Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

L

L’aérocombat, capacité essentielle pour l'armée de Terre

Discours de Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense, à l'occasion de sa visite au 5e Régiment d’Hélicoptères de Combat. Pau, le 29 juin 2015 – Seul le prononcé fait foi – Source : DICoD.

Monsieur le Maire,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mon général,
Officiers, sous-officiers, soldats,
Mesdames et Messieurs,

A nouveau, la France se retrouve endeuillée par un attentat terroriste. J’étais à Pau lorsque l’attaque de Saint-Quentin-Fallavier s’est déroulée vendredi ; je m’apprêtais à vous rendre visite. Plusieurs éléments ont déjà été portés à la connaissance du public. Pour ma part, je veux souligner combien ces tragiques événements renforcent en retour la détermination qui est la nôtre de lutter par tous les moyens nécessaires contre cette menace terroriste qui veut frapper la France, attaquer nos valeurs et frapper de mort nos concitoyens pour le seul motif qu’ils sont Français. Nous n’accepterons jamais, sur notre sol pas plus qu’ailleurs, que le terrorisme fasse sa loi, et c’est tout le sens de la mission que le Président de la République a confié à nos armées. En ce jour où nous pensons douloureusement à ceux qui ont été touchés en Isère, comme à Tunis, nous réaffirmons donc notre détermination à honorer la mission qui est la nôtre.

Je tenais donc à revenir vous voir aujourd’hui, pour effectuer cette visite au sein du 5ème Régiment d’Hélicoptères de Combat. Tout ce que j’ai vu - en particulier la maintenance des hélicoptères Tigre et Puma ou encore le centre de simulation - ainsi que les différents échanges que j’ai pu avoir avec vous, m’ont laissé de fortes impressions, à la mesure du vol en hélicoptère Tigre que je viens d’effectuer. Une fois de plus, à votre contact, j’ai pris la mesure de l’excellence qui est la vôtre, mais aussi de votre engagement de tous les instants pour être au rendez-vous des défis de notre Défense.

S’il fallait encore en être convaincu, l’aviation légère de l’armée de terre occupe une place essentielle au sein de l’armée de terre, notamment, sur cette plateforme de Pau, base d’hélicoptères la plus importante en Europe. Ses régiments d’hélicoptères de combat, dont le vôtre, sont des outils qui permettent à la France d’intervenir militairement et avec une efficacité remarquable partout où c’est nécessaire.

Je voudrais très simplement revenir sur quelques aspects de cette visite qui m’ont particulièrement marqué. J’en retiens d’abord que votre régiment est parfaitement opérationnel. Il le démontre chaque jour, en France et sur tous les théâtres où nous sommes déployés. J’ai vu aussi que c’est un régiment qui se modernise. Je sais enfin, et c’est peut-être l’essentiel, que vous êtes animés par des valeurs qui font toute votre force – je terminerai mon allocution par ce point.

Votre régiment a une longue histoire. Il est héritier des traditions du peloton d’avion de la 5e Division Blindée qui s’est illustré pendant la campagne d’Allemagne en 1945. Son implantation n’est pas pyrénéenne par hasard : c’est dans cette région paloise que les frères Wright volèrent dès 1909, créant par la suite une école de pilotage.

Depuis sa création, le régiment est présent sur tous les théâtres où les forces françaises sont engagées. Hier, c’était au Tchad, dans les Balkans, dans le Golfe arabo-persique, en Somalie, au Rwanda, en Côte d’Ivoire, au Gabon, en Afghanistan, ou encore en Libye. Belle liste ! Aujourd’hui, c’est au Sahel et en Centrafrique dans le cadre des opérations Barkhane et Sangaris.

Vous intervenez également sur le territoire national, notamment dans les missions de secours des populations et de lutte contre les incendies. Vous êtes aussi engagés dans le cadre de l’opération Sentinelle, avec le déploiement d’un premier détachement en début d’année et un prochain déploiement d’ici la fin de l’année.

Lors des dernières missions, je sais que votre efficacité a été particulièrement remarquée. Je tenais à vous en féliciter personnellement et chaleureusement. Je pense notamment au premier déploiement du Tigre lors de l’opération Pamir en Afghanistan en 2009, au cours de laquelle votre régiment a fourni pendant cinq ans de manière continue, en auto-relève, les détachements Cougar et Tigre de la Task force Lafayette.

L’étendard de votre régiment montre et rappelle que la communauté d’hommes et de femmes que vous formez n’a cessé, jusqu’à aujourd’hui, d’apporter une contribution décisive aux combats que mène la France : sa cravate est décorée de la croix de guerre 1939-1945, de la médaille d’honneur du service de santé ainsi que de la croix de la valeur militaire, au titre de vos engagements sur le théâtre afghan, en Libye et au Mali. Vous pouvez et devez en être fiers.

En saluant aujourd’hui avec force l’engagement de tous vos camarades actuellement déployés, comme celui de tous ceux ici qui leur apportent un appui décisif, je tiens à souligner combien la sécurité de la France se joue à la fois sur le théâtre national et à l’extérieur de nos frontières, et donc dans ce contexte à quel point l’aérocombat est indispensable.

Cette composante est au cœur de toutes les opérations. Combinant l’action du renseignement, des feux et du mouvement, sa manœuvre est étroitement intégrée à la manœuvre terrestre, dans un cadre interarmes, interarmées voire interalliés.

L’aérocombat s'impose donc comme une capacité essentielle pour l'armée de terre. J'en suis convaincu : mes visites des forces sur le terrain, en opération, n'ont fait que renforcer cette perception. C'est pourquoi, avec votre chef d'état-major, j'ai décidé, en profitant de la mise en œuvre du projet "au contact", la création d'une brigade d'aérocombat.

Cette BAC est un outil innovant qui va permettre de pousser beaucoup plus loin l'intégration des hélicoptères et de la troisième dimension dans la manœuvre des forces sur le terrain.

Avec l’accroissement du rythme et de l’intensité de ces opérations, le régiment a acquis la culture du développement de nouvelles capacités. Car la modernisation est permanente. Je pense aux appareils de nouvelle génération comme le Tigre dont vous avez assuré la conduite de l’expérimentation tactique puis le premier déploiement opérationnel. Mais aussi à la mise en œuvre du Cougar rénové qui équipe aujourd’hui le régiment, puis, à l’avenir, à celle du NH90. Car l’excellence opérationnelle repose aussi sur une excellence industrielle, technologique et capacitaire. J’ai eu l’occasion de le dire ce matin en visitant la société Turboméca.

Ici, je veux dire un mot du maintien en condition opérationnelle, dont je sais toute l’importance. Au-delà de la fiabilisation des équipements, et surtout du moteur, qui est incontournable, il nous faut optimiser les opérations de maintenance, qu’elles soient réalisées sur le théâtre, en unité ou dans l’industrie. Plusieurs axes d’effort nous permettront d’arriver à cet objectif. En tout premier lieu, il faut concevoir des équipements permettant une grande autonomie en maintenance, car sur le théâtre, les opérations de maintenance les plus simples peuvent s’avérer complexes, les forces ne disposant pas nécessairement d’un abri, des spécialistes ou des outils adaptés aux opérations de maintenance. Cela suppose de penser la maintenance dès la conception.

Lorsque cela est économiquement pertinent, l’industrie doit s’engager dans la durée, sur une prestation globale de réalisation et de soutien. C’est ce que recherche désormais la DGA, aussi bien pour les acquisitions neuves que pour les importantes rénovations d’équipements.

A cet égard, je me félicite de notre capacité à contractualiser sur le long terme. C'est le cas du contrat de Maintien en Condition Opérationnelle, signé pour la première fois en 2001, renouvelé en 2012 et pour une durée de 10 ans. Notons au passage que ce contrat MCO génère une économie budgétaire pour l'État, grâce à un fonctionnement simple, pro-actif ainsi qu'une planification facilitée. C'est un grand succès.

Ce contrat a, d'ailleurs, été modifié tout récemment, en juin 2015, pour étendre et garantir la disponibilité des moteurs des Caracals, les Makila, en OPEX. Cette réactivité est une belle preuve de la très bonne relation directe entre le motoriste TURBOMECA et les forces armées de mon ministère. C'est également un grand succès que l'on retrouve dans les relations entre cette même entreprise et les autres clients étatiques. Il faut poursuivre !

Ce passage parmi vous m’a également permis de découvrir le centre de simulation extrêmement moderne dont vous êtes doté depuis 2009. Il contribue de façon déterminante à la préparation opérationnelle des équipages grâce à des simulateurs réalistes, qui permettent de s’entraîner dans tous les environnements et de préparer tous les types de vols. Bien souvent, dans de nombreux domaines, opérationnels mais aussi conceptuels, vous êtes à l’avant-garde des combats que nous menons. Bravo à tous !

En saluant votre efficacité opérationnelle, je veux aussi saluer tous les corps de métiers qui concourent, ensemble, à ce même objectif. Je pense aux pilotes, au personnel de maintenance, contrôleurs aériens ainsi qu’à l’ensemble du personnel qui agit dans les domaines de la logistique, de la sécurité, des transmissions et de l’administration. Tous contribuent à la réussite de nos missions quelles que soient les conditions souvent difficiles et exigeantes.

Pour remporter les succès qui nous attendent encore, votre régiment doit préserver cette main d’œuvre très qualifiée de spécialistes, comme le personnel de maintenance dont la rigueur et le professionnalisme contribuent de manière capitale à une préparation opérationnelle de qualité fondée pour sur la disponibilité des aéronefs et la sécurité des vols.

Dans cette perspective, le recrutement est une priorité. Il faut poursuivre les efforts entrepris pour augmenter les effectifs mais également ceux engagés pour s’assurer de la fidélisation notamment des compétences critiques. L’enjeu, c’est de pouvoir continuer à compter sur des équipes compétentes et entraînées, qui puissent être projetées partout où le devoir les appelle.

Pour terminer, je suis tout particulièrement heureux de cette visite. Elle m’a montré un régiment solide dans les défis qu’il a dû relever, déterminé dans les missions qui lui sont assignées, et toujours prêt à innover pour faire face à celles qui se présentent.

A chaque fois que je me rends sur le terrain au contact de nos forces, je suis fier d’être votre ministre, et je peux vous dire que je le suis tout particulièrement aujourd’hui. Je veux conclure en vous disant une nouvelle fois mon admiration devant l’engagement qui est le vôtre. Bravo à vous, vous avez ma confiance et vous pouvez plus que jamais compter sur moi.

Vive la République ! Vive la France !


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact