Éditoriaux Défense Sécurité Terrorisme Zones de conflits Logistique Livres de référence Liens
Terre Air Mer Gendarmerie Renseignement Infoguerre Cyber Recherche

Guerre de l

Le blog du président Ahmadinejab

La bataille de l’information se joue de plus en plus sur le web, champ ouvert à la propagande comme à l’impertinence vitale des sites d’information et des blogs. Et aucun pays n'échappe à cette volonté d'être présent sur la "toile". C'est le thème de cette chronique sur les armes de communication massive, publiée dans la revue Défense.[1] Nous la reproduisons ici avec l'autorisation de son auteur, François d'Alançon (*). Paris, le 26 juin 2007.©

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejab a pris en compte l’importance du phénomène en ouvrant l’année dernière son propre blog (www.ahmadinejab. ir). Dans une de ses dernières interventions sur la version anglophone du site, l’ancien Gardien de la Révolution répond longuement au courrier adressé par la mère anonyme d’un soldat américain tué en Irak. « Chère sœur, bien-sûr, nous haïssons la guerre comme vous » affirme le Président.

« Certainement, nous n’avons pas peur d’une guerre défensive mais nous croyons qu’il y a beaucoup de moyens pacifiques et diplomatiques de faire obstacle aux politiques et aux pratiques de brutalité paranoïde et d’expansion des États-Unis, du régime sioniste usurpateur –l’occupant de la Palestine- et de la Grande-Bretagne. Je vous assure que l’Iran ne prendra l’initiative d’aucune guerre ». Le ton à la fois provocateur et paternaliste de la rhétorique présidentielle tranche avec la répression sans équivoque qui touche les blogueurs iraniens ordinaires, soumis à la censure systématique des autorités de la République islamique. Tout blogueur potentiel doit se faire enregistrer auprès de www.samandehi.ir, un site créé par le ministère de la culture, avec obligation de communiquer ses coordonnées, y compris son nom d’utilisateur et son mot de passe, s’il ne veut pas être filtré et bloqué, interdit d’accès à l’intérieur et peut-être aussi à l’extérieur de l’Iran. Certains refusent d’obtempérer comme Parastoo Dokouhaki, la championne des droits de la femme qui voit son blog (www.parastood.ir) filtré en conséquence. Quatre « cyberféministes » ont été condamnées, entre le 17 et le 23 mars dernier, à des peines de prison pour avoir réclamé publiquement une amélioration de la condition de la femme en Iran. Fariba Davoudi Mahajer, ancienne collaboratrice de plusieurs journaux réformateurs aujourd’hui fermés et des sites Wechange, Zanestan et Meydaan, a été condamnée à un an de prison ferme et trois ans avec sursis pour « atteinte à la sécurité nationale ». Sussan Tahmassebi, activiste et responsable de la version anglaise du site Wechange, a été condamnée à six mois de prison ferme et un an et demi avec sursis pour « réunion en collusion afin d’attenter à la sécurité nationale ». Noushin Ahmadi Khorasani, rédactrice en chef des magazines Jense Dovom (Deuxième sexe), Fasle Zana (La saison de la femme) et Parvin Ardalan, également journaliste à Jense Dovom et contributrice régulière à divers sites Internet, notamment Zanestan, ont été condamnées à six mois de prison ferme et deux ans et demi avec sursis. Les quatre femmes restent en liberté dans l’attente de leur procès en appel. Le filtrage du réseau s’est intensifié et les autorités se targuent de bloquer 10 millions de sites « immoraux ». Les sites pornographiques, politiques ou traitant de religion sont particulièrement visés. Les autorités ont par ailleurs interdit les connexions à haut débit, une mesure qui peut s’interpréter comme une volonté de bloquer les produits culturels occidentaux, films et chansons, téléchargeables sur le Net. Medhi Boutorabi, Pdg de Persian Blog (www.persianblog.com), une société de service pour les blogueurs iraniens, a été arrêté au mois de mai. Selon lui, l’Iran compte près d’un million de blogueurs dont environ 10% sont actifs.

Le développement des nouveaux médias, avec leur potentiel de diversité et d’indépendance, n’inquiète pas seulement les dirigeants iraniens. Dans un discours prononcé le 12 juin dernier au siège de l’agence Reuters, Tony Blair, surnommé le « prince du spin » pour son art consommé de la manipulation et ses liens avec Rupert Murdoch, s’est livré à une critique en règle des médias. « La peur de passer à côté (d’un évènement) signifie que les médias d’aujourd’hui chassent plus que jamais en meute. Dans cette façon d’agir, ils sont comme un animal sauvage, taillant les gens et leur réputation en pièces ». A la veille de quitter ses fonctions, le Premier ministre britannique a estimé que les nouveaux médias qui se développent sur la Toile pouvaient être « encore plus pernicieux, moins équilibrés, plus enclins à la dernière théorie du complot multipliée par cinq » que les médias traditionnels. Et il a fait allusion à la nécessité de trouver un nouveau cadre réglementaire. Encore et toujours, la tentation du contrôle…

François d'Alançon

(*) Auditeur à l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN) et rédacteur en chef adjoint de la revue Défense.

[1] Défense N°127 daté de Juillet-août 2007. Revue bimestrielle de l'Union des Associations des Auditeurs de l'Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN). Abonnements: BP 41-00445 Armées.

Dans la rubrique “Armes de communication massive”, lire également du même auteur :

 


Derniers articles

Verdun 2016 : La légende de la « tranchée des baïonnettes »
Eyes in the Dark: Navy Dive Helmet Display Emerges as Game-Changer
OIR Official: Captured Info Describes ISIL Operations in Manbij
Cyber, Space, Middle East Join Nuclear Triad Topics at Deterrence Meeting
Carter Opens Second DoD Innovation Hub in Boston
Triomphe de St-Cyr : le Vietnam sur les rangs
Dwight D. Eisenhower Conducts First OIR Missions from Arabian Gulf
L’amiral Prazuck prend la manœuvre de la Marine
Airmen Practice Rescuing Downed Pilots in Pacific Thunder 16-2
On ne lutte pas contre les moustiques avec une Kalachnikov...
Enemy Mine: Underwater Drones Hunt Buried Targets, Save Lives
Daesh Publications Are Translated Into Eleven Languages
Opération Chammal : 10 000 heures de vol en opération pour les Mirage 2000 basés en Jordanie
Le Drian : Daech : une réponse à plusieurs niveaux
Carter: Defense Ministers Agree on Next Steps in Counter-ISIL Fight
Carter Convenes Counter-ISIL Coalition Meeting at Andrews
Carter Welcomes France’s Increased Counter-ISIL Support
100-Plus Aircraft Fly in for Exercise Red Flag 16-3
Growlers Soar With B-1s Around Ellsworth AFB
A-10s Deploy to Slovakia for Cross-Border Training
We Don’t Fight Against Mosquitoes With a Kalashnikov
Bug-Hunting Computers to Compete in DARPA Cyber Grand Challenge
Chiefs of US and Chinese Navies Agree on Need for Cooperation
DoD Cyber Strategy Defines How Officials Discern Cyber Incidents from Armed Attacks
Vice Adm. Tighe Takes Charge of Information Warfare, Naval Intelligence
Truman Strike Group Completes Eight-Month Deployment
KC-46 Completes Milestone by Refueling Fighter Jet, Cargo Plane
Air Dominance and the Critical Role of Fifth Generation Fighters
Une nation est une âme
The Challenges of Ungoverned Spaces
Carter Salutes Iraqi Forces, Announces 560 U.S. Troops to Deploy to Iraq
Obama: U.S. Commitment to European Security is Unwavering in Pivotal Time for NATO
International Court to Decide Sovereignty Issue in South China Sea
La SPA 75 est centenaire !
U.S. to Deploy THAAD Missile Battery to South Korea
Maintien en condition des matériels : reprendre l’initiative
La veste « léopard », premier uniforme militaire de camouflage
Océan Indien 2016 : Opérations & Coopération
Truman Transits Strait of Gibraltar
Navy Unveils National Museum of the American Sailor
New Navy, Old Tar
Marcel Dassault parrain de la nouvelle promotion d’officiers de l’École de l’Air
RIMPAC 2016 : Ravitaillement à la mer pour le Prairial avant l’arrivée à Hawaii
Bataille de la Somme, l’oubliée
U.S., Iceland Sign Security Cooperation Agreement
Cléopatra : la frégate Jean Bart entre dans l’histoire du BPC Gamal Abdel Nasser
Surveiller l’espace maritime français aussi par satellite
America's Navy-Marine Corps Team Fuse for RIMPAC 2016
Stratégie France : Plaidoyer pour une véritable coopération franco-allemande
La lumière du Droit rayonne au bout du chemin





Directeur de la publication : Joël-François Dumont
Comité de rédaction : Jacques de Lestapis, Hugues Dumont, François de Vries (Bruxelles), Hans-Ulrich Helfer (Suisse), Michael Hellerforth (Allemagne).
Comité militaire : VAE Guy Labouérie (†), GAA François Mermet (2S), CF Patrice Théry (Asie).

Contact