relations de partenariat, mais nous avons une autre idée de ces relations. Il s'agit notamment d'exclure tout espionnage réciproque entre partenaires », a indiqué Mme Merkel dans une interview enregistrée à la veille d'une rencontre à Vienne entre les ministres allemand et américain des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier et John Kerry consacrée aux différends en matière d'espionnage.

Étienne Pellot

[1] espritcors@ire, lancé le 18 juin 2012, est un réseau d’experts des questions de défense et de sécurité. Ils partagent les mêmes valeurs et les mêmes objectifs: déchiffrer, produire et diffuser de l’information sur ces sujets dans un cadre pluraliste, un esprit de liberté, une optique de débat.
[2] Voir "Belastung für Zusammenarbeit der Geheimdienste"BND-Spion verkaufte Dokumente mit Plänen der deutsch-französischen Terrorabwehr" in Focus (27-07-2014).


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact