Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Pour détruire notre ennemi

Le Drian : fixer, contenir et réduire notre ennemi

Allocution de Jean-Yves Le Drian, ministre de français la défense, aux Forces Françaises aux Émirats Arabes Unis le 2 janvier 2016. – Seul le prononcé fait foi – Source : DICoD.

Mesdames et Messieurs les parlementaires,
Monsieur l’ambassadeur,
Messieurs les officiers généraux,
Mon colonel,
Officiers, sous-officiers, caporaux-chefs, caporaux et légionnaires,

En ce début d’année 2016, je suis très heureux de me retrouver parmi vous aujourd’hui. Je tenais à terminer ce déplacement ici, après avoir célébré le nouvel an avec les marins du porte-avions Charles De Gaulle puis avec nos aviateurs en Jordanie, mais il me tenait à cœur de venir vous saluer, ici dans le sable des Émirats, avant votre prochain transfert dans les causses du Larzac cet été.

C’est pour moi et ceux qui m’accompagnent, un grand plaisir et une réelle fierté de passer cette soirée, sur ce bivouac, qui témoigne si bien de l’esprit de la Légion étrangère. Pour tout vous dire, je m’y sens un peu en famille. D’ailleurs, c’est la troisième fois que je viens ici vous rencontrer. Et j’ai déjà eu à de nombreuses reprises l’occasion de rencontrer les unités de Légion, jusqu’à faire avec le général COMLE le pèlerinage de Camerone au Mexique. Partout je m’y sens bien, et je regrette d’ailleurs de n’avoir pu venir ici à l’occasion de Noël, car je sais que vous savez fêter Noël de manière si particulière à la Légion.

Ma visite de ce soir est d’abord l’occasion de souligner la place que vous occupez dans la guerre que la France mène contre Daech. Cette guerre se joue au plus loin, sur des terres que cette organisation essaie de faire siennes, mais également chez nous, sur notre propre sol.

Vous, soldats de France, et soldats étrangers qui avez choisi de servir la France, vous participez pleinement à ce double engagement : la protection des Français et la neutralisation de Daech.

Pour détruire notre ennemi, vous le savez mieux que moi, il faut dégrader ses capacités, il faut le fixer, il faut le contenir. Depuis le 13 novembre, et également avant, la France et l’ensemble de la coalition ont intensifié leurs frappes. Nous avons détruit des centres de commandement, des bases logistiques, des dépôts de munitions, des puits de pétrole et d’innombrables positions de combat jusqu’à hier matin.

Il faut ensuite réduire l’ennemi : pour cela, il faut agir au sol, et c’est ce que font nos partenaires locaux que nous appuyons directement. C’est pour cela que nous soutenons et formons les Kurdes irakiens, dans le Nord de l’Irak, ainsi que les forces irakiennes à Bagdad. Nous les renseignons, nous les guidons, nous délivrons des frappes aériennes au cours de leurs offensives terrestres. Cette stratégie, vous le savez, commence à payer : partout, Daech adopte désormais une attitude défensive.

Les missions que vous accomplissez revêtent donc une importance particulière : alors que la région est au bord du chaos, nous sommes là – vous êtes là – pour permettre, dans cette mission particulière, à nos amis Irakiens de renforcer leurs capacités afin de mener cette lutte décisive pour nous tous.

Tous les échos que j’ai eus de votre action, au cours de cette année passée, sont extrêmement positifs et je tenais à vous en féliciter chaleureusement.

Votre réussite est celle de votre excellence professionnelle, nous venons d’avoir quelques démonstrations il y a un instant, elle est celle aussi de votre dévouement hors pair. Elle se traduit par votre engagement, par l’étroite coopération que vous entretenez avec les forces irakiennes, par la qualité des séances de formation, par les détachements d’instruction opérationnelle que vous mettez en place. Elle se vérifie, plus généralement, dans les liens humains que vous tissez jour après jour.

Mais vous le savez aussi, notre engagement contre la menace terroriste d’inspiration djihadiste est désormais également celui de la protection des Français sur le territoire national.

Aujourd’hui, c’est l’ensemble de l’État qui est mobilisé dans cette lutte. L’importance de cette mobilisation montre notre détermination : détermination à nous défendre, détermination à contenir notre ennemi, détermination à le détruire.

Pour nous défendre et protéger les Français dans leur vie quotidienne, les armées sont aussi sollicitées dans le cadre de l’opération SENTINELLE, avec 10 000 hommes déployés sur le territoire national qui ont été mobilisés dans un délais très court après les attentats de Paris. J’étais, il y a deux jours, avec vos camarades du 2e REI, sur le parvis de Notre-Dame. C’est la même mission menée par eux dans l’opération SENTINELLE et menée par vous ici.

A chaque fois que le président de la République, affirmant sa détermination à lutter contre cet ennemi, a sollicité nos armées, elles ont répondu avec une rapidité et une efficacité qui forcent l’admiration. Cette mission-là, la mission SENTINELLE est aussi une mission difficile. Cette mission-là est aussi une mission qui nécessite courage et sang-froid, je pense à cet instant aux quatre chasseurs du 93e régiment d’artillerie de montagne qui ont fait l’objet d’une agression hier. Je salue tout particulièrement d’ici le première classe qui a été victime de cette agression et qui est aujourd’hui à l’hôpital.

Cet engagement a aussi un prix. Ce prix, c’est la sollicitation très forte dont les armées font l’objet. Je connais le rythme des activités des régiments de l’armée de Terre. Mais, que ce soit en Irak pour aider nos partenaires – ce que vous faites, ou dans les rues de Paris pour protéger nos compatriotes – ce que font vos camarades, la guerre doit se mener sur tous les fronts.

Aujourd’hui, plus que jamais, les Français vous admirent pour cela et peut-être même certains vous envient. En 2014, nous avions 150 candidats au recrutement par jour dans les armées. C’est à dire 150 jeunes qui se déclaraient intéressés par l’engagement. Après les attentats de Charlie Hebdo, nous en avions 400. Aujourd’hui, c’est plus de 1500 par jour ! Cela montre la force que vous représentez et que représente nos armées. Cela nous rassure sur l’avenir des armées et sur leur recrutement.

A cet égard, 2016 sera une année très particulière pour la 13e demi-brigade de légion étrangère. Il s’agira d’écrire une page supplémentaire dans le livre d’or de cette magnifique unité au passé prestigieux.

Après avoir quitté Djibouti en 2011, pour constituer la composante Terre des Forces françaises aux Émirats Arabes Unis, elle va en effet rejoindre la métropole et s’installer en Aveyron.

Cette réorganisation participe pleinement à la mobilisation de nos armées contre le terrorisme : c’est bien à la suite de la décision du Président de la République d’augmenter le volume de la force opérationnelle Terre que le besoin d’un 6ème régiment de légion en métropole s’est fait ressentir.

C’est là un défi de taille pour « la 13 » car elle devra, en deux ans, s’approprier le site du camp du Larzac, et surtout retrouver la taille et la puissance d’un régiment des forces, armé par cinq compagnies de combat.

Pour relever ce grand et beau défi, la Légion et singulièrement « la 13 » pourront compter sur son esprit de corps – que je suis heureux de constater une fois de plus ce soir. Je ne doute pas que vous ferez ainsi « more majorum », « à la manière de vos anciens », en faisant honneur à la tradition de bâtisseur des pionniers de la Légion pour remplir cette nouvelle mission qui vous attend.

Les Forces Françaises aux Émirats Arabes Unis, quant à elles, pourront compter ici sur le futur 5e régiment de cuirassiers à l’été, armé par une composante interarmées sur Leclerc, VBCI et Caesar. Là aussi, le défi est majeur car il faut développer ici même le soutien opérationnel et technique permettant d’assurer la disponibilité de nos matériels. L’enjeu est bien de disposer en permanence d’une capacité de coercition terrestre française, prépositionnée aux Émirats, et de consolider ainsi la relation privilégiée, la très forte relation, que nous avons avec les armées émiraties qui ont fait la preuve de leur force et de leurs capacités opérationnelles au Yémen récemment. Partenaire principal dans la montée en puissance du projet de centre d’entraînement en zone urbaine, la France continuera ainsi à apporter ses conseils et son expérience.

Pour relever tous ces défis, les Légionnaires peuvent compter sur ma pleine mobilisation à leur côté, à la mesure de la confiance que les Français placent en eux.

Mais laissons un instant toutes ces problématiques qui vont vous occuper au cours de cette nouvelle année. Je veux désormais profiter de ce moment pour vivre avec vous cette soirée, aux côtés de ceux qui font l’admiration de beaucoup de Français et ceux qui font ma propre considération tout au long de mes responsabilités.

Je voudrais vous souhaiter une bonne année, à vous toutes et à vous tous. Je voudrais vous dire aussi que je suis fier d’être votre ministre. Tous ceux qui sont proches de vous doivent sentir l’hommage que la Nation vous rend régulièrement. Bravo à tous.

Vive la 13, vive la Légion étrangère, vive la République ! Vive la France !

Portail Internet de la Légion étrangère


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact