Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Soldats logisticiens

Soldats logisticiens : la mission jusqu’au bout

Paris le 15 avril 2016. Source : SIRPAT.
La semaine a été marquée par le décès en opération de trois circulateurs du 511e régiment du train d’Auxonne (511e RT).[1] Spécialistes et experts dans le domaine de la logistique, ces soldats courent les risques inhérents à tout déploiement militaire. Subordonné à la 1re brigade logistique (1re BL),[2] le 511e RT, comme les huit autres régiments de la brigade, permet aux forces terrestres, ici et là-bas, d’effectuer leur mission dans les meilleures conditions.

Soldats logisticiens : la mission jusqu’au bout

On ne le rappellera jamais assez : la logistique représente un facteur important de la puissance de notre armée, en particulier au sein d’une coalition. A cet effet, la 1re BL est l’unique grande unité de logistique opérationnelle des forces terrestres, en prise permanente avec l’interarmées.

Avec près de 8 500 hommes et femmes, elle est présente sur tous les théâtres d’opération où se déploient l’armée française et offre au quotidien un soutien indispensable au profit de la Défense sur le territoire national.[3]

Raison d'être de la 1re BL

Assurer le soutien dans la durée des forces déployées. Pour y parvenir, la brigade s’appuie sur son expertise et ses capacités dans les domaines logistiques comme la coordination et l’intégration des fonctions logistiques, le soutien au ravitaillement et maîtrise des flux, l’appui aux mouvements et escorte de convois, l’appui à la mobilité des blindés, le soutien du combattant et le soutien santé.

« On peut rester vingt-quatre, s’il le faut même trente-six heures sans manger ; mais l’on ne peut rester trois minutes sans poudre et des canons arrivant trois minutes plus tard, n’arrivent pas à temps. » (Napoléon Ier).[4]

En tant que brigade unique dans son domaine, la 1re BL assure son auto-relève en opération extérieure. Actuellement, plus de 1 000 hommes de la brigade sont déployés :

- 500 militaires de la brigade sont en opérations extérieures (OPEX) dans 12 pays (Tchad, Mali, Centrafrique, Liban,…) ;
- 70 en missions de courtes durées (MCD) en Martinique, Guyane, Djibouti, Gabon… ;
- 500 déployés en missions intérieures (essentiellement pour l’opération Sentinelle).

La 1re BL Au Contact

Basée sur le camp de Montlhéry depuis le 1er juillet 1998, la 1er BL comprend huit formations d’active et une formation de réserve. A ces unités se rajoutent l’état-major et le centre de formation initiale des militaires du rang (CFIM), tous deux situés à Montlhéry.[5]

La brigade sera restructurée à compter de cet été, ses unités passant sous le commandement de la logistique (COM LOG), tout comme l’école du train et le CTTS (centre de transport et de transit de surface). Certains de ses régiments seront renforcés avec la création de nouveaux escadrons de circulation et d’escorte, et l’état-major sera transformé en poste de commandement de force logistique (PCFL), renforçant la vocation opérationnelle de l’unité et sa projectibilité.

Le 1re classe Mickaël Poo-Sing, le maréchal-des-logis Damien Noblet et le brigadier Michael Chauwin

NDLR

L'hommage solennel de la Nation leur sera rendu le 20 avril aux Invalides.[6] Leur nom rejoindra ceux de leurs anciens tombés, comme eux, au champ d'honneur.

Chaque village de France possède son monument aux morts, mais jusqu'à très récemment, les noms que l'on pouvait y trouver ne concernaient que les soldats ou les civils « Morts pour la France » de la Première Guerre Mondiale à la guerre d'Algérie, pas ceux des militaires tombés au champ d'honneur sur les théâtres d'opérations extérieures (OPEX) où la France était engagée. La « réflexion engagée » pour « trouver une solution » a nécessité de nombreuses années avant de déboucher... Nos ancêtres n'étaient pas Gaulois pour rien !

Le général de brigade Bertrand-Louis Pflimlin commandant la 1ère Brigade s'était « engagé à faire ériger » un monument « avant de faire son adieu aux Armes » dans le camp de Montlhéry à la mémoire des soldats des divers régiments composant la brigade, "Morts pour la France" en OPEX. Il a tenu parole. Le 11 juillet 2011, la 1ère Brigade Logistique a été la première en France à inscrire les noms de ses soldats décédés en OPEX sur un monument. Celui-ci a été dévoilé au cours d'une prise d'armes en présence des familles pour leur montrer que le souvenir de leur proche resterait gravé en bonne place avec ceux de leurs frères d'armes, pour honorer leur mémoire et leur sacrifice suprême. Le nom des trois militaires décédés en opération au Mali dans l’accomplissement de leur mission au sein de l’opération Barkhane: le maréchal-des-logis Damien Noblet, le brigadier Michael Chauwin et le 1re classe Mickaël Poo-Sing rejoindront ainsi ceux de leurs aînés du 511e RT "Morts pour la France" dans leur commune mais aussi à Montlhéry.

[1] Depuis 2003, le 511e régiment du train est basé au Quartier Bonaparte à Auxonne. Le 511e RT est un corps expérimentateur en matière de numérisation de l'espace de bataille (NEB) pour la partie logistique. Cette nouvelle technologie consiste à équiper les véhicules, les postes de commandement ainsi que les unités débarquées, de terminaux tactiques (ordinateurs dédiés) reliés entre eux par radio. C'est un outil d'aide à la décision pour chaque échelon de commandement.

Créé le 1er août 1944, le Groupe de transport lourd 511 (GT 511) a été démantelé après la Seconde Guerre Mondiale a été reformé en 1947 en Indochine. En juin 1956, de retour d'Indochine, le 511e s'installe à Auxonne, près de Dijon (Côte-d'Or).  Ce régiment s'est illustré pendant la Seconde Guerre Mondiale, en Indochine, pendant la Guerre du Golfe et dans toutes les OPEX qui ont suivi et s'est vu attribuer la Croix de la valeur militaire avec une palme pour l'opération Pamir en Afghanistan et une étoile de Bronze pour l'opération Serval. Il est composé des 1re et 2e compagnies de transport. Sa  devise est "Passe toujours"
[2] La 1re brigade logistique est l’héritière des traditions et des savoir-faire de la brigade logistique de la force d’action rapide – qui s’est illustrée de 1984 à 1998 sur des théâtres d’opérations divers – de la brigade logistique du 3e corps d’armée – créée en 1979 à Beauvais –, et des 1re et 2e brigades logistiques du commandement de la force logistique terrestre (CFLT), créées le 1er juillet 1998. Sa raison d'être est de garantir une capacité d'engagement pour assurer le soutien des forces dans la durée. Sa mission est d’assurer en permanence le soutien logistique des forces en opération extérieure mais aussi dans le cadre des projections intérieures et des grands exercices. Grande unité plurifonctionnelle, interarmes et inter services, elle assure le ravitaillement, le transport, le soutien de l’homme, l’appui mobilité et le soutien santé au profit des unités des forces terrestres. La 1re brigade logistique s’impose naturellement comme intégrateur de la préparation opérationnelle des différentes composantes du soutien et de la logistique opérationnelle, en ambiance interarmes, interarmées, interservices et multinationale. Entre 8 et 15% de la brigade est engagée partout où les forces françaises sont déployées : Mali, Centrafrique, Liban, Kosovo, Émirats Arabes Unis, Tchad, Côte d’Ivoire, Gabon, Sénégal, Djibouti, ainsi que dans les Dom-Com (Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion, Nouvelle-Calédonie, Polynésie). Source : SIRPAT.
[3] Insigne de la 1ére BL: le pélican symbole de la logistique, les couleurs (bleu et blanc) héritage de la BL FAR et le globe terrestre symbolisant les théâtres d'opérations.
[4] Conscient des conséquences d'une « intendance qui ne suivait pas » (vivres et munitions, hôpitaux de campagne, habillement, solde etc), l'empereur Napoléon Ier s'employa à en améliorer son efficacité. Il prit un décret qu'il signa à Ostérode (Prusse-Orientale) — aujourd'hui Ostróda (Pologne) —  créant le "Train des équipages".
[5] Le PC et l'état-major de la brigade logistique sont à Montlhéry (Essonne). La 1ère Brigade logistique se compose de :
- 121e Régiment du Train de Montlhéry
- 503e Régiment du Train de Nîmes
- 511e Régiment du Train d'Auxonne
- 515e Régiment du Train d'Angoulême
- 516e Régiment du Train de Toul
- 519e Groupe de Transit Maritime de Toulon ( Rattaché à la 1re BL au titre de sa préparation opérationnelle)
- Régiment de soutien du combattant de Toulouse
- Régiment médical de La Valbonne
- 24e Régiment d'Infanterie de Paris (Bataillon de réserve Île-de-France)..
[6] Voir "La force du soutien": Lorsqu’un soldat meurt au combat, c’est toute une famille, des proches et des camarades qui sont touchés. Pour les soutenir, l’armée de Terre déploie un dispositif sur la durée, notamment au niveau régimentaire avec la mise en place d’une cellule de soutien qui s’organise comme un véritable centre opérationnel (CO) militaire. Retour sur ce système essentiel, déployé au 511e régiment du train (511e RT) lors du décès des 3 militaires au Mali. Source : SIRPAT.

 

 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact