Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Culture : savoir se situer

Culture : savoir se situer

Par l'Amiral Guy Labouérie, membre de l'Académie de Marine (1). Brest, le 22 janvier 2005.

Le vice-amiral d'escadre Guy Labouérie (2S) a quitté la Marine Nationale en 1992 après 39 ans de service actif. Il est membre de l'Académie de Marine. Photo © Françoise Labouérie (Mai 2005).

Mot à succès pour les “intellectuels” français autoproclamés qui ne cessent d’en enrichir l’approche, il est préférable de faire appel à un homme de “terrain”, un grand géographe, André Siegfried pour en parler. Pour lui “la culture, c’est savoir se situer” dans sa personne, son milieu, familial, professionnel, national, son histoire, sa géographie physique et humaine... Aussi rencontre-t-on des personnes cultivées dans toutes les couches de la société, et des personnalités incultes jusque chez les plus hauts responsables de l’État où le discours, le diplôme et la technique assaisonnée de fiches de bibliothécaires, leur tiennent lieu d’ersatz.

Pour se situer, comme pour les marins sur l’Océan, il faut disposer “d’amers” ou critères et repères de positionnements hors desquels on erre au milieu des dangers. Il en est de même pour une société où c’est seulement sur l’adhésion de l’ensemble des citoyens à ces critères que peut se faire une unité tournée vers l’avenir. Simples autrefois dans le cas d’un pays comme le nôtre ces critères, par exemple droit du sol pour la nationalité, sont désormais très complexes car le système binaire de pensée “nous-les autres” s’appuyant sur notre histoire n’a plus cours sur une planète fermée où l’émiettement et l’hétérogénéité internes et externes sont généraux dans toutes les dimensions, le défi le plus crucial étant de faire face à cette hétérogénéité qui bouscule nos habitudes, certitudes et conforts. C’est aux philosophes, historiens et politiques de répondre et nous indiquer ce qui dans notre passé, notre histoire, et l’évolution du monde... peut nous donner les éléments de la véritable culture à partir desquels nous pourrons bâtir visions et projets personnels et collectifs. Or ils sont étrangement muets, la plupart se contentant de discours sur l’économique et le social.

  • Il y manque l’essentiel, ce qui permettrait de répondre à la quadruple question, fondamentale, qui suis-je? dans quel monde? pour quoi faire? avec qui?

Nous avons tous à y répondre en commençant par l’École, en tout pays, où il n’est plus acceptable que matières, programmes et formations des maîtres soient “pensées” et décidées sur de vieilles lunes idéologisées qui ne répondent en rien à l’hétérogénéité de nos populations comme aux données d’ensemble du XXIème siècle. Cette école n’est pas la seule à avoir failli, ce sont l’ensemble des citoyens et des parents qui, préférant l’immédiat et le superficiel, ont refusé et enterré un passé jugé détestable, depuis plus de cent ans pour beaucoup, de deux cents pour les autres, sans percevoir autrement que dans le domaine matériel ce que cela signifiait et ce qui advenait par ailleurs.

Ce faisant, nous nous sommes coupés de notre identité et mis en situation d’infériorité pour comprendre la profonde mutation de notre planète sous le double impact d’une modification radicale du Temps et de l’Espace et celle des rapports de la Loi et de la Science. Seuls ceux qui feront le “saut intellectuel et spirituel” correspondant à cette mutation pourront répondre de façon satisfaisante aux défis proposés et le cas échéant enseigner et dynamiser les autres. “Notre pays stagne, c’est ennuyeux... de plus il s’en fout c’est grave” a écrit récemment Jacques Julliard. C’est tragique et nous sommes tous concernés particulièrement ceux qui, à un titre ou un autre, sont en charge du pays, de ses entreprises, de ses syndicats, de ses administrations, de ses enfants.

Les signaux d’alerte n’ont pas manqué pourtant depuis Paul Valéry!

  • Alors que fait-on? On continue nos petites manifestations égoïstes sans avenir, nos discours éculés et notre confortable insouciance avec nos droits acquis! ou bien nous réagissons?

A défaut, nous continuerons à régresser au lieu de nous affronter à la construction d’une Europe introuvable pour le moment dans un monde de plus en plus difficile, situation dont nous pouvons trouver des précédents, toutes choses égales par ailleurs, dans la longue histoire des hommes qui nous ont précédés et dont nous avons hérité, non seulement dans notre propre histoire, mais aussi chez nos très grands Anciens, les Grecs, (pardon! madame Desroches-Noblecourt qui leur préférez les Égyptiens!), les Chinois ou les Hébreux qui ont beaucoup à nous apporter dans notre réflexion et nos actions, car ils ont tous trois vécu, chacun à leur époque, dans des espaces hétérogènes fermés.

On peut toujours rêver.

Guy Labouérie

(1) L'Académie de Marine a été fondée en 1752. Dissoute comme toute ses consoeurs pendant la Révolution, elle n'a été réactivée qu'en 1921. Son siège est à Paris.

Lire également du même auteur:

 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact