Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Nicole Girard

Nicole Girard-Mangin : médecin de guerre malgré eux

C’est une histoire de femme dans un monde d’hommes. À une époque où la gente féminine n’était aucunement représentée dans les armées, Nicole Girard-Mangin fut la seule femme médecin affectée au front de la Première Guerre Mondiale, et plus particulièrement à celui de Verdun. Paris, le 26 mai 2016. Source : Domenico Morano, DICOD.

Née à Paris le 11 octobre 1878 dans une famille de la bourgeoisie commerçante, Nicole Mangin passe son enfance dans le village de Véry, dans la Meuse. À 18 ans , elle obtient à Paris une licence en sciences naturelles. Ce diplôme lui permet de commencer des études de médecine et d’être admise trois ans plus tard à l’externat des hôpitaux de Paris.

Nicole Girard-Mangin fut la seule femme médecin affectée au front de la Première Guerre mondiale, et plus particulièrement à celui de Verdun.

En 1899, elle rencontre alors André Girard, négociant en vins de champagne, avec qui elle se marie et a un enfant. Elles suspend ses études pour travailler au coté de son mari. Mais les infidélités de celui-ci mettent fin à leur union en 1903.

Nicole Girard-Mangin reprend ses études de médecine et soutient en 1906 sa thèse intitulée Les poisons cancéreux, qui sera publiée en 1909. Professeur libre à la Sorbonne, elle gagne en notoriété grâce à ses travaux sur la prophylaxie antituberculeuse et devient rapidement une référence en matière de tuberculose et de maladies pulmonaires.

Lorsque le conflit franco-allemand éclate en 1914, elle se porte volontaire. Alors qu’elle figurait sur les registres comme médecin de l’Assistance publique et membre du Comité de secours aux blessés militaires, Nicole est mobilisée par erreur, l’administration pensant qu’elle avait à faire à un homme. Extrêmement mal accueillie à l’hôpital de Bourbonne-les-Bains, dans les Vosges, sa situation est rapidement régularisée devant l’évidence : l’armée française manque cruellement de personnel médical. Très vite affectée à l’hôpital Glorieux, dans le secteur « calme » de Verdun, elle y soigne les malades du typhus et les patients non-transportables.

Alors que les blessés affluent, que l’intensité de feu provoque des dégâts corporels d’un genre nouveau, que les bombardements ne s’interrompent plus, on ordonne au médecin-auxiliaire Girard-Mangin d’évacuer le secteur. Elle réquisitionne alors un véhicule militaire et y place les derniers malades. Sur le chemin qui l’éloigne du front, un obus tombe près de la voiture et un éclat traverse la vitre pour venir se loger sous son oreille droite.

Affectée à l’hôpital de Vaudelaincourt (Meuse), elle y pratique la chirurgie sous la tente. Près de 875 blessés en moyenne arrivent chaque jour du front ! Intrépide, elle sillonne aussi le champ de bataille à bord d’une camionnette sanitaire pour prodiguer les premiers soins.

Nicole Girard-Mangin donne un cours de vaccination aux infirmières de son hôpital en 1918

En 1917, les autorités la promeuvent médecin-capitaine et lui proposent la direction de l’hôpital-école Édith-Cavell (Paris). Désormais en charge de la formation des infirmières auxiliaires, elle continue son travail de médecin-chirurgien. Dès lors, Nicole assiste aux réunions de la Croix-Rouge américaine pour la lutte anti-tuberculose, milite à l’Union des femmes françaises et participe à la création de la ligue contre le cancer. À l’Armistice, elle ne reçoit pourtant ni décoration, ni honneurs.

Plusieurs hypothèses concernant sa mort coexistent, mais celle du biographe Jean-Jacques Schneider semble la plus plausible. À 41 ans, en 1919, Nicole Girard-Mangin, se sachant atteinte d’un cancer incurable, s’administre une très forte dose de médicaments pour se donner la mort et éviter la souffrance qu’elle a essayé toute sa vie durant de soigner chez les autres.

Voir également :

"Des femmes médecins dans le service de santé des armées pendant la Première Guerre Mondiale" par Xavier Riaud.

Dans la série de récits consacrés à Verdun mise en ligne par la DICoD, voir également :

"A la recherche des aérodromes de Verdun" (17-06-2016)
"Nicole Girard-Mangin : médecin de guerre malgré eux" (26-05-2016)
"Verdun 2016, la logistique au cœur de la bataille" (24-04-2016)


 

 

 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact