Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Hommage à l

Hommage à l’historien Patrick Facon

L’historien Patrick Facon s’est éteint dans la nuit du 29 au 30 mai 2016. L’armée de l’air pleure l’un de ses plus ardents défenseurs. Hommage du CDT Jean-Christophe Pitard Bouet. Paris le 30 mai 2016. Source : Armée de l'Air.

Né en 1949, Patrick Facon s’est très tôt passionné pour l’histoire militaire et plus particulièrement celle de l’armée de l’air : il soutient en 1977, sa thèse d’État en histoire, sur le thème « Les soldats français de l’armée d’Orient, 1915-1919. Recherche sur le moral et approche des mentalités », et en 2000, son habilitation à diriger des recherches en histoire : « L’armée de l’air en quête de son identité, 1900-1960 ».

Directeur de recherches du service historique de l’armée de l’air depuis 1980, spécialisé dans l’étude des rapports entre la politique et le militaire sous la IIIe et la IVe République, Patrick Facon a enseigné l’histoire de l’aéronautique et la stratégie aérienne à de très nombreuses générations d’aviateurs dans les grandes écoles militaires et plus particulièrement à l’École de l’air, au centre d’enseignement supérieur aérien, au centre d’enseignement militaire supérieur air puis à l’École de guerre. Son goût pour la transmission du savoir le conduit à enseigner à l’institut d’études politiques de Paris et à l’université de Saint-Quentin en Yvelines Versailles.

L’écrivain a produit une trentaine d’ouvrages dont les trois quarts portent sur des tranches d’histoire de l’armée de l’air. En 2013, il est co-auteur de l’ouvrage illustré 80 ans de l’armée de l’air, une histoire de familles.

Poursuivant ses travaux de recherche au sein du centre d’études stratégiques aérospatiales, il quitte le service actif en septembre 2015. Membre depuis 1996 de l’Académie nationale de l’air et de l’espace (section Histoire, lettres et arts), il reçoit en avril 2016, des mains du général Jean-Paul Palomeros, la médaille de l’aéronautique qui témoigne de la reconnaissance de la Nation pour ses travaux.

L'armée de l'air présente ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de ce passionné de l'aviation, qui, par ses travaux, sa pédagogie et son sens de la transmission du savoir, a contribué à une meilleure connaissance de l'histoire de l'armée de l'air, au sein même de l'institution et auprès du grand public.

Bibliographie : Patrick Facon, né le 12 septembre 1949 à Constantine est décédé le 29 mai 2016. Historien français, spécialiste d'histoire militaire et particulièrement de l’aéronautique et la stratégie aérienne, chargé de mission au Centre d'études stratégiques aérospatiales. Après obtention d'un doctorat de 3e cycle à l'université Paris X Nanterre en 1977, il devient docteur habilité à diriger des recherches en 2000 à l'université Panthéon-Sorbonne. Patrick Facon a été maître de conférence à l'Institut d'études politiques de Paris, conférencier à l'École de l'Air, à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr-Coétquidan et au Centre d'enseignement supérieur aérien, enseignant chercheur à l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines.

À l’occasion de la sortie du livre intitulé "Du Golfe à la Libye : 20 ans d’opérations aériennes", l’historien Patrick Facon, chargé de mission au centre d’études stratégiques aérospatiales (CESA) et spécialiste reconnu de l’histoire de l’armée de l’Air, présentant la genèse de son ouvrage a répondu à trois questions posées par le LTT Karim Djemaï :

M. Facon, pourriez-vous nous présenter l’esprit général de votre nouvel écrit ?

Cet ouvrage tente d’analyser l’évolution de l’armée de l’air au cours des 20 dernières années. Durant cette période, j’ai été frappé de constater qu’aucune journée ne s’est écoulée sans que les aviateurs français soient impliqués sur des théâtres d’opérations extérieurs. Pendant 20 ans, l’armée de l’air n’a cessé d’être en première ligne. Certains engagements, comme celui de la guerre du Golfe en 1990-1991, se sont étirés sur de très nombreuses années. Des unités aériennes ont opéré dans cette région du monde jusqu’en 2003! Leur rôle consistait notamment à faire respecter les deux zones d’exclusion aérienne situées au nord et au sud de l’Irak, afin de protéger les populations kurde et chiite.

Selon vous, quelles évolutions principales l’armée de l’air a-t-elle connu depuis 1991?

Je distinguerais deux basculements fondamentaux. Le premier coïncide à l’achèvement de la guerre Froide, au tournant des années 1980 et 1990. Jusqu’à cet événement, la dissuasion nucléaire est au cœur de l’activité des aviateurs. Avec l’écroulement du bloc soviétique, les missions de l’armée de l’air évoluent considérablement. Celle-ci se trouve désormais engagée dans des conflits inédits, réclamant des mutations profondes de son organisation, de ses conceptions opérationnelles et de ses matériels. Pour faire face à cette nouvelle donne, l’arme aérienne se transforme en un très efficace outil de projection. Elle opère avec des matériels de haute technologie comme les avions de chasse omnirôles, capables d’effectuer toutes les missions et de s’adapter en temps réel aux évolutions sur le terrain. Par ailleurs, les aviateurs français évoluent désormais au sein d’imposantes coalitions aériennes, où les dimensions interalliées et interarmées occupent une place centrale. Le deuxième basculement se produit en 2001, avec le début du conflit en Afghanistan. Ce théâtre d’opérations introduit une nouvelle problématique. Les armées régulières occidentales sont opposées à des combattants peu nombreux, très mobiles et dont les actions s’inspirent de la guérilla. Face à une telle évolution, certains observateurs en ont conclu que le recours à l’arme aérienne devait être remis en cause, car trop onéreuse et inadaptée à ce nouveau type de conflit. Pour ma part, j’estime que ces analyses découlent d’une vision hâtive, uniquement perçue à travers le prisme d’un conflit très particulier. Il convient d’avoir une approche plus globale. Les menaces actuelles sont de plus en plus imprévisibles et peuvent revêtir les aspects les plus divers. L’actualité, notamment avec l’opération Harmattan, nous a rappelé la pertinence des choix stratégiques opérés ces dernières années par l’armée de l’air.

D’un point de vue historique, le fait d’écrire sur des événements aussi récents a-t-il posé problème ?

Travailler sur cette période signifie l’absence de toute possibilité d’avoir accès aux sources archivistiques, puisque le caractère sensible de ces dernières impose un délai trop important (près d’un demi-siècle, selon la confidentialité des informations). J’ai donc dû m’appuyer sur des sources publiées. Ces dernières sont beaucoup plus nombreuses qu’on ne pourrait le penser: articles de presse, conférences, rapports parlementaires, auditions des chefs d’états-majors à la commission de défense de l’Assemblée nationale… Au final, ce livre aura été rédigé dans des délais très contraints et sera présenté officiellement au public à l’occasion du salon aéronautique du Bourget, du lundi 20 au dimanche 26 juin 2011. Pour un historien, voir aboutir un projet nécessitant plusieurs mois de travail procure toujours une intense satisfaction. Cela n’aurait pas pu survenir sans une véritable passion pour le sujet traité.

"Du Golfe à la Libye : 20 ans d’opérations aériennes", par Patrick Facon et Jean-Paul Paloméros, une co-édition Armée de l’air - ECPAD - Éditions Éditéal, 192 pages, prix 25€. Source : SIRPA Air -- Paris, le 7 juin 2011.

Biographie :

Titulaire de la Médaille de l'Aéronautique (2016) il a reçu le Prix Corbay de l'Académie des sciences morales et politiques (2010) présidée par Jean Mesnard. Membre de l'Académie nationale de l'air et de l'espace (Toulouse, 1996), directeur de recherche au Service Historique de l'Armée de l'Air (Vincennes), membre de l'Académie nationale de l'air et de l'espace, professeur et directeur de recherche associé à l'Ecole de l'Air de Salon-de-Provence, professeur associé à l'École spéciale militaire de Saint-Cyr Coëtquidan, il enseigne l'histoire de la stratégie aérienne au Collège interarmées de défense (Paris) et l'histoire de la stratégie au Collège royal d'enseignement militaire supérieur des forces armées marocaines (Rabat). Conférencier et auteur de près de deux cents études relatives à l'aviation, il a écrit, notamment, "La vie quotidienne dans l'aviation" (1977), avec Edmond Petit, "L'histoire de l'aviation militaire" (1980), "L'histoire de l'armée de l'air" (1981), "La bataille d'Angleterre" (1992), "Les avions" (1992, réédité en 2001), "Le bombardement stratégique" (1996), "L'armée de l'air dans la tourmente", ""la bataille de 1940 (1997) et "La guerre aérienne" 1933-1945 (2003).

Ouvrages de réference :

- La bataille d'Angleterre (1940), 1992
- Le bombardement stratégique, 1996
- La IVe république, 1944-1958 : de la Libération au 13 mai, 1997
- L'armée de l'air dans la tourmente : la bataille de France, 1939-1940, 1997
- Vichy-Londres-Alger, 1940-1944 : l'État français, 1998
- Conquête des airs : héros, énigmes, drames, 2001
- La guerre aérienne, 1933-1945, 2003
- Le Grand Atlas de l’aviation, Éditions Atlas, 2004
- 39-45 sur les chemins de la victoire, 2005
- Hélicoptères militaires : des premiers vols à la deuxième guerre du Golfe, 2005
- L'armée de l'air dans la tourmente : la bataille de France, 1939-1940, avec Vincent Lanata, 2005
- Histoire de France, avec Philippe Boissinot, Marie-Claude Bossuat et François Pernot, 2005
- L'armée de l'air de la victoire : 1942-1945, 2005
- Atlas des navires de la Première Guerre Mondiale, Éditions Atlas, 2007
- Atlas de la Première Guerre Mondiale, témoignage de poilus, Éditions Atlas, 2007
- Batailles dans le ciel de France : mai-juin 1940, 2010
- Du Golfe à la Libye : 20 ans d'opérations aériennes, avec Jean-Paul Paloméros, 2011
- Précis de stratégie aérienne, CESA - CEMS Air, 2013

"L'histoire de l'Armée de l'Air : Une Jeunesse tumultueuse (1880-1945)" : L'armée de l'air ne s'est pas faite en un jour. Pendant plus d'un demi-siècle, les partisans et les détracteurs d'une aviation militaire indépendante se sont livrés de véritables "batailles" et le processus qui a abouti à sa création peut véritablement être qualifié de tumultueux. En effet, au départ, l'artillerie et le génie revendiquent tous les deux la gestion de cette troisième arme. Malmenée par les événements historiques de l'époque (la course à l'armement, les antagonismes entre pays européens, les luttes interarmées, les menaces de conflits latentes, la guerre puis la défaite), elle parviendra tout de même à gagner son indépendance, après de multiples rebondissements qui malgré tout ont participé à la construction de sa personnalité. Éditions Larivière (2004).

"L'armée de l'air dans la tourmente : La bataille de France 1939-1940" : En mai juin 1940, la France subit une des défaites les plus foudroyantes et les plus totales de son histoire. Souvent invoquées parmi les principales causes du désastre, les carences françaises en matière d'aviation ont suscité, des décennies durant, de très vives polémiques et controverses. Plus de cinquante ans après l'événement, les archives permettent de faire en grande partie la lumière sur la préparation de l'armée de l'Air à la guerre et le rôle qu'elle a joué dans la bataille de 1940. Plus de cinquante ans après l'événement, les archives permettent de lever le voile sur quelques-uns des mythes engendrés par cette page ô combien douloureuse de l'histoire de la France. Cet ouvrage est le premier d'une trilogie consacrée à l'armée de l'Air pendant la Seconde Guerre mondiale. Les autres volets porteront sur l'armée de l'Air de Vichy et sur l'armée de l'Air de la Libération. Éditions Economica (2005).

"La bataille d'Angleterre (1940), la bataille aérienne décisive de l'histoire" : De juillet à septembre 1940, le Fighter Command de la Royal Air Force et la Luftwaffe se mesurèrent dans une immense bataille aérienne -la première jamais livrée dans l'histoire-où se joua le sort de l'Angleterre. La victoire remportée par les chasseurs de l'Air Chief Marshal Dowding, le commandant du Fighter Conunand, aussi magnifiée qu'elle ait été par la propagande, ne tint pas au.x seules qualités du Spitfire et du Hurricane ou au courage des pilotes britanniques. Elle résulta de la remarquable organisation mise en place par la Royal Air Force- dans laquelle le radar joua un rôle p1imordial-, d'un eff01t sans précédent de l'industrie aéronautique britannique, mais aussi des nombreuses fautes stratégiques ou tactiques commises par les Allemands. Utilisant les travaux les plus récents entrepris sur la question, tant en Angleterre qu'en Allemagne et aux Etats-Unis, ce livre aborde la bataille d'Angleterre dans toutes ses dimensions : stratégique, politique, diplomatique, tactique, industrielle et humaine. Éditions Economica (1992).


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact