Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Demain est un autre monde

Demain est un autre monde

« Avec le dernier livre de Francis Gutmann [1] nous tenons un manuel d’exception pour mettre en chantier les conditions nécessaires à la compréhension de notre avenir. A la fois précis de géopolitique, poème onirique et atlas mondial, ce livre inclassable tient, à la fois de la Divine Comédie, des Mémoires du Cardinal de Retz et de l’Ethique de Spinoza. Et cet éloge relève moins d’une obligation formelle envers un collaborateur régulier de Défense que de l’immanence de son contenu traversé d’autant de rappels historiques originaux que de fulgurances prospectives. » Le dernier ouvrage de l'ambassadeur Francis Gutmann est comme l'écrit Richard Labévière (*) « un manuel de l'avenir qui dure longtemps ». La critique de livre est parue dans Défense [2]. Nous la publions ici avec l'accord de son auteur et de la revue. Paris, le 26 octobre 2009.©

Genre convenu, les mémoires d’ambassadeur sont souvent sans surprise. Plusieurs œuvres de nos Excellences - d’Alexis Léger alias Saint-John Perse à Paul Claudel en passant par Paul Morand – ont, indéniablement marqué la pensée, la littérature et, plus largement notre culture. Par contre, dans le domaine des relations internationales, l’apport des diplomates est, paradoxalement plus rare parce que souvent contraint par quelque pudeur professionnelle, sinon par un certain sens du devoir de réserve encore respecté ; vertu devenue si rare… Deux livres d’ambassadeur font encore aujourd’hui référence à Sciences-Po: « Les Jardiniers de l’enfer » [3] de Paul-Marc Henry, l’une des meilleures synthèses sur les guerres du Liban (1975 – 1990) et les crises proche et moyen-orientales ; ainsi que Valise diplomatique [4] de Pierre-Louis Blanc, merveilleux croquis des relations internationales des vingt dernières années.

Avec le dernier livre de Francis Gutmann [5] nous tenons un manuel d’exception pour mettre en chantier les conditions nécessaires à la compréhension de notre avenir. A la fois précis de géopolitique, poème onirique et atlas mondial, ce livre inclassable tient, à la fois de la Divine Comédie, des Mémoires du Cardinal de Retz et de l’Ethique de Spinoza. Et cet éloge relève moins d’une obligation formelle envers un collaborateur régulier de Défense que de l’immanence de son contenu traversé d’autant de rappels historiques originaux que de fulgurances prospectives.

Francis Gutmann, ancien Secrétaire Général du Quai d’Orsay, élevé à la dignité d’Ambassadeur de France

Rompant avec les mièvreries dominantes sur la Globalisation, l’ancien secrétaire général du Quai argumente un constat pourtant de bon sens mais qui ne va pas de soi : « Hors de toute considération idéologique ou partisane, la mondialisation est une réalité qui ne génère pas par elle-même un ordre stable ». Partant de là, notre ambassadeur de France déconstruit nombre d’idées reçues, notamment sur la démocratie : « Il y a dans la démocratie, le paradoxe que le peuple est à la fois la source et le sujet du pouvoir. (…) La voix du peuple souverain se ramène aux voix des électeurs. La tactique mobilise les énergies au détriment des enjeux véritables. Identifiant sans plus même s’en apercevoir, l’intérêt général à des desseins particuliers, l’homme politique n’a de cesse de convaincre l’opinion, au besoin de faire pression sur elle. Les instruments modernes de connaissance et de communication lui procurent le moyen de l’informer ; ils lui donnent aussi la tentation de la manipuler et la possibilité pratique de le faire. Le désir de plaire l’emporte sur la volonté de servir. Le peuple entier est ainsi appelé à participer au spectacle. Le temps des chœurs antiques est, en quelque sorte revenu. Mais le vedettariat des leaders a remplacé la vertu des héros ». Vient ensuite une exploration méthodique des trois dernières décennies qui virent la chute du Mur de Berlin, l’accélération de la mondialisation et les progrès des nouvelles technologies avec leur cortège d’incertitudes et de crétinisme.

Dans ce panorama cartographié du monde, la France occupe encore, non pas une figure idéale d’exception, mais une place à part qui devrait requérir toutes nos énergies et nos intelligences. En relisant la Guerre des Gaules de César, notre vieux pays devrait toujours s’attacher à mesurer son identité, ses rêves et sa puissance réelle pour revenir à une modestie, pragmatique, réaliste et opérationnelle : « A dire vrai, près de deux siècles après l’effondrement de l’Ancien Régime dépéri, la société française n’a jamais retrouvé un équilibre. La Révolution a été politique, elle n’a jamais été véritablement sociale – à moins de considérer comme telle la vente des biens nationaux ! Depuis la Convention jusqu’à nos jours, la loi est républicaine, mais la société ne l’est guère ».

Et les engagements européens de notre pays ne remplaceront pas une grandeur passée dont la mémoire devrait alimenter d’autres énergies : « L’Europe des Six avait donné l’impression – à moins que ce ne fût qu’une illusion – que quelques Etats relativement homogènes entre eux, allaient pouvoir, à partir de l’économie, former un ensemble touchant peu ou prou à tous les domaines y compris politique. Mais à partir du moment où la CEE a commencé de s’élargir – que ce soit là ou non une simple coïncidence -, l’élan n’a pas duré comme s’il s’était agi d’un simple sursaut ».

Le milieu du livre la fin des certitudes, 1987–1997 dresse une géopolitique magistrale du monde contemporain : empire américain chancelant, puissances émergeantes et problématiques transversales : évolutions démographiques, guerres asymétriques et réchauffement climatique. Passant en revue tous les acteurs qui comptent et qu’il ausculte médicalement, Francis Gutmann ne nous entraine pas dans le désenchantement d’un monde aux portes de la fin de l’histoire. Au contraire, en affirmant qu’ « on ne bâtit pas une politique extérieure sur des nostalgies », il nous engage, à partir de l’existence et de la reconnaissance des autres, à faire un pari d’intelligence : « Toute relation est un échange, et l’échange ne peut plus se limiter aux rapports interétatiques puisque nous sommes désormais dans un univers de flux aux multiples acteurs. Il faut dialoguer, distinguer toujours, sans complexe, ni complaisance. On ne doit pas attendre de pouvoir négocier pour commencer de parler ; c’est au contraire seulement en le faisant sans relâche que l’on est assuré de pouvoir saisir l’ouverture si elle vient à se produire ».

En dernière instance, « aucune partition ne peut être valable toujours et partout. Les équilibres partiels auxquels nous pouvons prétendre seront en outre précaires et successifs, parce faits de forces changeantes en mouvements constants. Ce seront des équilibres partiels comme les seules solidarités qui nous soient accessibles ». Au travail, donc !

En marge d’une érudition rhizomatique et tous terrains, Francis Gutmann nous fait profiter de ses riches et longues expériences à travers une écriture alerte, rationnelle et, en définitive hyper-politique. Un beau cadeau pour les fêtes et les temps à venir…

Richard Labévière

[1] Francis Gutmann : Demain est un autre monde (journal de route 1976 – 2006), préface de Jean-Daniel Rémond. Éditions de l’Harmattan, 2008.

[2] N°142 de Défense, (Novembre-décembre 2009), revue bimestrielle de l'Union des Associations des Auditeurs de l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN), réalisée par des bénévoles, « auditeurs » de l'IH. Abonnements: BP 41-00445 Armées.

[3] Paul-Marc Henry : Les Jardiniers de l’enfer, aux Éditions Olivier Orban, 1984.

[4] Pierre-Louis Blanc : Valise diplomatique, aux Éditions du Rocher, 2004.

[5] Lire la critique du livre de l'ambassadeur Gutmann par Richard Labévière.

Du même auteur, lire également :

 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact