Des sous-marins français vendus à l’Australie

Mardi 20 décembre 2016, la France et l’Australie signent l’accord cadre relatif à la coopération sur le programme des futurs sous-marins australiens.

La ministre de la Défense du Commonwealth d’Australie, Marise Payne, et le ministre de la Défense de la République française, Jean-Yves Le Drian, se félicitent de la signature de l’accord concernant le programme. Cet accord fixe le cadre des relations entre les gouvernements français et australien nécessaire au développement de la future flotte de sous-marins de la marine australienne.

« Cet accord historique consacre l’importance et la profondeur des relations de Défense entre la France et l’Australie et constitue une avancée majeure pour le programme des futurs sous-marins », a déclaré Marise Payne.

La ministre de la Défense du Commonwealth d’Australie, Marise Payne, et le ministre de la Défense de la République française, Jean-Yves Le Drian, se félicitent de la signature de l’accord concernant le programme des futurs sous-marins australiens.

« Cet accord constitue un jalon important dans l’approfondissement de notre relation bilatérale » Photo DICOD

Le Livre blanc australien 2016 sur la Défense a identifié le besoin d’une nouvelle flotte de sous-marins très sophistiqués qui permettent d’assurer une supériorité régionale. Cette flotte sera, avec le soutien de la France, construite en Australie. L’accord signé, mardi 20 décembre 2016, permettra à la France de transférer des savoir-faire, des connaissances et des technologies de pointe au gouvernement et à l’industrie australiens pour leur permettre d’atteindre et de soutenir une capacité sous-marine souveraine.

Soutenant le partenariat de long terme ente l’Australie et DCNS pour la conception et la construction des futurs sous-marins, l’accord reconnaît l’importance d’optimiser l’implication de l’industrie australienne dans le programme des futurs sous-marins, incluant l’approfondissement des partenariats entre les fournisseurs de défense français et australiens. Cela entraînera en Australie de l’innovation, la création d’emplois et une dynamique de croissance.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a déclaré que la France s’était engagée auprès de l’Australie pour réaliser une capacité sous-marine souveraine, qui lui assure une supériorité régionale : « Je suis heureux de signer cet accord et remercie l’Australie pour avoir organisé cet évènement historique. »

Jean-Yves Le Drian a souligné que l’accord renforcera aussi plus largement les relations entre l’Australie et la France. « Cet accord constitue un jalon important dans l’approfondissement de notre relation bilatérale, notamment dans les domaines de la coopération opérationnelle entre nos deux marines ou ceux dans les investissements dans l’innovation et la technologie. Pendant mon séjour à Sydney, j’ai visité le bâtiment multi-missions D’Entrecasteaux qui a été déployé cette année à Nouméa. Sa présence à Sydney est le témoignage de la vitalité de notre coopération opérationnelle. »

Cet accord sera rendu public conformément aux processus de ratification des deux pays.

Source : DiCOD