Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

La communication ou l

Opération d’information : la fin du tabou français

Plus de quarante ans après la guerre d’Algérie, les armées françaises se dotent d’une doctrine et de structures interarmées pour « utiliser et défendre l’information ». Cette chronique sur les armes de communication massive a été publiée dans la revue Défense.[1] Nous la reproduisons ici avec l'autorisation de son auteur, François d'Alançon (*). Paris, le 24 juin 2006.©

C'est officiel depuis le 29 mai 2006. Après l’adoption d’un « concept interarmées des opérations d’information » en mars 2005,[2] l’état-major des armées s’est doté d’une « doctrine interarmées des opérations d’information ». Une structure de coordination va se mettre en place avant la fin 2007.  Plus de quarante après la TTA 117 (29 juillet 1957), la guerre d’Algérie et la dissolution des « cinquièmes bureaux » par Pierre Messmer en 1961, c’est la fin d’un vieux tabou. Les forces armées françaises sont appelées à « utiliser l’information comme tout autre espace physique pour vaincre et imposer la paix » affirmait en mars 2005 le général Henri Bentégeat, chef d’état-major des armées. « A cette fin, les armées doivent formaliser et coordonner l’ensemble de leurs actions dans le domaine de l’information pour garantir leur liberté d’action, légitimer leurs engagements et contribuer à la stratégie d’influence de la France, grâce à un message cohérent

Dans le sillage de l’expérience américaine de l’après-11 septembre 2001, l’armée française tire les leçons de l’après guerre-froide. Tel qu’il figure dans le PIA (Publication interarmées) du 11 mars 2005, le concept français des opérations d’information couvre un spectre très large, puisqu’il a été défini comme « l’ensemble des actions menées par des forces armées, dirigé et coordonné au plus haut niveau, visant à utiliser ou à défendre l’information, les systèmes d’information et les processus décisionnels, pour appuyer une stratégie d’influence [3] et contribuer, dans le cadre des opérations, à l’atteinte de l’état final, en respectant les valeurs défendues ». Ledit concept n’est pas très éloigné de ce que le Pentagone appelle la « communication stratégique », autrement dit la coordination au niveau stratégique et opérationnel des instruments d’information, de propagande et d’influence à la disposition du gouvernement américain. Nouveau paradigme dans la « guerre longue » contre le terrorisme, réaffirmé en février dernier dans le Quadriennal Defense Review Report,[4] la « communication stratégique » a trouvé un champ d’expérimentation privilégié en Irak dès l’opération Iraqi Freedom de mars 2003.

Dans la pratique américaine, les médias locaux, nationaux et internationaux ont été régulièrement utilisés comme « outil de champ de bataille ». Dernier exemple en date, l’opération d’information menée en 2004-2006 visant à grossir le rôle de Zarqawi, et à travers lui de la composante étrangère de la guérilla sunnite, dans le but de dresser contre elle les sunnites irakiens.

Une « lettre » du terroriste jordanien faisant l’éloge des attentats suicide en Irak, dont l’authenticité n’a jamais pu être vérifiée, a ainsi fait l’objet d’une « fuite sélective » dans le New York Times en février 2004. Dans la doctrine française, les opérations d’information (OI) englobent des fonctions aussi diverses que le renseignement et la coopération civilo-militaire, en passant par la communication opérationnelle (communication médias, communication interne et communication de réseaux), les opérations militaires d’influence (OMI), - le terme retenu par l’état-major des armées pour désigner les opérations psychologiques (Psyops) -, ou encore la guerre électronique et la lutte informatique.

Au chapitre « déception et autres stratagèmes », le document de l’EMA précise toutefois « qu’il n’est pas souhaitable d’y associer la communication opérationnelle ou le CIMIC car leur cible n’est pas l’adversaire. Leur sélectivité est trop faible et les effets non désirés l’emporteraient sur les effets recherchés (perte de crédibilité, de confiance…).» Pour des raisons d’efficacité autant que de principes, la communication médias devrait donc échapper à la « déception »…

En termes de structures et de moyens, la division Emploi de l’EMA supervisera la montée en puissance et l’animation de la fonction « opérations d’information » dans les armées. D’ores et déjà, un officier général, le chef plans du CPCO (Centre de Planification et de Conduite des Opérations), assure une fonction de « coordinateur OI », chargé d’assurer la cohérence des actions menées, en « coordination étroite avec le conseiller communication du CEMA », et d’entretenir des relations avec les autres ministères et institutions. Une cellule ciblage OI au sein du CPCO est l’interlocuteur permanent des OI au sein des forces et coordonne les OI dans le cadre des opérations.

D’ici l’été 2007, un bureau d’analyse des opérations d’information (BAOI) , - trois officiers d’active et quatre officiers réservistes pour chacune des armées-, assurera, sous la responsabilité de la cellule ciblage OI du CPCO, les fonctions de mobilisation de l’information, d’analyse, de synthèse et de formation.

Les premiers travaux pratiques devaient intervenir dès cet été, en coopération avec la Bundeswehr, dans le cadre de la mission de l’Union européenne (Eufor) de soutien à l’Onu pendant les élections en RD Congo.

François d'Alançon

(*) Auditeur à l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN) et rédacteur en chef adjoint de la revue Défense.

[1] Défense N°122 daté de Juillet-août 2006. Revue bimestrielle de l'Union des Associations des Auditeurs de l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN). Abonnements: BP 41-00445 Armées.

[2] Les armées à l’ère de l’information : le nouveau concept français, par le commandant Arnaud Bouyssou, in Défense, N°115, avril-mai 2005.

[3] Voir "Pour gagner la guerre, Ronald Rumsfeld mise sur la com", in Défense, N°120, mars-avril 2006.

[4] US Department of Defense (6 février 2006). Sorte de Livre blanc américain publié tous les quatre ans.

Dans la rubrique “Armes de communication massive”, lire également du même auteur :

 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact