Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Guerre du Golfe: le quitte ou double

Guerre du Golfe: le quitte ou double

Par Christian Malar (*)

La question est sur toutes les lèvres depuis plusieurs mois: "Quelles pourraient être les conséquences d'une nouvelle guerre du Golfe sur les affaires politico-économiques de la planète ?" Infime est le nombre de ceux qui pensent aujourd'hui que la guerre voulue par George W. Bush contre le régime irakien puisse être évitée. Même au nom de la dissuasion, et malgré les quelques propos plus apaisants qu'il a pu tenir en début d'année dans son ranch de Crawford, au Texas, on voit mal le président américain renoncer à ses objectifs, après avoir déployé une véritable armada dans la région du Golfe.

G.W. Bush joue à quitte ou double: s'il gagne cette guerre rapidement et se débarrasse de Saddam Hussein, ce qui arrangerait de nombreux chefs d'États arabes en dépit de leurs réticences officielles, les bénéfices politiques, économiques, pétroliers, pourraient être substantiels pour de nombreux pays. En revanche, s'il rate son coup, les conséquences politiques et économiques pourraient être dommageables à l'échelle mondiale.

  • En Méditerranée, les pays liés aux États-Unis en matière de sécurité et de Défense sont sur le qui-vive

Durant ces derniers mois, la montée de l'antiaméricanisme à travers le monde, en particulier dans le monde musulman, n'a fait que s'accroître. Partout ou presque, l'Administration Bush est perçue comme arrogante, méprisante et agressive. Elle est accusée de pratiquer une politique impérialiste au nom de ses propres intérêts stratégiques.

L'Amérique et le Monde arabe se comprennent de moins en moins ou peut-être même ne se sont-ils jamais compris. Selon le Pew Research Center de Washington, un véritable sentiment de haine vis-à-vis des Etats-Unis s'est développé au Proche- Orient, au Maghreb et en Asie centrale. En Égypte et au Pakistan, par exemple, 69 % des personnes interrogées se déclarent aujourd'hui hostiles à l'Amérique.

Les craintes d'une recrudescence des actes terroristes anti-américains et anti-israéliens cheminent dans tous les esprits ainsi que celles de la fragilisation d'un certain nombre de régimes arabes liés aux États-Unis.

Arabes et Européens pensent que. l'Irak ne menace pas réellement la stabilité régionale et la paix mondiale et que G.W. Bush ferait mieux de se concentrer sur le conflit israélo-palestinien générateur de crises plus graves encore.

L'Agence de notation financière internationale Standard and Poors, spécialisée dans les dettes de chaque pays de la planète, affirmait le 3 janvier dernier

"Une invasion américaine de l'Irak mettra à l'épreuve les États du Golfe, la Jordanie, Israël, la Turquie et les pays du Maghreb. Certains pays pourront être le théâtre d'émeutes et les capitaux fuiront Israël et de nombreux pays arabes."

On comprend, aujourd'hui, qu'en Méditerranée des pays liés aux États-Unis en matière de sécurité et de Défense soient sur le qui-vive. Le sous-secrétaire d'État américain aux affaires du Proche-Orient et d'Afrique du Nord, William Burns, précisait récemment le renforcement de la coopération sécuritaire entre les États-Unis et ces pays.

C'est dans ce contexte que l'administration Bush vient de livrer au gouvernement algérien des hélicoptères d'attaque qui lui permettront d'intensifier sa lutte contre les islamistes. Au Maroc, l'Amérique veille aussi au grain après l'inquiétante poussée des islamistes aux dernières élections législatives.

Reste que l'ultime question qui se pose aujourd'hui porte sur les éventuels risques d'une crise, voire d'une récession économique mondiale en cas de nouvelle guerre. En 1974, après la Guerre du Yom Kippour, en 1979, après l'invasion de l'Iran par l'Irak et en 1990, après l'invasion du Koweït par l'Irak, les prix du pétrole ont flambé. La récession a même suivi après les deux premières guerres citées.

Aujourd'hui, dans le pire des cas envisagés, par le Centre d'études internationales stratégiques de Washington, proche des centres de décisions politiques, c'est-à-dire celui d'une guerre longue, avec de nombreux dégâts collatéraux et des installations pétrolières du Moyen-Orient sérieusement endommagées, le prix du baril de pétrole, qui avoisinait en janvier 31 dollars, pourrait atteindre 80 dollars. La récession toucherait alors le monde entier.

(*) Spécialiste du monde arabo-musulman, Christian Malar est Rédacteur-en-Chef et éditorialiste à France 3. Cette tribune libre a été publiée dans le numéro de février 2003 d'Arabies & Trends. Elle est reproduite ici avec l'aimable autorisation de son directeur, notre confrère Julien Hawary. Arabies & Trends compte parmi les magazines internationaux influents au Moyen et Proche-Orient consacré aux affaires arabes. Arabies est publié en français, Trends en anglais et touchent tous les pays de la région du Golfe arabo-persique.

 

Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact