Une Américaine à Paris : Laura Bush, Ambassadeur de charme

Les États-Unis vont redevenir « un participant plein, actif et enthousiaste » de l’UNESCO. Annoncée le 12 septembre dernier à la tribune des Nations unies par le président George W. Bush, cette réintégration, après dix-sept années d’absence, a été scellée hier officiellement par la Première dame des États-Unis d’Amérique.

030929 87a2
Accueillie à l’Élysée par le président Chirac – Photo © E-S

En visite à Paris, Laura Welsh Bush, la 43e First Lady effectuait ainsi seule son troisième voyage à l’étranger. Mission réussie pour cet ambassadeur de charme, qui a su « montrer un autre visage de l’Amérique, celui de l’ouverture et de la compassion » comme le souligne le Figaro « au lieu de l’image de puissance et de détermination guerrière projetée par Washington ». Après avoir été reçue à l’Élysée par le président Chirac, elle a bien voulu accorder un entretien exclusif à Christian Malar, Rédacteur-en-Chef à France 3. Entretien réalisé à Paris le 29 septembre 2003 à la résidence de l’Ambassadeur. L’extrait ci-dessous a été diffusé dans le 19/20 du 29 septembre 2003 présenté par Élise Lucet. Images: Nathalie Berthier. (Courtoisie Christian Malar ©).

030929 07a2
Élise Lucet, rédactrice en Chef, France 3 – Photo © E-S

Élise Lucet: Une Américaine à Paris. Laura Bush était reçue ce matin à l’Élysée. L’épouse du président américain était cet après-midi au siège de l’UNESCO, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture au sein de laquelle les États-Unis ont décidé de revenir et cela après dix huit ans d’absence.

Laura Bush qui s’est confiée à Christian Malar et Nathalie Berthier ce matin. La Première dame des États-Unis revient sur les liens historiques qui unissent la France à son pays, sans pour autant nier les dissensions actuelles sur l’Irak.

030929 08a2
Madame Laura Bush, Première dame des États-Unis – Photo © E-S

Laura Bush: Même si nous avons des dissensions sur certains points, je pense que nous serons toujours amis et j’espère que les États-Unis pourront toujours compter sur l’amitié des Français.

photo 044a2

Christian Malar: Vous venez de rencontrer le président Chirac. Avez-vous partagé avec lui vos sentiments, votre point de vue sur ces divergences de vue sur l’Irak avec votre époux ?

photo 057a2

Laura Bush: Nous avons surtout parlé de la façon de tirer un trait sur nos dissensions et d’aller de l’avant dans l’esprit d’amitié que la France et les États-Unis ont toujours eu. Je sais que mon époux et le président Chirac ont eu une discussion très directe dans le cadre de l’Assemblée générale des nations unies. Mais je dois dire que l’amitié de la France reste importante pour tous les Américains.

photo 054a2

Christian Malar: Pensez-vous que l’opinion publique américaine n’aime plus les Français ?

photo 090a2

Laura Bush: Je ne dirais pas cela du tout. Je crois que les Américains se sont sentis blessés parce qu’ils souhaitaient que la France soit à leurs côtés. Il n’y a pas eu de dédain américain, mais plutôt une déception. Ils veulent que l’amitié avec la France soit une amitié forte qui nous permette de rester ensemble.

Lire également:

  • First Lady Laura Bush Says U.S. Is Proud to Rejoin UNESCO
  • U.S. Returning with Energy, Talent and Creativity to UNESCO Says Laura Bush
  • Les USA réintègrent l’UNESCO après 19 ans d’absence