Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Le Tsunami nous oblige à reconsidérer de fond en comble notre coopération au développement

Le Tsunami nous oblige à reconsidérer de fond en comble notre coopération au développement

Discours prononcé par M. Horst Köhler, Président de la République fédérale d'Allemagne, le 12 janvier 2005, à l'occasion de la réception de Nouvel An donnée en l'honneur du Corps diplomatique au Château de Charlottenburg. Source: CIDAL, Paris.

Je vous souhaite cordialement la bienvenue ici au Château de Charlottenburg.

Monseigneur, je vous remercie vivement de vos aimables paroles et de vos bons voeux de Nouvel An.

Cette réception est différente de celles des autres années. En effet, nous sommes tous encore sous le choc des terribles images du raz de marée qui a engendré la mort, la souffrance et les destructions pour les populations d'Asie du Sud. Cette catastrophe a fait d'innombrables victimes. Des régions entières ont été dévastées. Des millions de personnes ont tout perdu. Les éléments se sont déchaînés et abattus sur nous de façon inattendue. Nous avons dû nous rendre à l'évidence que l'homme n'est pas le maître du monde et qu'il faut respecter la nature.

Cette catastrophe unit dans la souffrance les habitants de la région et leurs hôtes. Parmi les victimes, il y a de nombreux Allemands et beaucoup de ressortissants des pays européens voisins. Nous portons le deuil des victimes du monde entier et nous partageons la douleur de ceux qui ont perdu des membres de leur famille ou qui continuent de trembler pour eux parce qu'ils ignorent ce qu'ils sont devenus.

Je vous invite à faire une minute de silence.
Je vous remercie.

Cette catastrophe nous montre que nous vivons dans un monde seul et unique et, partout dans ce monde, les hommes et les femmes se serrent les coudes.

Je suis heureux que les Allemands partagent eux aussi ce sentiment. La solidarité qui se manifeste dans la générosité de nos concitoyens et des populations du monde entier est sans précédent. Nous pouvons tous y voir un signe encourageant. Nos concitoyens savent qu'ils n'ont pas le droit d'abandonner les populations d'Asie. Ils savent qu'habitant tous la même planète, nous sommes tributaires les uns des autres.

Les hommes politiques, eux aussi, doivent agir avec détermination et en unissant leurs efforts. Il n'y a que la communauté internationale, dans son entité, qui soit capable de tirer les leçons de cette catastrophe. L'Allemagne, animée d'un sentiment de profonde solidarité, est prête à se mobiliser.

En premier lieu, il s'agit de fournir de l'aide humanitaire, de sauver des vies, d'atténuer la souffrance et d'aider les victimes sans entraves bureaucratiques.

  • À moyen terme, la priorité revient à la reconstruction.

À long terme, cette catastrophe réveille notre conscience et nous exhorte à reconsidérer de fond en comble notre coopération au développement. Cette année, nous évaluerons les progrès réalisés dans la mise en oeuvre des objectifs du Millénaire formulés en l'an 2000. Malgré les résultats positifs enregistrés, certains déficits apparaissent déjà. Je souhaite que la solidarité qui nous anime aujourd'hui nous rappelle la grande importance que revêt pour nous tous la lutte contre la pauvreté à l'échelle mondiale. Quand trouverons-nous la force, si ce n'est aujourd'hui face à cette catastrophe, de sortir des sentiers battus et de nous défaire de nos vieilles erreurs ? Quand commencerons-nous à comprendre, si ce n'est aujourd'hui, que notre action s'inscrit dans une politique intérieure à l'échelle mondiale ? Oui, nous devons apporter de l'aide, pas seulement aujourd'hui, mais aussi à long terme et de manière durable.

En dépit de cette terrible catastrophe, l'année 2005 peut prendre un tournant positif si nous comprenons que nos efforts pour surmonter ce cataclysme sans précédent ne sont qu'un premier pas dans la réalisation des objectifs de la Déclaration du Millénaire auxquels ont souscrit tous les chefs d'État et de gouvernement.

Devant l'horreur de cette catastrophe, nous ne devons pas oublier la détresse et la pauvreté qui règnent en Afrique. Mon premier grand voyage à l'étranger m'a conduit au mois de décembre en Sierra Leone, au Bénin, en Éthiopie et à Djibouti. J'ai vu dans ces pays beaucoup de signes d'espoir. La conscience du fait que les pays d'Afrique doivent prendre leur destin en main et que l'État de droit ainsi que des institutions performantes sont les préalables du développe­ment économique est beaucoup plus répandue aujourd'hui. L'engagement dont font preuve certains groupes de la société civile et surtout les femmes m'a renforcé dans la conviction que l'Afrique se développe d'une manière positive. Il faut qu'elle trouve la place qui lui revient dans le monde, en tant que partenaire au même titre que les autres, au sein d'une communauté dont les membres dépendent les uns des autres et qui se complètent et s'enrichissent mutuellement.

Face à la détresse des populations au bord de l'océan Indien, en Afrique ou dans certaines régions d'Amérique latine, chacun comprend combien l'Europe se trouve dans une position favorable. En accueillant dix nouveaux États membres au sein de l'Union européenne, l'Europe a mis fin à sa partition. C'est un événement historique dont nous nous réjouissons beaucoup nous, Allemands.

Désormais, nous devrions tous nous investir en faveur d'une ratification rapide de la constitution européenne. Et j'ai l'intention de m'engager personnellement, moi aussi, afin que les rencontres humaines fassent naître la conscience d'une identité européenne.

Comme vous pouvez l'observer, l'Allemagne commence à bouger, elle aussi. Des changements importants ont été engagés mais nous savons bien que d'autres réformes sont nécessaires pour moderniser le système fédéral, les régimes de sécurité sociale et l'enseignement.

Ces jours derniers, les Allemands ont fait preuve d'une immense solidarité, au grand étonnement de beaucoup de personnes. Dans l'ensemble, il ne fait aucun doute pour moi, que nous parviendrons aussi à réaliser les changements qui s'imposent dans notre pays. Fort de ce sentiment, je vous promets, Mesdames et Messieurs, que l'Allemagne restera un partenaire à la fois digne de confiance et performant.

Je vous remercie de votre coopération fructueuse au cours de l'année dernière et je me réjouis à la perspective de la poursuivre. J'espère que vous vous sentez bien en Allemagne. Je vous présente ainsi qu'aux membres de votre famille tous mes voe de paix et de bonheur pour l'année nouvelle en souhaitant que Dieu vous accorde sa bénédiction.


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact