Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Le Train

Le Train, arme discrète, est une arme décisive

Allocution de Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense au 511e RT. Auxonne, le jeudi 16 juin 2016 – Seul le prononcé fait foi – Source : DICOD.

Monsieur le Maire,
Mesdames et Messieurs les élus,
Monsieur le chef d’état-major de l’armée de terre,
Mon général,
Mon colonel,

Officiers, sous-officiers, brigadiers chefs, brigadiers et conducteurs du 511e régiment du train,

Je suis heureux d’être parmi vous aujourd’hui. J’y tenais absolument. C’est mon rôle de ministre de la Défense d’être à vos côtés, après l’épreuve que votre régiment a traversé.

A cet instant, mes pensées vont bien sûr vers vos trois camarades tombés au Nord Mali, il y a deux mois. Je veux à nouveau rendre hommage à vos frères d’armes, le Maréchal des logis-chef Damien Noblet, le Brigadier-chef Michael Chauvin, le Brigadier Mickaël Poo-Sing. Je veux vous dire mon émotion face à leur disparition, et mon admiration devant leur engagement. J’ai pu, il y a un instant, m’entretenir avec certains d’entre vous, présents dans le convoi qui a subi ce lâche attentat le 12 avril dernier

Si chaque perte est un drame, je souhaite que devant leur sacrifice, à la peine et au recueillement se mêle la fierté de l’engagement de vos trois camarades au service de la France, et toujours la détermination d’accomplir la mission qui vous est confiée. Et à travers moi, sachez que c’est l’ensemble des Français qui vous exprime sa reconnaissance, comme c’est la Nation toute entière qui était rassemblée autour de leurs noms, le 20 avril dans la cour des Invalides, lors de l’hommage national voulu par le Président de la République.

De mes différentes visites aux forces, en France mais aussi sur les théâtres d’opérations extérieures, je retiens l’excellence de nos armées et l’immense valeur de nos soldats. J’avais d’ailleurs eu l’occasion de rencontrer certains d’entre vous lors de mes derniers déplacements au Mali. Vous portez haut les couleurs de la France et la démonstration des capacités opérationnelles de votre régiment, auxquelles je viens d’assister, n’a fait que renforcer ce sentiment de fierté d’être votre ministre.

Je veux vous remercier pour ces présentations très dynamiques qui m’ont été faites aujourd’hui, et les échanges que j’ai déjà pu avoir avec certains d’entre vous ; ils se poursuivront dans un instant. Cela fait longtemps que je sais tout le rôle que vous jouez, au cœur de nos forces, pour rendre possibles leurs engagements. En Afghanistan, puis au Mali et en Centrafrique, ailleurs encore, notamment au Liban, j’ai vu combien le Train, arme discrète, était une arme décisive. Je n’ai pas attendu de venir au 511e RT pour m’en rendre compte, mais vous voir à la manœuvre, vous entendre, passer un peu de temps avec vous, m’en convainc encore plus.

Je voudrais donc commencer par vous féliciter. Les logisticiens effectuent un travail d’autant plus remarquable qu’il est souvent dans l’ombre, et je voudrais pour ma part aujourd’hui les placer dans la lumière.

Le général Eisenhower disait : « Pas de tactique sans logistique », ajoutant que lorsque la logistique dit non, c’est elle qui a raison et c’est le plan qu’il faut changer. Ce principe, éprouvé de longue date par nos armées, trouve de nouveau à s’illustrer au Sahel, où votre régiment se distingue depuis les premières heures de l’opération Serval. Pour cette entrée de théâtre et cet engagement dans la durée, l’étendard de votre régiment a d’ailleurs été décoré de la croix de la valeur militaire avec étoile de bronze. Vous continuez d’être intensément engagé dans cette région, désormais au sein de l’opération Barkhane, où vous avez armé le bataillon logistique Bourgogne de janvier à la fin du mois de mai 2016.

Je voudrais souligner qu’aucun des succès de nos armées ne serait possible sans la logistique remarquable qui permet à nos forces d’opérer malgré les aléas climatiques et la rudesse du milieu. C’est notamment à cette mission vitale que vous vous consacrez, vous soldats du 511ème régiment du train. Sur la Transsaharienne, le long des pistes, c’est la voie sacrée du désert que vous parcourez inlassablement, pour ravitailler nos postes en vivres, en eau, en armement, en médicaments. Je l’ai dit lundi devant les industriels de la Défense lors du Salon Eurosatory et je veux le dire à nouveau devant vous et les élus présents : ce sont d’abord vos savoir-faire opérationnels et votre professionnalisme qui rendent possible la projection de nos forces. Les conditions éprouvantes des régions où nous sommes déployés, la chaleur, la sécheresse, sont une école de l’humilité, où l’on apprend à valoriser le moindre camion, véhicule de transport logistique, de dépannage ou la moindre citerne. Vous êtes ainsi fidèles à la mémoire de vos anciens des troupes d’Afrique, dont vous portez avec fierté la ceinture de tradition. Et j’ai conscience que les unités logistiques de nos forces armées payent un lourd tribut, depuis notre engagement en Afghanistan, au succès des armes de la France.

Par vos missions, vous êtes en fait vraiment au cœur de tous les théâtres. Présent en Afghanistan d’avril à octobre 2011, vous avez armé le bataillon logistique Pamir. Pour le succès de ce déploiement, l’étendard de votre régiment est alors décoré de la croix de la valeur militaire avec palme.

Depuis 2011, votre régiment a projeté régulièrement des détachements en Côte d’Ivoire, en Centrafrique, au Tchad, ou encore au Liban. J’ai déjà parlé de l’opération Serval où, de janvier à juin 2013, vous avez été à l’avant des convois pour ouvrir la route à nos forces et les ravitailler.

Je n’oublie pas votre participation à l’opération Sentinelle. Sur le territoire national comme à l’étranger, c’est une même armée qui assure au plus loin comme au plus proche la défense et la sécurité de notre pays et de nos concitoyens.

Dans ces différents engagements, comme dans ceux qui vous attendent, les missions que vous êtes conduits à réaliser sont sans doute plus difficiles que par le passé. Dans les missions de gestion de crise en particulier, la logistique est confrontée à de nouveaux défis. Ce sont d’abord des engagements qui peuvent durer longtemps, et semaine après semaine, mois après mois, il faut pouvoir acheminer le ravitaillement en eau, nourriture, munitions et carburant, sans le moindre relâchement. Il faut le faire avec parfois des élongations très importantes – je pense évidemment au Sahel, mais aussi à la Centrafrique –, sur des terrains particulièrement difficiles.

Il faut faire enfin face à une menace permanente. En cela, vous êtes bien des combattants à part entière, et l’exercice de tir AZUR auquel j’ai assisté l’a démontré de façon indiscutable. Mais vous êtes aussi confrontés à la menace emblématique de ces conflits, l’IED ; elle vous concerne tout particulièrement, comme la mort de vos trois camarades nous l’a tristement rappelée. Et pourtant, vous ne cessez d’aller de l’avant. C’est tout le sens de votre devise, belle et forte : « Passe toujours ». Elle résonne comme une exigence, et je sais que vous avez tous à cœur de l’honorer.

C’est donc avec fierté que je vous rends visite aujourd’hui, pour mieux comprendre vos missions et échanger sur tous les sujets qui vous intéressent. Être parmi vous, cela me renvoie aussi à ma jeunesse. C’est une anecdote que j’ai plaisir à partager ici : peu le savent, mais c’est dans l’arme du Train que j’ai effectué mon service militaire. En un sens, c’est à votre place que j’ai découvert nos armées, et je suis donc heureux de retrouver à vos côtés ce qui fait la singularité des savoir-faire de l’arme du Train.

Pour relever ces défis, j’ai toute confiance en vous – et ce que vous m’avez montré aujourd’hui me conforte dans ce sens. Mais ma démarche, c’est aussi de m’engager concrètement pour que vous soyez pleinement capables de réaliser vos missions. C’est le sens de la livraison de nouveaux matériels que votre régiment a reçu et de l’effort de rénovation du parc que j’ai engagé. Je pense notamment aux motos Yamaha de l’escadron de circulation et d’escorte, ou encore aux porteurs polyvalents logistiques (PPLOG) de l’escadron de transport. Pour ces derniers matériels, votre régiment a d’ailleurs acquis une véritable expertise, puisqu’il a été le centre de formation pour l’ensemble des conducteurs.

Je sais que votre projection à l’étranger est particulièrement intense depuis 2015. Elle est à la mesure de l’engagement de nos forces dans un environnement géopolitique très lourd de menaces, vous le savez. C’est dans ce contexte que nous avons engagé la monté en puissance de la FOT, et vous participez directement à cet effort de recrutement et de formation. C’est aussi dans un même but d’efficacité que sera mis en œuvre dans quinze jours une phase essentielle du nouveau plan de l’armée de terre, « Au contact », qui verra notamment la création du « commandement de la logistique. »

La Nation compte sur vous, et vous faîtes son admiration. Ministre de la Défense, dans les épreuves comme dans les succès, je suis à vos côtés et j’ai toute confiance en vous pour les combats qui vous attendent et qui nous attendent.

Vive l’arme du Train
Vive la République
Vive la France
 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact