Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Un message clair et fort au monde

Un message clair et fort au monde

Tribune du ministre français de la défense, madame Michèle Alliot-Marie, dans la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Paris, le 28 avril 2004. Sources: Traduction DICoD Paris et FAZ.

Premier mai 2004: dix pays d'Europe de l'Est et du Sud prennent place aux côtés des quinze membres de l'Union européenne. Bienvenue à chacun. Nous voici vingt-cinq engagés dans cette exceptionnelle construction de l'Europe. Il faudra que passe le temps pour savoir si cette journée sera qualifiée de "historique" et apprise comme telle dans les manuels d'école des générations futures. L'évident pour chacun de nous, citoyens et responsables politiques d'Europe, c'est que ce premier mai 2004 restera avec l'élargissement de l'Union européenne porteur d'un message fort et clair pour tous les peuples de la planète.

  • Qui sont-ils, ces dix États qui viennent s'asseoir autour de la table commune ?

A l'exception de Chypre et de Malte, huit rescapés qui n'ont commencé à recouvrer la liberté qu'après la chute du mur de Berlin. En quinze ans, ces pays ont refondé la démocratie, reconstruit et modernisé leurs économies, relancé leurs systèmes scolaires, retrouvé et appris à aimer leur culture propre, remis l'homme, l'humain, au centre de leurs valeurs philosophiques et politiques. En quinze années à peine, ces nations se sont relevées et sont venues, à marche forcée, sans ménager leurs efforts, nous rejoindre, nous leurs frères européens dont ils avaient été abusivement séparés par le cours de l'Histoire et la folie des dictatures. Jamais, je dis bien jamais, on ne trouvera dans toute l'épopée de l'humanité une transition aussi profonde, menée si vite et si sereinement, sans drames majeurs, sans déchirements, sans guerre, sans morts.

Bien sûr, il a fallu mener des négociations techniques pour l'adhésion de ces nouveaux arrivants. Nous nous sommes parfois arrêtés à des détails qui peuvent sembler secondaires : telle production agricole, telle concurrence commerciale, telle harmonisation du Droit, etc. On peut y voir un travers de l'Union européenne qui réduirait son action à des marchandages de bouts de chandelle. En réalité, c'est le prix à payer, la condition normale, pour que l'Union se bâtisse sur des bases saines et solides.

L'Union européenne se distingue par une autre dimension historique qui elle aussi, sans cesse présente à nos esprits, doit nourrir notre manière de voir le monde. De l'Imperium de la Rome antique aux annexions de peuplades lointaines par les Tsars de Russie, de l'empire ottoman à la guerre de sécession américaine, jamais une telle union de peuples ne s'était bâtie dans la paix et l'harmonie. Partout il y avait eu des guerres, des massacres, la volonté du plus fort imposée au perdant du conflit. Pour avoir, dans les siècles passés, connu l'horreur au plus profond d'elle-même et pour savoir à quel point la violence est vaine dans les relations internationales, l'Europe est une construction unique, fondée sur le dialogue et le respect de l'autre.

Le Traité de Rome, signé ce 25 mars 1957, aurait pu n'être qu'un Traité de plus dans l'histoire d'un continent qui en comptait déjà tant, l'un de ces accords que l'on s'empresse de déchirer quand le nationalisme et les intérêts particuliers dictent aux peuples leurs pulsions belliqueuses. Ce jour-là, les 6 précurseurs des 25 de maintenant bannissaient la guerre de leurs relations de voisinage.

  • Aujourd'hui, l'Europe est en paix avec elle même.

L'Europe n'est en guerre contre personne. L'Europe n'a aucune convoitise à l'égard de telle ou telle région du monde. Aussi longtemps que la paix et la dignité de l'homme sont préservées, l'Europe n'entend pas faire prévaloir sa vision ou ses croyances aux autres peuples de la Terre : c'est de la confrontation sereine des idées, et non de la violence, que naît le progrès.

Ce message européen de paix est d'autant plus crédible que les 25 membres de l'Union ont entrepris de structurer et de rendre plus efficace leur outil commun de défense, montrant ainsi qu'ils restent conscients des risques du monde contemporain. Aux menaces du terrorisme et du fanatisme, l'Europe apporte aujourd'hui une réponse ferme et claire, soutenue par chacun des 25. Aux crises locales et régionales qui secouent certains pays en développement, l'Europe fournit, et fournira de plus en plus, les forces d'interposition et de stabilisation qui seules peuvent ramener la paix et le dialogue. Aux conflits plus profonds, dont l'issue tarde à apparaître tant elle semble impossible, l'Europe, dans le concert des nations et sous l'égide de l'ONU, ne manquera pas d'assumer ses responsabilités.

Nous devons nous mettre en mesure de défendre nos ressortissants, nos intérêts et nos valeurs à l'extérieur, le cas échéant par des moyens militaires. C'est l'ambition de l'Europe de la Défense.

L'Europe des 25 doit être heureuse et fière de constater que son premier "produit d'exportation" n'est autre qu'un message universel de paix et de fraternité.


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact