Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

La nécessaire cohésion franco-allemande

La nécessaire cohésion franco-allemande

Tribune du président de la République, M. Jacques Chirac publiée simultanément en français dans Libération et en allemand dans le "Berliner Zeitung. Paris, le 22 janvier 2003. Source: site Internet de la présidence de la République.

Quarante ans, jour pour jour, après la signature du Traité de l'Elysée qui a scellé la réconciliation franco-allemande, nous accomplissons ensemble un nouveau pas, historique, sur le chemin tracé par le chancelier Adenauer et le général de Gaulle. Nous voulons aujourd'hui retrouver l'élan donné par ces deux hommes qui, après avoir vécu eux-mêmes deux guerres acharnées, ont décidé de construire la paix.

Nos deux gouvernements tiennent ce matin à Paris un Conseil des ministres commun pour marquer la force de cette union. La déclaration adoptée à l'occasion de ce quarantième anniversaire témoigne de notre vision partagée de l'avenir de l'Europe et de notre engagement en faveur d'une Union plus forte, plus démocratique et plus solidaire.

Parce que nous avons su, à partir de positions souvent différentes, aller l'un vers l'autre, nous avons constitué une force d'entraînement inégalée pour l'Europe et qui lui a fait franchir des étapes décisives:

  • la liberté de circulation des Européens dans un espace commun créé par les accords de Schengen;
  • la liberté des échanges dans un grand marché unique;
  • la naissance de l'Europe de la défense, et enfin
  • notre monnaie, l'euro.

Au moment où l'Europe s'élargit et se recompose, ce moteur franco-allemand est plus que jamais nécessaire, et c'est pourquoi nous avons décidé de donner un nouveau souffle au pacte fondateur entre nos deux pays.

Ainsi, nous travaillons ensemble pour doter l'Europe d'une Constitution et des institutions dont elle a besoin pour faire face au défi de l'élargissement. Tel est le sens de la contribution que le chancelier et moi-même avons transmis à la Convention: donner davantage de visibilité au Conseil européen grâce à la continuité et à la stabilité de sa présidence; conforter parallèlement l'autorité de la Commission, qui doit incarner l'intérêt général européen, grâce à l'élection de son président par le Parlement européen.

Ce cadre institutionnel, qui s'appuie sur une légitimité renforcée, nous permettra d'être plus efficaces et plus ambitieux dans la réalisation des objectifs que nous assignons à l'Union européenne: assurer notre sécurité, promouvoir la défense de nos intérêts et de nos valeurs démocratiques, donner à l'Europe toute sa place dans le règlement des affaires du monde.

Notre ambition de mettre la puissance de l'Europe au service de la paix détermine notre action en Afghanistan ou dans la crise iraquienne. Nos valeurs humanistes dictent notre approche commune face aux défis de la bioéthique. Notre sens des responsabilités à l'égard des générations futures nous amène à militer pour le développement durable et une solidarité accrue envers les pays du Sud.

Une vraie volonté d'agir ensemble unit nos deux pays. Tous les Européens ont pu en constater, au cours des derniers mois, la réalité et l'efficacité. Lorsque Berlin et Paris se mettent d'accord, l'Europe peut avancer; s'il y a divergence, l'Europe marque le pas.

La nécessaire cohésion des démarches de la France et de l'Allemagne dans l'entreprise européenne implique évidemment que nous établissions entre nos deux gouvernements une concertation de plus en plus étroite. C'est pourquoi, des deux côtés, un Secrétaire général pour la coopération franco-allemande, assisté d'un adjoint de l'autre pays, donnera les impulsions, préparera les décisions et veillera à leur exécution.

Cette nouvelle étape de la relation franco-allemande n'est pas seulement l'affaire des gouvernements. Elle doit être portée et partagée par tous. La construction européenne ne trouvera son aboutissement que si elle parvient à réaliser sur notre continent une véritable union de droit, de sécurité et de liberté. C'est naturellement à nos Parlements qu'il appartiendra de s'impliquer et de traduire davantage dans ces domaines les aspirations de nos citoyens. La réunion, cet après-midi à Versailles, des députés allemands et français revêt en ce sens une grande importance historique et politique.

Il nous faut identifier et éliminer entre nous toutes les dernières barrières qui font obstacle au rapprochement de nos peuples.

Au cours du Conseil des ministres de ce matin, des directives sont données à tous les membres concernés des deux gouvernements pour que soient prises les mesures et développés les projets qui permettent aux femmes et aux hommes de nos deux pays de se sentir plus proches, d'entreprendre ensemble, de se connaître mieux.

Cette meilleure connaissance de l'autre passera nécessairement par un effort conjoint pour rapprocher nos systèmes d'éducation et améliorer en particulier l'enseignement de nos langues. Notre objectif est que tous les enfants, au sein de l'Union, puissent maîtriser deux langues étrangères européennes. Il faut aussi des réformes pour rendre plus facile l'étude, l'exercice d'une profession, la fondation d'une famille dans le pays voisin, pour faciliter la vie de toutes celles et de tous ceux qui partagent leur existence entre les deux rives du Rhin.

Ce 22 janvier ne marque pas seulement, quarante ans après, notre attachement à la relation franco-allemande. Il souligne son actualité au service de l'Europe. Cette responsabilité, que j'ai le privilège de partager avec le chancelier Schröder, dans la continuité de ceux qui nous ont précédés, est pour nous, comme elle l'était pour eux, une ardente obligation. Elle est établie sur une relation d'estime et d'amitié personnelle à laquelle je suis attaché. J'ai confiance dans l'avenir de l'Europe, parce que j'ai confiance dans la solidité de la relation franco-allemande./.

 

Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact