Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Algérie : l'heure de la relance économique

Algérie : l'heure de la relance économique

Interview exclusive de Son Excellence Abdelaziz Bouteflika, président de la République algérienne démocratique et populaire au magazine Arabies par Christian Malar. Courtoisie Arabies © Trends. Arabies N°214, Février 2005.

Le président Abdelaziz Bouteflika - Photo Arabies & Trends

Christian Malar: M. le Président, votre probante victoire à l’élection présidentielle d’avril dernier vous a ouvert pour cinq ans un boulevard pour répondre aux aspirations du peuple algérien en matière de réformes politiques économiques et sociales. Quelles sont vos priorités ?

Abdelaziz Bouteflika: Mes priorités découlent du programme que j’ai proposé aux Algériens en mars 2004. Il s’articule sur des objectifs dont la réalisation permettra aux pays de résorber définitivement la crise qu’il a subie au cours de la décennie écoulée. Ces objectifs, j’entends les atteindre par le parachèvement de la réconciliation nationale, le renforcement et  la modernisation de l’Etat, la poursuite de l’effort de développement  économique et social ainsi qu’une politique extérieure marquée par la constance dans la coopération et la consolidation de la paix et de la stabilité dans la région, en Afrique et dans le monde.

Il s’agit en fait de poursuivre et d’améliorer le travail accompli au cours du premier mandat.

Christian Malar: Votre politique a contribué à ramener le terrorisme à l’état résiduel. Allez-vous précisément profiter de cela pour accélérer à travers tout le pays le développement économique et social ?

Abdelaziz Bouteflika: Il est indéniable que le terrorisme a contrarié les énergies du pays, bloqué les initiatives créatrices et freiné, par voie de conséquence,  l’élan du développement économique et social pris au lendemain de l’indépendance. Avec le retour de la paix et de la stabilité, les Algériens se remettent au travail. Maints indicateurs sont au vert. La croissance est de retour. Les équilibres macroéconomiques sont satisfaisants. Le service de la dette est supportable. L’investissement progresse. La confiance s’installe. Autant de facteurs qui sont de nature à donner un coup d’accélérateur à la dynamique du développement économique et social.

Christian Malar: Quels grands projets avez-vous concrètement ?

Abdelaziz Bouteflika: Le second plan de soutien à la relance économique est en cours d’élaboration. Des arbitrages interviendront incessamment qui permettront de consolider les priorités sectorielles et d’arrêter les objectifs. Au titre de ces priorités figurent les projets structurants utiles à l’ensemble de l’activité économique, mais aussi des projets à caractère social comme ceux liés à l’habitat, l’éducation, la formation, la santé, l’eau …

Christian Malar: L’Algérie, vous le savez beaucoup mieux que moi, est un pays aux multiples richesses. Une population jeune – 70 % a moins de 30 ans – le gaz, le pétrole, l’agriculture, voire le tourisme qui, une fois développé, concurrencera sérieusement vos voisins marocains et tunisiens. Souhaitez-vous laisser votre nom dans l’histoire comme étant l’homme à l’origine de la naissance d’un futur eldorado ?

Abdelaziz Bouteflika: Je souhaite que mon pays se remette au travail afin qu’il tire le meilleur parti des potentialités dont la nature l’a gratifié. S’il y a un verdict de l’histoire, c’est à l’ensemble des Algériens qui s’appliquera. Chacun, au niveau qui est le sien et selon sa contribution, sera à l’origine de ce futur eldorado comme vous dites.

L’Algérie future sera ce que tous, conjointement et solidairement, nous  voulons en faire. Mon souhait est donc que l’on se mette collectivement
à l’œuvre.

Christian Malar: En tant que leader d’un grand pays producteur de pétrole, craignez-vous la poursuite de la flambée du prix du pétrole – plus de 50 dollars le baril ? Craignez-vous que cela conduise à une crise majeure à l’échelle mondiale et quel rôle peut jouer votre pays pour apaiser les craintes d’une crise ?

Abdelaziz Bouteflika: Le pétrole est un facteur de développement et de prospérité pour tous les pays du monde. Il doit donc permettre aux producteurs et aux consommateurs de trouver chacun son compte. La stabilité de l’économie mondiale nous concerne tous, mais une économie qui se développe selon des logiques équitables en ce que le fossé qui sépare les riches des pauvres, le Nord du Sud, les pays industrialisés et les pays en développement ne cesse de s’élargir. Il faut au contraire œuvrer à le réduire, faute de quoi la machinerie de la mondialisation finira par se
gripper. Mais d’abord, il faut commencer par asseoir la paix en résolvant les crises qui induisent l’instabilité des prix. Car la flambée des prix du pétrole ne me semble pas être une cause potentielle d’une crise majeure comme vous dites, c’est une conséquence de crises structurelles agissant sur l’équilibre politique et économique du monde. Voilà pourquoi mon pays œuvre sans cesse à l’instauration de la paix. Une fois cet objectif atteint, la question du prix du pétrole ne se posera plus dans les mêmes termes qu’aujourd’hui. Cela dit, le prix du pétrole n’est plus à 50 dollars, mais il tourne aujourd’hui autour de 40 dollars.

Christian Malar: La flambée du prix du pétrole est liée à la poursuite de la guerre en Irak. Quelle est pour vous la solution à la crise irakienne ?

Abdelaziz Bouteflika: La solution de la crise irakienne passe par la souveraineté du peuple irakien et l’unité de l’Irak. C’est aux irakiens de décider librement de leur avenir, sans ingérence extérieure autre qu’éventuellement celle de l’ONU et de l’ONU seule.

Christian Malar: Vous-même et le Président Chirac oeuvrez à l’élaboration d’un traité de réconciliation et de partenariat entre la France et l’Algérie sur le modèle du traité franco-allemand. A quand le grand moment historique franco-algérien ?

Abdelaziz Bouteflika: Nous y travaillons de part et d’autre. A présent que le processus est enclenché et bien enclenché, il sera conduit à son terme.

Lire également en page Économie:

  • Algeria : The Process of Reform

  • President Abdelaziz Bouteflika of Algeria recently discussed the future of his nation and the region.

  • Algérie: Relance économique: L’aisance illusoire de l’après-indépendance a été suivie par une lente, mais inéluctable, descente aux enfers. Aujourd’hui, le pays refait surface et son peuple reprend espoir. Par Mourad Saouli.

 

Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact