Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

L’aviation militaire : facteur de puissance, de sécurité, de souveraineté

L’aviation militaire : facteur de puissance, de sécurité, de souveraineté

Discours de Michèle Alliot-Marie, ministre français de la défense lors de la présentation annuelle des capacités de l’armée de l’air à la Base aérienne 123 Orléans-Bricy, le 22 septembre 2005.

C’est un réel plaisir d’avoir pu assister aujourd’hui pour la première fois à la présentation annuelle des capacités de l’armée de l’air.

Je sais l’importance que le général Wolsztynski accorde à cet événement de la rentrée. La présentation qui vient d’avoir lieu souligne la cohérence opérationnelle de notre composante aérienne.

Je tiens à saluer le public varié et averti qui y a assisté : auditeurs de l’IHEDN, du CHEAR, stagiaires du CID, de France et d’ailleurs, ainsi que les attachés de défense de nombreux pays étrangers.

Je remercie le commandant, les personnels de la base aérienne d’Orléans, ainsi que tous ceux qui ont pris part à l’organisation de cette manifestation, pour la qualité de leur travail et la chaleur de leur accueil.

Je veux aussi saluer les élus locaux qui nous honorent de leur présence.

Les ailes françaises sont la fierté de notre pays. Elles sont aussi, nous le voyons, un élément indispensable de notre outil de défense.

  • L’aviation militaire est un facteur de puissance, de sécurité, de souveraineté.

Notre armée de l’air le confirme chaque jour en permettant à la France de tenir ses engagements au service de nos populations et au service de la paix. Elle participe largement au développement de l’Europe de la défense.

La réactivité et l’efficacité de l’arme aérienne en fait un instrument privilégié de l’action de la France dans le monde.

Face à un environnement en constante mutation, l’armée de l’air, les présentations de cette journée l’ont souligné, est à même d’apporter des réponses aux multiples situations dans lesquelles la France engage ses armées.

  • L’armée de l’air est ainsi particulièrement active dans la lutte contre le terrorisme.

En témoigne l’actuel déploiement de 3 Mirage F1CR de reconnaissance, de 3 Mirage 2000D et de 2 Boeing C135 en Asie centrale, qui depuis le mois d’août, soutient l’action des forces engagées en Afghanistan.

Les tragiques catastrophes causées par le raz-de-marée du 26 décembre dans l’Océan Indien ou par le cyclone Katrina aux Etats-Unis ont confirmé la nécessité des moyens aériens.

Dans ces situations, la réactivité et la qualité de l’action aérienne conditionnent largement la réussite globale des différents acteurs civils et militaires engagés sur le terrain, au service des populations touchées.

La France a ainsi mobilisé ses moyens aériens, notamment pour acheminer du fret et des plongeurs-démineurs vers la Nouvelle-Orléans.

Au Tchad, ce sont des missions de sécurisation et de reconnaissance que plus de 300 de nos aviateurs effectuent, notamment dans le cadre de l’opération d’aide humanitaire au Darfour.

Pour maintenir au meilleur niveau sa réactivité, l’armée de l’air française est aujourd’hui engagée dans un processus de modernisation de son organisation, de ses structures et d’un certain nombre de ses équipements.

Cette évolution se concrétisera dés l’été 2006 avec la mise en service opérationnel du Rafale qui nous permettra d’être au rendez-vous de la polyvalence.

Cette modernisation viendra consolider la place de la France parmi les 4 ou 5 armées de l’air au monde capable de projeter des forces, de planifier et conduire des opérations aériennes, de façon autonome ou dans un cadre multinational.

Elle confirmera que notre outil aérien est un atout précieux pour permettre à la France d’être un moteur de la construction d’une Europe de la défense forte et crédible.

  • L’armée de l’air joue un rôle de premier plan dans la montée en puissance de la défense européenne.

L’armée de l’air française a très tôt pris conscience de l’impératif de coopération.

Au lendemain des événements du 11 septembre, une large dynamique européenne s’est engagée pour assurer au mieux la protection de notre espace aérien.

Aujourd’hui, les domaines de coopération entre les armées de l’air de l’espace européen se multiplient.

L’harmonisation des mesures de sûreté aérienne est aujourd’hui formalisée avec l’Espagne, la Suisse, la Belgique. Elle est en cours d’élaboration avec l’Italie et le Royaume-Uni.
La mise en commun de nos outils de formation, facteur déterminant du développement d’une défense européenne, s’est rapidement concrétisée ces dernières années.
La création en 2004 de l’école de chasse franco-belge sur la base aérienne de Cazaux préfigure un centre européen de formation des pilotes de combat.
Nous poursuivons le dialogue avec nos partenaires en vue de l’élargissement de cette structure. L’Espagne, l’Allemagne et la Pologne ont confirmé au niveau politique leur volonté de s’y associer.
Depuis avril 2005, l’école de l’aviation de transport d’Avord accueille également ses premiers stagiaires belges.
Pour la mutualisation de nos capacités à l’échelle de l’Europe, la mise en service de l’A400 M sera un puissant facteur.

Je forme le vœu que nous puissions, avec nos partenaires, converger rapidement vers une position commune relative à la formation sur cet avion de transport et à sa maintenance.

A cet égard, je voudrais profiter de cette journée pour souligner avec force que la base aérienne d’Orléans dispose d’un potentiel très fort dans le domaine de la formation qui ne saurait être sous-estimé dans nos futures discussions.

En matière d’équipements, les Européens sont conscients de la nécessité d’unir leurs efforts, afin d’atteindre un seuil de crédibilité tel qu’ils pourront gagner en autonomie.

L’acquisition prochaine d’avions de transport à très long rayon d’action et la constitution d’une flotte d’avions polyvalents de type MRTT est de nature à favoriser la convergence européenne en la matière.

Dans le champ de l’appréciation de situation et de l’autonomie d’action, les drones joueront également un rôle fédérateur.

Les structures de commandement et de conduite des opérations dont dispose l’armée de l’air sont elles-mêmes adaptées aux besoins de l’Europe de la défense. Elles donnent à la France des moyens d’influence et confèrent à la puissance aérienne européenne une réelle capacité de rayonnement.

Notre volonté est de disposer ainsi à l’horizon 2010-2015 de forces armées européennes qui puissent agir ensemble, depuis le niveau stratégique jusque sur le théâtre d’opérations.

Je tiens à vous exprimer une nouvelle fois ma confiance et mon soutien aux personnels de l’armée de l’air. Je connais vos compétences, votre efficacité, votre détermination. Je sais que les exigences combinées du métier des armes et de l’aéronautique imposent depuis longtemps la maîtrise permanente des risques et la recherche constante de la perfection.

C’est pour cela que je vous sais capables de faire face aux défis humains, techniques et opérationnels d’aujourd’hui et de demain.

Grâce à vous, l’Europe peut sans complexe nourrir l’ambition d’être demain un acteur de premier rang dans un environnement de plus en plus exigeant qui a besoin de son expérience et de sa force.

Grâce à vous, la France, et au-delà l’Europe, assument une part déterminante de la responsabilité de la sécurité internationale.

Je vous remercie
 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact